Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2017

Kibong Rhee

Kibong Rhee-08.jpg

 

La pluie installée, efface peu à peu les parfums de l'Asie. Ne restera bientôt plus que fumées de rêves. Ailleurs j'étais, ici j'écris, en attendant un nouveau dépaysement, la dégringolade des repères, afin de me rencontrer encore sous une autre lumière.

cg 1999

in Calepin voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

 

28/05/2017

Alex Andreev

alex andreev.jpg

Je voudrais suivre la route tracée par la lune pleine sur la peau de la mer, là où les sirènes nacrées se prennent dans des filets de pure lumière. La route qui mène aux aubes rieuses des sorcières battant le ciel de leurs ailes noires. Cette route du bout du monde, où les bateaux s'en vont sombrer dans le néant. La mer est vaste et lisse. Un vide immense se glisse en moi, s'engouffre dans mes poumons, douce et tiède respiration, un chant humide, rituel d'amour auquel se mêle la lune, un envoûtement, un appel…

Il me prend comme une irrésistible envie d'enjamber la balustrade, pour aller marcher légère parmi les étoiles marines sur les eaux somnambules. Légère comme ces voiles que les vieux rêves laissent sur leur sillage. Aller rejoindre les mythiques baleines et les dauphins lunaires, le grand ballet des créatures océanes, disparues elles aussi, au cœur d'un rêve qui scintille à la surface des mers, les nuits de lune trop pleine.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

Imogen Cunningham - Magnolia Blossom,Tower of Jewels - 1925

imogen cunningham Magnolia+Blossom,+Tower+of+Jewels,+1925.jpg

Les fleurs sont les bijoux de la terre.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

20/05/2017

Dragan Marjanovic - Silence 1

Dragan Marjanovic Silence 1 .jpg

 

Les rivières sont telles sensibles à l’appel de la liberté, rêvent t’elles de vastitude ? Se dégager du corps protecteur des rives, est-ce une mort ou une naissance ? L’eau douce retourne à l’eau salée.

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

02/03/2017

Anthony Soo

sha_camachon.jpg

 

Moineau sur barbelé, friches industrielles. Temps maussade au-dehors et dans ma tête. Je cherche trop pourquoi alors que c'est simplement parce que ! Je le savais déjà à l’école maternelle !

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

05/01/2017

Konstantino Hatzisarros - Angkor Wat, Cambodia

Konstantino Hatzisarros Amputated Worshipper, Angkor Wat, Cambodia.jpg

La pauvreté n'est pas exempte de dignité, c’est la misère qui est inacceptable. Des hommes, des femmes, des enfants mutilés, il y en a beaucoup, les mines... De fabrication française peut-être ? Ces gens là mendient dans les rues. Que pourraient-ils faire d'autre, dans cette société encore essentiellement rurale, où les membres et la sueur sont les outils de la survie ?

 

Donner ! Donner car « tout ce qui n'est pas donné est perdu » mais plus je donne et plus il y en a à qui donner, de quoi en avoir le vertige. Je n’ai pas la prétention de sauver le monde, je n'ai pas de mauvaise conscience à mettre en paix, simplement un peu d’amour et la chance d’être née du bon côté.

 

cg, Phnom Penh, Cambodge, mai 1999

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

04/01/2017

Charles E. Burchfield - The three trees

Charles E. Burchfield,the three trees .jpg

Le ciel s’est couvert d'hématomes, fait passer des faisceaux de paille au travers d’échancrures nacrées. Des ascenseurs pour les anges ?

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

03/01/2017

Charles E. Burchfield - The East wind - 1918

charles E. Burchfield-house-painting-the-east-wind-1918.jpg

 

A l'horizon, que l'on ne distingue pas, des petits volcans fument noir et les maisons toussent et pleurent, perdues dans la brume corrosive, mais personne ne les entend, car tout le monde sait bien qu'une maison ni ne tousse, ni ne pleure…

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

01/01/2017

Emmanuel Bazin - série Calligraphies

emmanuel bazin série calligraphie .jpg

Campagne mélancolique, romantisme poussiéreux, le ciel se glace, la lumière se retire et malgré la danse des arbres squelettes, malgré leur infinie grandeur, même l'écriture s'alourdit.

