Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2015

Comte R. de Dalmas - Le vent - 1926

Comte R. de Dalmas • Le vent, 1926_n.jpg

 

 

Aussi, je m’absente, afin que si mon personnage se referme, il ne se referme que sur le vide. Et je est ailleurs, je est nulle part, je est partout. Dans les nuages en transhumance, dans la langue infatigable de ma fille, dans le chant du coucou, dans l’avion qui troue le ciel, dans les arbres en attente de l’orgasme printanier et le couple d’oiseaux qui se chamaille, dans le trésor des buis agités par le vent, la mousse qui veloute les murets, dans ce morceau sec de genévrier, dans la crête rouge vif de Cerridwen, dans le jaune d’or du grain de maïs qu’elle vient de gober, dans les pelures de mandarine qui tranchent sur le délavé des pelouses sèches, dans la croix du corbeau à l’aplomb de ma tête.

 

cg in Calepin paisible d'un pâtresse de poules

(Ed. Nouveaux délits, coll. les délits vrais n°2, 2012)

 

 

 

Les commentaires sont fermés.