Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/02/2020

Laure Anders a lu Celle qui manque

 
 
J'ai lu et relu Celle qui manque au fil d'une écriture que j'ai ressentie comme une traversée de la douleur pour atteindre la lumière.
 
    Expression d'une conscience à vif, comme disséminée ("Des bouts de moi se disputent des lambeaux de fantômes"), parfois jusqu'à la tentation de disparaître, Celle qui manque parle de la perte, de la colère mais aussi de l'absence de concession, de la volonté acharnée de trouver du sens et même de la joie dans un monde hostile, souvent voué aux faux-semblants.
 
    Beaucoup de tes phrases m'ont touchée intimement : "Trop de passages dans ma tête, de galeries creusées avec les dents. Dans ma bouche, elles ont poussé en arrière, de peur de mordre peut-être." "J'ai voulu disparaître pour être enfin née. Disparaître pour que dans le seul souvenir, l'amour puisse grandir."
 
    En contrepoint de cette âpreté, ton écriture fait cependant la part belle à la sensualité. Je l'ai perçu, en particulier, dans les nombreuses évocations de la nature : voluptueuses, fusionnelles. "Je suis humus, humaine." "Périple vers la gorge douce et verte des grottes tapissées d'eau" / "quel étrange vaisseau sommes-nous donc ?"
 
    Évoluant dans des paysages d'herbe et de vent mais aussi, souvent, dans des univers liquides, ondoyants, la narratrice rêve d'une légèreté à conquérir, d'une altérité instinctive et vraie que ses mots restituent enfin : "Celle qui manque ici n'a besoin de rien. Ses trous laissent passer l'air et la lumière." "Celle qui manque va de désert en désert où elle s'entête à croire aux fleurs."
 
  Car : "Écrire n'est pas un but, seulement un chemin."
 
Laure Anders, février 2020
 
 

001.jpg

 
 
 

13:49 Publié dans MES LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2020

Cathy Garcia Canalès - Anima(l)

Poème tiré d'Ombromanie, Encres Vives éd., 2007, lu par l'auteur.

 

 

 

04/02/2020

Cathy Garcia Canalès - Last rung/burn the ladders

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, lu et interprété par moi-même.

 

 

 

 

02/02/2020

Cathy Garcia - Pan urge !

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, lu et interprété par moi-même.

 

 

 

 

25/01/2020

Cathy Garcia Canalès - Last call/Before K-O

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, lu et interprété par moi-même.

 

 

 

24/01/2020

Cathy Garcia Canalès - Apoplexie

 

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, lu et interprété par moi-même.

 

 

 

 

12/01/2020

Cathy Garcia Canalès - J'ai tout bu

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, lu et interprété par moi-même.

 

 

 

 

Cathy Garcia Canalès - Aéropère

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, lu et interprété par moi-même.

 

 

 

11/01/2020

Cathy Garcia Canalès - Autodafé

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, par moi-même.

 

 

 

 

Cathy Garcia Canalès - Serre-gorge

 

Un poème extrait d'Ombromanie, Encres Vives éd.2007, interprété et lu par moi-même.

 

 

 

 

06/01/2020

Revue Nouveaux Délits n°64 - Cathy Garcia Canalès

 

 

Comme les autres, poème extrait du recueil "Pandémonium II", paru en 2019 et présenté dans ce numéro d'octobre 2019. Lu par moi-même.

 

 

 

05/01/2020

Les années chiennes (extraits) par Ana Minski

 

un magnifique cadeau d'Ana Minski !

http://cathygarcia.hautetfort.com/archive/2014/10/20/les-...

 

 

 

 

 

22/10/2019

Aujourd'hui est habitable lu par Alain Lacouchie

 

 

note parue dans le 130ième numéro de la revue Friches

http://www.friches.org/

 

 

Cathy Friches.jpg

 

 

Je précise que j'adore les chatons dans les corbeilles :-) !