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

06/11/2016

Josep Maria Casals i Ariet

Josep Maria Casals i Ariet 838.jpg

Sous un ciel toujours changeant, la campagne est satinée de bronze,

de vieil or, sépia, ombre brûlée, champs bistres et tiges d'osier.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

05/10/2016

Joan-Eardley - Sea at Catterline -1960

Joan-Eardley-Sea-at-Catterline-1960-oil-on-board-71-x-119-cm.jpg

 

Arcachon - Jetée de Leyrac, tout au bord de l'océan. La plage, les vacanciers... Pourtant c'est agréable et malgré mon peu de sommeil, je me sens d'humeur sereine. Baignade et ramassage de coquillages après le montage, pour échapper un peu à l'électricité, voire à une franche agressivité qui règne au sein du groupe. Je flotte au-dessus de tout ça. Savoir que très bientôt je vais faire une pause vacances, me permet de me détendre, de prendre la vie comme elle se présente. Je sors à nouveau de ma coquille, le "choc" de l'Asie s'estompe, la beauté de l'aventure reste.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

03/09/2016

Q-TA - Tokyo

Q-TA Tokyo.jpg

 

Je viens de finir un livre, un journal plus exactement, celui d’Etty Hillesum, jeune femme juive morte à Auschwitz en 1943, à l’âge de 29 ans. Tout ce que j’ai pu retrouver de moi, de mon propre journal, celui-là mais surtout l’autre, m’a fortement impressionnée. Une sœur d’écriture, à travers le temps. Une mystique ? Peut-être, mais alors ce qu’on appelle mysticisme, c’est simplement se sentir vivant, connecté. Ce livre-journal m’a fait beaucoup de bien, il n’est pas étranger au fait que j’ai repris mon propre journal de route. Pas simplement pour le plaisir d’écrire, mais surtout pour y retrouver ma sincérité, car si ce n’est que pour se complaire ou se mentir, le journal devient inutile.

 

Juin 2000, au retour de Santa Maria de Feira, Portugal

cg in Calepins voyageurs et après

 

 

 

 

 

27/07/2016

Alain Rivière-Lecoeur

Alain Rivière-lecoeur Emmanuela.jpg

 

J’aime cet instant où l’écriture tente d’esquisser un sourire sur mes lèvres. Plaisir de patauger dans la boue. J’en tire de la force. Face à moi la grande vitre embuée et derrière, un ciel de novembre avec un sombre rideau qui lentement se referme, funèbre, accablant de tristesse.

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

23/07/2016

Josef Hník (?)

Diana Stamatova.jpg

 

Le petit rien de décalage, de dérapage, la rage qui se polit comme un diamant au fur et à mesure que les années passent. Je dis que je déteste mais en vérité je suis fascinée ! C’est une protection contre ma propre folie, celle que je glisse entre les mots d’une poésie inoffensive, des jeux d’esprits sans importance. Il faudrait pouvoir lire au travers, que l’écriture devienne transparente pour laisser apparaître l’inexprimable. C’est cela même, l’inexprimable, l’innommable, qui me fait trembler, qui m’exalte. C’est à la fois un meurtre et une jouissance. L’assassinat de la raison, l’autodafé de tous ces masques, ces laisser-passer face au monstre appelé « normalité ». Foutaises ! Cœur au ventre agacé par des spasmes violents, la vie qui veut sortir, qui veut naître à elle-même.

 

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

05/07/2016

Christopher Swann

christopher swann-baleine canaries.jpg

Il me prend comme une irrésistible envie d'enjamber la balustrade, pour aller marcher légère parmi les étoiles marines sur les eaux somnambules. Légère comme ces voiles que les vieux rêves laissent sur leur sillage. Aller rejoindre les mythiques baleines et les dauphins lunaires, le grand ballet des créatures océanes, disparues elles aussi, au cœur d'un rêve qui scintille à la surface des mers, les nuits de lune trop pleine.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?