Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/02/2019

Noam Chomsky

 

Un exemple de révolution anarchiste sur une grande échelle, le meilleur à mon sens, c’est l’Espagne de 1936. On ne peut pas dire ce qui serait arrivé.On l’a tuée, mais tant qu’elle a duré elle fut un témoignage éloquent de la capacité des pauvres gens de s’organiser, de s’administrer sans coercition, ni contrôle.

 

Angleterre, 1974

 

 

14:39 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Noam Chomsky 

Dans tout système de gouvernement, un des gros problèmes est d’obtenir l’obéissance. On s’attend dès lors à trouver des institutions idéologiques et des gestionnaires culturels pour les diriger et les pourvoir en personnel. La seule exception serait une société avec une répartition équitable des ressources et une participation populaire à la prise de décision ; c’est-à-dire une société démocratique avec des formes sociales libertaires.

in L’An 501, la conquête continue, 1993

 

 

 

13:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

15/02/2019

Martin Caparrós

 

En 1958, le président Mao Tsé-toung décida que la Chine devait accomplir son Grand Bond en Avant  ˗ lequel permettrait à leur économie de dépasser en dix ans celle de la Grande-Bretagne, disait-il. Pour cela, le pays devait s’industrialiser -  et des millions de paysans devenir ouvriers.

Des millions de personnes se mirent en marche. La terre, collectivisée, devait être travaillée par des communes rurales si mal improvisées qu’il n’y avait pas moyen qu’elles fonctionnent.  Et les innovations pouvaient être délirantes (…). La famine dura plus de trois ans. On eut recours dans bien des cas à l’anthropophagie. Dans leur désespoir, la population ne mangeait pas seulement les morts : beaucoup d’enfants furent sacrifiés. Les gens tentaient de respecter les vieux tabous et d’éviter de manger les membres de leur propre famille. Ils trouvèrent la solution en exhumant une vieille coutume chinoise : les voisins s’échangeaient les enfants pour ne pas avoir  à manger leur propre sang. «  Ils cessèrent de nourrir les filles ; ils ne leur donnaient que de l’eau. Ils troquèrent le corps de leur fille contre celui de la fille du voisin. Ils firent bouillir le corps dans une espèce de soupe... » raconterait bien plus tard un survivant au journaliste anglais Jasper Becker. Il n’y en avait pas assez et le nombre de morts augmentait. Des révoltes ont éclaté, écrasées par l’Armée rouge. On n’a jamais disposé de chiffres précis, mais on sait qu’au moins trente millions de personnes ont péri de faim entre 1958 et 1962.

 

 

in La Faim, éd. Buchet-Chastel, octobre 2015

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18:51 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

Don Quichotte à Sancho

 

C’est comme la beauté, mon ami , elle ne vit que dans les yeux de celui qui la contemple. Mais patience et bientôt tu seras riche de milliers d’émerveillements.

in L'Homme de la Mancha de Jacques Brel

 

 

16:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

13/02/2019

Noam Chomsky

 

Toute l’histoire du contrôle sur le peuple se résume à cela : isoler les gens les uns des autres, parce que si on peut les maintenir isolés assez longtemps, on peut leur faire croire n’importe quoi.

in Comprendre le pouvoir, deuxième mouvement, 1993

 

 

14:24 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

10/02/2019

Mary Oliver

 

 

Qui a fait le cygne et l’ours noir ?

Qui a fait la sauterelle ?

Je veux dire cette sauterelle-ci − celle qui a bondi hors de l’herbe,

celle qui mange du sucre au creux de ma main, qui bouge ses mandibules de gauche à droite, plutôt que de haut en bas − qui regarde autour d’elle avec ses énormes yeux compliqués.

La voilà qui lève ses pâles avant-bras et se nettoie soigneusement la tête.

La voilà qui déploie ses ailes, et s’envole au loin.

Je ne sais pas exactement ce qu’est une prière.

Mais je sais comment prêter attention, comment tomber dans l’herbe, comment m’agenouiller dans l’herbe, comment flâner et être comblée, comment errer à travers champs,

ce que j’ai fait tout au long de la journée.

Dis-moi, qu’aurais-je dû faire d’autre ?

