Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

20/04/2022

Werner Lambersy

Et tu dors
Dans Uluru la porteuse
Maternelle de l'ocre semence
Des crépuscules
Où tu agites
Ton ombre
 
Là-bas sur la Grande Terre
Où tu n'es pas quelque chose
D'isolé mais un morceau non détaché
Du cordon ombilical
Des millénaires en cours
 
Là-bas Uluru dort
à ta place
et remplit le contrat initial
de rêver l'essentiel
 
Et son nombril est un tunnel d'étoiles
Vers l'âme unique de la matière
Et l'œil humide de l'amour

in Uluru

 

 

12:44 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

Commentaires

Un très beau poème de l'ami Werner

Écrit par : jl | 21/04/2022

Répondre à ce commentaire

Écrire un commentaire