Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/05/2018

Jean-Louis Millet

 

Un plein sac de silence à prise rapide

répandu sur des morceaux de paroles et de rêves

gorgés de ténèbres depuis presque toujours. Puis…

 

Dans l’épaisseur du moment

passer par l’entaille de la lenteur

entrer dans l’espace noir

vaguer de songes de sel en vertiges quantiques

chaleur de pierre aux creux des mains

 

 

 

12:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

'rci !

Écrit par : jl | 07/05/2018

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire