Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/04/2014

Poemas al Che

 

LE CHE ET LA TROISIEME RENCONTRE DE POETES DU MONDE A CUBA.

À Holguín, Cuba, depuis 20 ans se réalise un évènement culturel où la meilleure expression de l’art jeune du pays s’unie aux participants  du monde pour faire de « Romerías de Mayo » le Festival Mondial des Jeunesses Artistiques.

Cette année sera dédiée, entre autres, au Che créateur. Pour cette raison, la Troisième Rencontre de Poètes du Monde à Cuba « L’Ile en Vers » et poètes du monde a fait appel aux membres du mouvement à envoyer un poème dédié au CHE. Les poèmes seront publiés dans les réseaux sociaux cubains et aussi dans une anthologie en hommage au Comandant Ernesto Che Guevara. L’anthologie sera éditée au Chili par Apostrophes Editions. Les bénéfices qu’on obtiendra de cette anthologie servirons pour financer les projets de notre mouvement, dont l’un d’eux, est d’inviter chaque année un poète cubain à notre rencontre « Sur les Traces du Poète » qu’on organise chaque année au Chili depuis 2005.

 

 

Mon poème RÊVE-Ô-LUTION  a été traduit par Luis Arias Manzo pour figurer dans cette anthologie.

 

 

 

RÊVE-Ô-LUTION*

 

Rêve-ô-lution

A los fuegos  a las banderas a las barricadas de arena

A la rubicunda del néctar derramado bajo las mesas

A los niños que caen por el amor de una idea

 

Rêve-ô-lution

A los discursos exaltados a las masas sublevadas

Al coraje de aquellos que tú isas en el pináculo

Al esplendor y la grandeza del desfile

 

Rêve-ô-lution

Que ellos no traicionarán a los suyos, los tuyos

Qué gloria gana poder

No tendrán para ellos ni sabor ni deseo

 

Rêve-ô-lution

Que los niños desaparecidos bajo las bombas la metralla

Bajo los tanques bajo las piedras tetarán el seno de tu gloria

Saludarán el arbitrario con sus muertos enterrados

En el corazón como medallas

 

Rêve-ô-lution

Que tu canción no sea jamás corrompida desviada

Recomprada revendida sueño oh sueño

Que los hombres no prefieren

El aire con sabor a cobardía

 

Rêve-ô-lution

Que todos los que transitarán por tus tribunales

Reconocerán ahí una justicia incorruptible

Izada a la altura de tus ideales en que jamás

Tendrás de qué enrojecer

 

Rêve-ô-lution

Que la simple evocación de tu nombre haga nacer

La gran verdad esta espina a todas las frentes

En que algunos de apresurarán

De nombrar corona

 

Rêve-ô-lution

En nombre del pueblo

Sueña y entretiene la corte

Canta-oh-lución

Y brindemos por nuestros sueños

Felices bufones

 

*Rêve-ô-lution, juego de palabras : Rêve=Sueño , Ô=Oh, Lution= lución (de revolución)

 

Traducción de Luis Arias Manzo

 

 noticias_2850.jpg

  

 

RÊVE-Ô-LUTION

 

Rêve-ô-lution

Aux feux aux drapeaux aux barricades de sable

Au vermeil du nectar répandu sous les tables

Aux enfants qui tombent pour l’amour d’une idée

 

Rêve-ô-lution

Aux discours exaltés aux masses soulevées

Au courage de ceux que tu hisses au pinacle

À la splendeur et la grandeur du défilé

 

Rêve-ô-lution

Qu’ils ne trahiront pas les leurs les tiens

Que gloire gain pouvoir

N’auront pour eux ni saveur ni attrait

Rêve-ô-lution

Que les enfants des disparus sous les bombes la mitraille

Sous les tanks sous les pierres tèteront le sein de ta gloire

Salueront l’arbitraire avec leurs morts piqués

Sur le cœur comme des médailles

Rêve-ô-lution

Que ta chanson ne soit jamais corrompue détournée

Rachetée revendue rêve ô rêve

Que les hommes n’y préfèrent

L’air mielleux de la lâcheté

 

Rêve-ô-lution

Que tous ceux qui transiteront par tes tribunaux

Y reconnaîtront une justice incorruptible

Hissée à la hauteur d’idéaux dont jamais

Tu n’aurais à rougir

 

Que la simple évocation de ton nom fasse éclore

La grande vérité cette épine à tous les fronts

Que certains s’empresseront

De nommer couronne

 

Rêve-ô-lution

Au nom du peuple

Rêve et amuse la cour

Chante-ô-lution

Et trinquons à nos rêves

De joyeux bouffons

 

 (extrait de Pandémonium II, livre d’artiste)

 

 

http://www.poetasdelmundo.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Bravo !

Écrit par : jl | 05/04/2014

Les commentaires sont fermés.