 

 

 

19:10 Publié dans MES LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0)

07/10/2019

La boue, extrait de Pandémonium II

Poème que je traîne depuis longtemps, publié enfin dans le tout récent Pandémonium II... certains d'entre vous se souviennent peut être, ce fut pour moi toute gamine, la prise de conscience sur les limites du journalisme... et de ce qu'on appelle "information"...

 

ZrmFQ5qdl4U6N5T5VBD9UJH4X_8.jpg

texte de cathy garcia               ill. Omayra Sánchez d'après Frank Fournier

 

 

 

zone dévastée 
tôles flottantes
torrents glissements 
zone engloutie
la gamine ne peut dire mot
émettre un son 
sa bouche envasée
sa langue d’eau
souillée

ses yeux noirs
si noirs

personne 
plus que fange 
pour la prendre dans ses bras
et ses grands yeux noirs
fixent la caméra
le journaliste étranger 
qui l’immortalisera
quelques minutes 
à l’autre bout du monde
quelques minutes
d’apitoiement

entre fromage
et dessert

 

 

paru dans Pandemonium II

 

 

Publié en ligne avec mon accord par Au hasard des connivences :

http://auhasarddeconnivences.eklablog.com

 

 

 

14:53 Publié dans MES LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0)

30/08/2019

Avis de double parution : Pandémonium II et Toboggan de velours

 

 

Comme une vaillante petite tailleuse de livres, je vous en sors deux d’un coup ! Et c’est dans la posture du grand écart que je fais moi aussi ma rentrée littéraire, le 1er septembre, avec deux livres aux antipodes l’un de l’autre : un dur et un doux, un noir et un lumineux, un grave et un léger, un engagé enragé et un tout délicieux sans danger pour le lecteur, ce qui n’empêche l’humour dans le premier avec les superbes illustrations originales de Joaquim Hock et de la profondeur dans la légèreté du second : toutes ces nuances humaines.

 

Voici donc Pandémonium II

 

COUV.jpg

 

Pandémonium II fait suite à Pandémonium I et il est dédié à mon tout premier et très regretté éditeur, Marcel Chinonis, qui avait publié ce tout premier livre en 2001. Il est illustré par Joaquim Hock, un complice de la première heure également, Illustre Illustrateur Attitré de ma revue Nouveaux Délits pendant des années, illustrateur également de mon Jardin du causse (à tire d’ailes, 2004) et des Poèmes follets & chansons follettes pour grands petits et petits grands (Nouveaux Délits, 2013).

 

« mais ce que nous n'avions pas prévu
c'était l'immense vague des bas-fonds
toute la misère accumulée
en strates et dératés
toutes les injustices
et nos impunités
rois du monde nous étions
à faire péter le bouchon
de nos magnums de pétrole »

6.jpg

 

Édité et imprimé par l’auteur

sur papier 100 % recyclé

 

Illustrations en nb de Joaquim Hock

 

Format 14,8 x 21 cm

48 pages agrafées

 

12 € + port

 

4.jpg

 

 

 

et Toboggan de velours !

 

COUV.jpg

 

Toboggan de velours comme son nom l’indique vous invite à vous laisser glisser les yeux bandés. Poèmes d’atmosphère,  douceur, magie, mystère et quelques piquants soyeux d’impertinence.

 

 

« Glissade vers la nuit

ses rivages de velours

son écrin de pluie

toute chaude d'amour

se saisir de la chair

y sculpter le plaisir

descendre vers la mer

abreuver son désir

et rejoindre l'Éther »

 

Lingeries 7.jpg

 

Édité et imprimé par l’auteur

sur papier 100 % recyclé

 

illustrations en couleur de l’auteur 

 

Format 10,5 x 20,5 cm

32 pages agrafées

 

10 € + port

 

Jardins 7.jpg

 

Frais de port : 2 € par livre.

Si vous commandez les deux en même temps : 3,50 €

 

1.jpg

 

 

15:25 Publié dans MES LIVRES | Lien permanent | Commentaires (0)