Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2013

Jaya Suberg

Jaya Suberg_n.jpg

 

 

Suicide air

 

Tous les jours raconter un nouveau suicide, celui qu’elle ne commettra pas, même si en elle, il a réussi à pomper même le vide. Tous les jours, se couper un doigt, un bras, déchirer les draps et pendre sa poupée de chiffon, celle avec quoi il s’essuie sans même y penser. Elle regarde avec une froide fascination jusqu’où elle pourrait tomber, pour lui plaire, le satisfaire.

 

On doit pouvoir combler la mer avec le sable des déserts.

 

cg in Le baume, le pire et la quintessence

 

 

 

Les commentaires sont fermés.