Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/10/2020

Mari Shimizu

Mari Shimizu 0.jpg

 

« Sombre Déesse de l’hiver, Sage, Sorcière,
Ce soir, nous nous tenons au seuil de la Nouvelle Année Celtique,
L’instant où le temps n'existe plus
Et la Porte entre les mondes s’ouvre en grand.
Viens ! Viens ! Ô Seigneur de Vie et de Mort,
Garde la porte à travers laquelle passent nos chers disparus.
Ceux qui sont morts et ceux qui ne sont pas encore nés,
Ils sont un et semblables.
Bienvenue, bienvenue, bienvenue,
À ceux qui sont venus partager cet instant avec nous.
Il n’y a pas de mort, seulement un changement ! »

 

extrait d'une évocation dans le rituel de Samain

 

 

 

 

Écrire un commentaire