Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2014

Terre-Dragon - Tome 1 – Le souffle des pierres - Erik L’Homme

                               

Gallimard Jeunesse, 28 août 2014

 CVT_Le-Souffle-des-Pierres-tome-1--Terre-Dragon_4313.jpg

256 pages, 10,90 €

 

 

 

Voilà qui inaugure bien cette nouvelle trilogie d’Erik L’Homme. Ce premier tome palpitant d’aventures, donne envie de connaître sans tarder la suite de cette histoire, qui semble dotée d’une vraie originalité, dans la veine pourtant bien exploitée déjà, de l’héroic fantasy.

Tout se déroule ici en Terre-Dragon. Une contrée fantastique entourée de montagnes et traversée par un étrange fleuve métallique, sur lequel ne peuvent naviguer que des bateaux de pierre et cela uniquement, dans le sens du courant. Cette contrée et ce fleuve sont honorés par le long poème épique d’un scalde, sorte de barde de temps plus anciens encore, nommé Rosk-le-Borgne. Un poème connu de tous et qui entrera régulièrement en résonance avec le fil de l’histoire. Dans une atmosphère plutôt sombre de paganisme magique, où plusieurs clans se côtoient sous la tutelle d’un énigmatique Roi-Dragon que personne n’a jamais vu, nous ferons la connaissance d’un jeune garçon revêtu d’une peau d’ours, au moment où celui-ci s’évade d’une cage, dans laquelle les Naatfarirs, qui avaient également tué ses parents, le gardaient inexplicablement prisonnier depuis des années.

Dans sa fuite à travers la montagne, Ægir-Peau-d’Ours rencontrera la jeune Sheylis-Mauvais-Œil, petite-fille et apprentie d’une vieille sorcière. Sheylis aussi est en fuite, pourchassée par les habitants de son village qui veulent sa mort. Cette rencontre scellera leur destin et provoquera une métamorphose prématurée du jeune Ægir, qui en réalité est un Dakan, bien que lui-même ne le sache pas encore, mais ce serait dommage de trop en révéler. Sachez seulement que de nombreux et parfois pittoresques personnages viendront aider ou au contraire traquer les deux adolescents, usant de magie grise ou noire, à l’aide notamment des thun-lawz, les signes de pouvoir ou pire encore, de magie rouge. En effet, tandis que les Naatfarirs, avec à leur tête le guerrier Ishkar-Joue-Fendue, veulent récupérer ce qu’ils considèrent être leur Dakan et ceci, avant que ce dernier ne devienne vraiment indomptable, les mystérieux et redoutés prêtres du Crâne, enlèvent des jeunes filles pour l’accomplissement d’une toute aussi mystérieuse prophétie.

Ce premier tome nous met donc l’eau à la bouche et remue en chacun, jeunes et moins jeunes, la petite étincelle de rêve qui ne meurt pas. Nous attendons avec impatience, le tome 2 : Le chant du fleuve.

Cathy Garcia

 

Ncontributor_20439_244x0.jpgé à Grenoble, le 22 décembre  1967, Erik L'Homme passe son enfance à Dieulefit, dont la branche maternelle de sa famille est originaire. Ayant peu d'amour pour l'école (sauf pour les matières littéraires), il se délecte surtout de ses activités parascolaires (piano, rugby) au rang desquelles de grandes promenades dans la nature en compagnie de son père et de ses frères. La passion de la nature ne le quittera d'ailleurs jamais, et après avoir passé une maîtrise d'histoire à l'université de Lyon, il part à la découverte du monde pendant de nombreuses années, accompagné de l'un de ses frères, photographe, dans des voyages qui les conduiront du Pakistan à la Malaisie en passant par l'Afghanistan, les Philippines, le Liban, le Maroc et la Thaïlande. De retour en France, il reprend des études doctorales à l'EHESS puis écrit son premier ouvrage, consacré au royaume de Chitrâl (Pakistan) où son frère et lui ont séjourné pendant deux ans, et à sa langue (le khowar) qu'ils y ont apprise. Après sa rencontre avec Jean-Philippe Arrou-Vignod, auteur et directeur littéraire chez Gallimard, il se lance dans l'écriture de romans jeunesse avec la publication en 2001 de Qadehar le sorcier, premier tome de la trilogie Le Livre des étoiles. Une première publication qui recevra le prix Jeunesse du Festival international de géographie de Saint-Dié-des-Vosges, le deuxième de la trilogie Le Seigneur Sha recevra aussi le prix des collégiens du Var. En 2009, ses livres jeunesse publiés sont au nombre de dix : la trilogie Le Livre des étoiles, celle des Maîtres des brisants (un space opera dont le troisième opus, Seigneurs de guerre, vient de sortir), l'album des Contes d'un royaume perdu (illustré par François Place) et Phænomen, thriller fantastique en trois tomes également qui commence à avoir du succès à l'étranger. A noter également, le livre illustré "Cochon Rouge", méconnu, sur les indiens d'Amérique. 2011, Erik L'Homme part en dédicace à droite à gauche en France et présente à cette occasion A comme Association, une nouvelle saga dynamique, dont le sixième tome vient de sortir.

 

Cette note a été publiée sur le site de la Cause Littéraire.

Les commentaires sont fermés.