Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

15/10/2019

Marina Tsvetaieva

 

... Je sais qui je suis : Une danseuse de l'âme.

 

in Vivre dans le feu

 

 

 

19:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

13/10/2019

Honoré de Balzac

 

J'appartiens à ce parti d'opposition qui s'appelle la vie

 

 

 

 

15:40 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

10/10/2019

Sarah Roubato

 

 

Ce que nous nommons le système n’est pas un monstre caché qui impose son règne sur des individus sans défense. Le système est le pacte que les individus font avec une série de croyances et leurs manifestations dans le réel qu’une poignée met en œuvre.

 

 

 

11:21 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Henry David Thoreau

 

 

Je dois m’assurer de ne jamais, à aucun moment,

participer à ce que je condamne.

 

 

 

11:11 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

René de Obaldia

 

 

René de Obaldia, in Innocentines _n.jpg

in Innocentines

 

 

 

 

10:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

09/10/2019

Marina Tsvetaieva

 

Je suis exclue de naissance, du cercle des humains, de la société. (...)

Je suis sans âge et sans visage. Peut-être suis-je la Vie même.

 

in Vivre dans le feu

 

 

 

 

 

 

 

11:45 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

06/10/2019

Kahil Gibran

Vous serez vraiment libres non pas lorsque vos jours seront sans soucis et vos nuits sans désir ni peine,

Mais plutôt lorsque votre vie sera enrobée de toutes ces choses et que vous vous élèverez au-dessus d'elles, nus et sans entraves.

Et comment vous élèverez-vous au-dessus de vos jours et de vos nuits sinon en brisant les chaînes qu'à l'aube de votre intelligence vous avez nouées autour de votre heure de midi ?

En vérité, ce que vous appelez liberté est la plus solide de ces chaînes, même si ses maillons brillent au soleil et vous aveuglent.

Et qu'est-ce sinon des fragments de votre propre moi que vous voudriez écarter pour devenir libres ?

Si c'est une loi injuste que vous voulez abolir, cette loi a été écrite de votre propre main sur votre propre front.

Vous ne pourrez pas l'effacer en brûlant vos livres de lois ni en lavant les fronts de vos juges, quand bien même vous y déverseriez la mer.

Et si c'est un despote que vous voulez détrôner, veillez d'abord à ce que son trône érigé en vous soit détruit.

Car comment le tyran pourrait-il dominer l'homme libre et fier si dans sa liberté ne se trouvait une tyrannie et dans sa fierté, un déshonneur ?

Et si c'est une inquiétude dont vous voulez vous délivrer, cette inquiétude a été choisie par vous plutôt qu'imposée à vous.

Et si c'est une crainte que vous voulez dissiper, le siège de cette crainte est dans votre coeur, et non pas dans la main que vous craignez.

En vérité, toutes ces choses se meuvent en votre être dans une perpétuelle et demi-étreinte, ce que vous craignez et ce que vous désirez, ce qui vous répugne et ce que vous aimez, ce que vous recherchez et ce que vous voudriez fuir.

Ces choses se meuvent en vous comme des lumières et des ombres attachées deux à deux.

Et quand une ombre faiblit et disparaît, la lumière qui subsiste devient l'ombre d'une autre lumière.

Ainsi en est-il de votre liberté qui, quand elle perd ses chaînes, devient elle-même les chaînes d'une liberté plus grande encore.

 

 

 

12:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Frida Kahlo

 

 Ne fais pas attention à moi. Je viens d'une autre planète.

Je vois toujours des horizons où tu dessines des frontières.

 

 

 

12:11 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

27/09/2019

Masanobu Fukuoka

 

Je n'aime pas particulièrement le mot "travail". Les êtres humains sont les seuls animaux qui ont à travailler, je pense que c'est la chose la plus ridicule au monde. Les autres animaux gagnent leur vie en vivant, mais les gens travaillent comme des fous, pensant qu'ils doivent le faire pour rester en vie. Plus le travail est important, plus le défi est grand, plus ils pensent que ce travail est formidable. Il serait bon d'abandonner cette manière de penser et de mener une vie facile et confortable avec beaucoup de temps libre. Je pense que la manière dont vivent les animaux sous les tropiques, sortir le matin et le soir pour voir s'il y a quelque chose à manger, faire une longue sieste l'après-midi, doit être une vie formidable.

Une vie d'une telle simplicité serait possible si l'on travaillait pour produire directement le nécessaire quotidien. Dans une telle vie, travailler n'est pas travailler au sens habituel du mot, mais simplement faire ce qui doit être fait.

 

in La révolution d'un seul brin de paille

 

 

19:41 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

26/09/2019

Desmond Tutu

Desmond Tutu_n.jpg

 

 

 

20:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean Bédard

 

Dans le pays où nous étions, il arrivait qu’un nuage s’assoie sur une maison.

 

in Marguerite de Porète

 

 

09:18 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

25/09/2019

René Guy Cadou

 

La poésie est inutile comme la pluie.

 

 

 

20:03 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

18/09/2019

Gabriel Henry

 

Dors
et si tu es digne du songe
son soleil viendra poser sur ta cuisse
sa grosse gueule de chien tendre

 

in Chair-ville

 

 

 

11:27 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

16/09/2019

Khalil Gibran

 

Nul ne peut atteindre l'aube sans passer par le chemin de la nuit.

 

 

 

 

20:16 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

14/09/2019

David Besschops

 

Le reste du temps il s'enrobait d'un peignoir de chloroforme et se couchait sur de la vieille ouate devant les soleils tournant de l'œil à la télévision

in Placenta

 

 

23:46 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)