Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/09/2016

La Supplication de Pol Cruchten (2016)

D'après le livre de Svetlana Alexievitch

http://delitdepoesie.hautetfort.com/archive/2008/02/05/la...

 

le fil est visible en ce moment sur le site d'Arte

http://www.arte.tv/guide/fr/067132-000-A/la-supplication...

 

 

 

 

Maureen Bisillia - Xingu Tribal territory

Maureen Bisillia Xingu Tribal territory 0.jpg

 

 

Thomas Vinau

 

Puis il finit par comprendre :

l’univers est un troupeau de hérissons qui bâfrent des lucioles.

 

 in Autre chose

 

 

 

Guido Mocafico

Guido Mocafico 05086_n.jpg

 

Il nous faut mâcher l’absence, mâcher au fond des fondrières l’âcre du ventre abandonné, noir de grappes et de fumier. Ramasser et ouvrir ce noyau d’horizon, dégager les mouches, mettre les méduses au frais avec le beurre et la charité.

 

cg in Surréel des surrénales

 

 

 

BURIERS - Retreating Tide

 

 

Jean-Philippe Charbonnier - 1950's

 

 Jean-Philippe Charbonnier 0r.jpg

 

 

Jean-Philippe Charbonnier Le-mineur-et-sa-famille-Lens-954.jpg

Le mineur et sa famille, Lens, 1954

 

 

Jean Philippe Charbonnier, le cafe du mineur, 1954.jpg

le café du mineur, 1954

 

 

 

 

 

 

Lao Tseu

 

 

Le bien suprême est comme l'eau

Qui nourrit toute chose

sans effort.

Il se plait aux places les plus basses

que les gens dédaignent.

Ainsi, il est comme le Tao.

 

 

 

 

 

Louis Savary

 

le poème qui nous parle

est celui qui nous lit

dans les yeux

 

 

René Jacques - Beynac, Dordogne - 1947

René Jacques - Dordogne.jpg

 

 

Jean-Philippe Charbonnier - Espagne

Jean-Philippe Charbonnier Espagne.jpg

 

 

26/09/2016

Deux extraits de Feu de tout bois lus par l'auteur, Murièle Modély

 

 

 

 

 

En savoir plus :

http://larevuenouveauxdelits.hautetfort.com/archive/2016/...

 

 

 

 

 

 

25/09/2016

Paulle Winnart

Paulle Winnart 0659_n.jpg

 

 

 

Michel Cosem

 

On entend parfois aboyer les chiens morts.

Il faut alors s’immobiliser et s’adosser au mur.

 
in L’âme de la grande ourse

 

 

 

Stephanie Pui Mun Law

Stephanie Pui Mun Law 88063_n.jpg

 

 

Eric Lacombe

Eric Lacombe500.jpg