Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

29/04/2015

Jean Joubert

 

Là, sur sa chair, s’apaiseraient

 Les longues fièvres.

 Egaré, tu rêvais de boire sur sa bouche

 Le baiser,

 L’âpre poison.

 

 in Eternité de la rose

 

 

22:25 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.