Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

13/06/2016

Ricardo Adolfo

 

Il n’y a que le présent qu’on n’allait pas perdre puisqu’il nous collait à la peau.

 

in Tout ce qui m’est arrivé après ma mort

 

 

 

Écrire un commentaire