Tout ne finit-il pas par mourir, trop rapidement ?

Dis-moi, qu’entends-tu faire de ton unique, sauvage et précieuse vie ?

 

in La journée d’été

 

 

 

19:59 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

08/02/2019

Erri de Luca

 

Un arbre a besoin de deux choses : de substance sous terre et de beauté extérieure. Ce sont des créatures concrètes mais poussées par une force d’élégance. La beauté qui leur est nécessaire c’est du vent, de la lumière, des grillons, des fourmis et une visée d’étoiles vers lesquelles pointer la formule des branches. 

 

in Trois chevaux

 

 

 

20:00 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Sarah Roubato

 

C’est une espèce de courbature à l’âme.

Comme un muscle qui tire chaque fois qu’on triche. 

 

in 30 ans dans une heure

 

 

 

 

19:54 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

06/02/2019

Erri de Luca

 

La terre a un désir de hauteur, de ciel.

Elle pousse les continents à la collision pour dresser des crêtes. 

 

in Trois chevaux

 

 

 

19:37 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

04/02/2019

Catherine Gil Alcala

 

Nuage cheval, ton galop glisse, icône hallucinée… 

 

 in Zoartoïste

 

 

 

17:41 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

03/02/2019

Noam Chomsky

 

J’essaie d’encourager les gens à penser de façon autonome, à remettre en question les idées communément admises. Ne prenez pas vos présomptions pour des faits acquis. Commencez par adopter une position critique envers tout idée « politiquement correcte ». Forcez-la à se justifier. La plupart du temps, elle n’y arrive pas. Soyez prêts à poser des questions sur tout ce qui est considéré comme un fait acquis. Essayez de penser par vous-même. Il y a beaucoup d’information en circulation. Vous devez apprendre à juger, à évaluer et à comparer les choses. Il vous faudra faire confiance à certaines choses, sinon vous ne pourriez pas survivre. Mais lorsqu’il s’agit de choses importantes, ne faites pas confiance. Dés que vous lisez quelque chose d’anonyme, il faut se méfier. Si vous lisez dans la presse que l’Iran défie la communauté internationale, demandez-vous qui est la communauté internationale ? L’Inde est opposée aux sanctions. Le Brésil est opposé aux sanctions. Le Mouvement des pays Non-Alignés est opposé aux sanctions et l’a toujours été depuis des années. Alors qui est la communauté internationale ? C’est Washington et tous ceux qui se trouvent être en accord avec lui. C’est le genre de choses que vous pouvez découvrir par vous-mêmes, mais pour ça il faut travailler. Et c’est pareil pour tous les sujets, les uns après les autres.

 

2010

 

 

16:03 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Noam Chomsky

 

L’endoctrinement n’est nullement incompatible avec la démocratie. Il est plutôt, comme certains l’ont remarqué, son essence même. C’est que, dans un État militaire, ce que les gens pensent importe peu. Une matraque est là pour les contrôler. Si l’État perd son bâton et si la force n’opère plus et si le peuple lève la voix, alors apparaît ce problème. Les gens deviennent si arrogants qu’ils refusent l’autorité civile. Il faut alors contrôler leurs pensées. Pour se faire, on a recours à la propagande, à la fabrication du consensus d’illusions nécessaires.

 

in Interview à la radio étudiante American Focus

 

 

 

 

 

 

15:52 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Noam Chomsky

Cette société durera, avec ses souffrances et ses injustices, tant et aussi longtemps qu’on prétendra que les engins de mort créés par les hommes sont limités, que la Terre est inépuisable et que le monde est une poubelle sans fond. À ce stade de l’histoire, il n’y a plus qu’une alternative. Ou bien la population prend sa destinée en main et se préoccupe de l’intérêt général guidée en cela par des valeurs de solidarité ou bien c’en sera fait de sa destinée tout court.

Angleterre, 1974

 

 

 

 

 

 

15:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Empédocle - 495-444 av. JC

 

Jeûnez de la méchanceté !

 

 

 

13:29 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Erri de Luca

 

La vie est un long trait continu et mourir, c’est aller à la ligne sans le corps.

 

 

 in Trois chevaux

 

 

 

 

 

 

13:05 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)