Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/01/2022

Charles Fréger

Charles Fréger .jpg

 

 

Alexander Khimushin- Evenk - Republic of Buryatia - Sibérie

alexander khimushin-Evenki Girl. Republic of Buryatia, Siberia. .jpg

 

 

Vincent Munier

Vincent Munier 6.jpg

 

 

Alexander Khimushin - Chukcha Girl - Sakha Republic - Sibérie

alexander khimushin-Chukcha Girl. Sakha Republic, Siberia..jpg

 

 

Vincent Munier

Vincent Munier b8.jpg

 

 

 

Tim Flach - Endangered

Tim Flach-Endangered-8.jpg

 

 

Alexander Khimushin - Shamane bouriate - Bagdarin, Bauntovsky District - Buryatia Republic - Sibérie

alexander khimushin-Buryat Shaman. Bagdarin, Bauntovsky District, Buryatia Republic, Siberia.jpg

 

 

Valeriy Maleev - Manul, chat sauvage de Mongolie

Valeriy Maleev manul mongolian cat.jpg

 

 

07/01/2022

Donal Boyd

Donal Boyd .jpg

 

 

11/12/2021

Chris Friel

chris_friel_03.jpg

 

 

 

05/12/2021

Albarran Cabrera

Albarran Cabrera nlx.jpg

 

 

29/11/2021

Chris Friel

Chris Friel_540-18.jpg

 

 

26/11/2021

Chris Friel

Chris Friel_540.jpg

 

 

24/11/2021

Albarran Cabrera

Albarran Cabrera .jpg

 

 

22/11/2021

Xavi Bou - Ornitografias

 

 

Xavi Bou ornitho_n.jpg

 

Xavi Bou ornithologie_n.jpg

 

Xavi Bou 36_n.jpg

 

Xavi Bou Ornithologie.jpg

 

 

Xavi Bou 424_n.jpg

 
Xavi Bou (né à Barcelone, 1979)
 
Si les oiseaux laissaient des traces dans le ciel, à quoi ressembleraient-ils ? Depuis des années, le photographe Xavi Bou, basé à Barcelone, est fasciné par cette question, mais bien sûr, les oiseaux en vol ne laissent aucune trace - du moins aucune visible à l'œil nu.
Bou avait cependant un plan et il a passé les cinq dernières années à essayer de capturer les contours insaisissables dessinés par les oiseaux en mouvement, ou, comme il dit, « de rendre visible l'invisible. ”
Il a commencé à explorer des techniques photographiques qui lui permettraient de montrer la beauté des oiseaux d'une manière qu'on ne l'avait jamais vue auparavant et il a finalement choisi de travailler avec une caméra vidéo, dont il extrait des photos à haute résolution.
Après avoir filmé les oiseaux en mouvement, Bou sélectionne une section des séquences et superpose les cadres individuels en une seule image. Il trouve le processus semblable à celui de développer un film :
Il ne peut pas dire à l'avance quel sera le résultat final, mais il y a une seconde magique, dit-il, quand l'image — chimérique et surréaliste — commence à émerger.
Avant que Bou ne commence ce projet, qu'il appelle « Ornitografías », il a obtenu des diplômes en géologie et photographie à Barcelone, puis a travaillé comme technicien en éclairage dans l'industrie de la mode.
Ce travail actuel, dit-il, allie sa passion et son métier.
« C'est technique, stimulant, artistique et naturel. C'est le lien entre la photographie et la nature que je cherchais. Ornitografias, c'est l'équilibre entre l'art et la science, un projet de découverte naturaliste, et, en même temps, un exercice de poésie visuelle.