Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2014

Pejac - Street art - Espagne

Pejac 8.jpg

 

Pejac 9.jpg

 

Pejac 61.jpg

 

pejac _n.jpg

 

 

Pejac - Spain n.jpg

 

 

 

 

Olaf Hajek

olaf hajek  Dark Clouds are gathering 2011 .jpg

série Dark Clouds are gathering 2011

 

 

olaf hajek 6.jpg

 

 

olaf hajek Dark Clouds are gathering 1 2011.jpg

série Dark Clouds are gathering 2011

 

 

olaf hajek a_l.jpg

 

 

olaf hajek Black Antoinette02.jpg

série Black Antoinette

 

 

olaf hajek Flowerhead 2010(2).jpg

série Flowerhead

 

 

 

http://www.olafhajek.com/

01/03/2014

Kurt Huggins & Zelda Devon

 

Kurt Huggins & Zelda Devon reptilian trilogy.jpg

 

Kurt Huggins & Zelda Devon lady-of-the-lake1.jpg

 

Kurt Huggins & Zelda Devon.jpg

 

Duo d'illustrateurs de Brooklyn, New York.

http://www.teeteringbulb.com/blog/

 

 

Claude Verlinde

claude verlinde 80.jpg

 

 

 

 

28/02/2014

He Yifu - Rofu La patience de l'eau

He Yifu Rofu-la-patience-de-leau-2.jpg

 

 

27/02/2014

Arthur Rackam

Arthur rackam .jpg

 

 

Heraklion, Alexandrie, Egypte

 Cleopatra’s Underwater Palace, Egypt. jpg.jpg

 

cleopatra palace lion-underwater.png

 

underwater-alexandria-egypt.jpg

 

Alexandria uderxater cleopatra palace.jpg

 

Heraklion Alexandrie Egypte Cleopatra’s Underwater Palace (4).jpg

 

 
Ces ruines ont été découvertes en 2000 par une équipe de l'Institut européen d'archéologie maritime. Avant la fondation de la ville d'Alexandrie, c'était le port le plus important en Egypte. Il a coulé au VIII e siècle av. suite à un cataclysme. On y a retrouvé notamment un palais de Cléopâtre.
 
 

26/02/2014

David Zinn

David Zinn 13.jpg

 

David Zinn amazing-chalk-art-collection-of-david-zinn-2.jpg

 

David Zinn paintfoot_sluggo_far-hires.jpg

 

David Zinn -Spring.jpg

 

David Zinn-23.jpg

 

David Zinn -8.jpg

 

David Zinn -21.jpg

 

David Zinn Chalk-Art-street-art-by-David-Zinn-13.jpg

 

david zinn.jpg

 

david zinn -162.jpg

 

 

 

david zinn russian_headshot800h.pngArtiste autodidacte américain depuis 1987. L'Art de rue éphémère de David est entièrement composé de craie, charbon de bois et des objets trouvés et il est toujours improvisé sur place. La plupart de ces dessins ont fait leur apparition sur les trottoirs à Ann Arbor dans le Michigan mais certains ont fait surface aussi loin que les plates-formes de métro à Manhattan et des débris de construction dans le désert de Sonora. Le travail à la craie de Zinn a commencé en 2001 comme une excuse pour s'attarder à l'extérieur, mais a depuis acquis une notoriété mondiale à travers le partage de photos sur Facebook, Huffington Post UK, Le Réseau de Cheezburger, Street Art Utopia  et Neverending Geyser de Archie McPhee. Ses personnages les plus fréquents sont Sluggo, un monstre vert clair avec les yeux de tige et des habitudes irrévérencieuses, et Philomène, un cochon volant flegmatique. A partir de 2013 , il y a eu beaucoup de souris également. David est aussi un siffleur passionné, un hasardeux joueur de ukulélé et un embusqué consciencieux.

 

http://zinnart.com/

 

 

David Zinn

David Zinn _n.jpg

 

 

Greenhorse bluesun par Vanessa de Smet

 

Un premier essai avec la vidéo ... un court métrage documentaire explorant la scène de l'art moderne mongol, Oulan-Bator, Mongolie , 2010-2011.

 

 

24/02/2014

Michael Reedy - Brown and blue works

Michael Reedy (26).jpg

 

Michael Reedy   brown and blue works n° 10.jpg

 

Michael Reedy (30).jpg

 

Michael Reedy   brown and blue works .jpg

 

Artiste américain

http://www.michaelreedy.gallery/

 

 

 

22/02/2014

Van Gogh - Floraison des amandiers - février 1890

Van Gogh, Almond Blossom, February 1890.jpg

 

 

19/02/2014

Troy Ruffels

Troy Ruffels When stars Fall to sea.jpg

 

Troy Ruffels Pyre.jpg

 

Troy Ruffels The inbetween of Hours.jpg

 

Troy Ruffels_Poplar 2009.jpg

 

Artiste tasmanien né en 1972.

http://troyruffels.com/

Troy Ruffels

 troy ruffels Nocturne_web.jpg

 

Troy Ruffels-Sparrow.jpg

 

 

Troy Ruffels ruft_etude9.jpg

 

 

troy ruffels twoworlds.jpg

 

 

Troy Ruffels a.jpg

 

 

Troy Ruffels cidertree.jpg

 

 

Ci

Georges Lacombe - Isis

georges lacombe Isis.JPG

 

" O Reine bénie des Cieux , que tu sois la Dame Cérés, source originelle de tout ce que porte la terre et qui, ayant retrouvé ta fille Proserpine , dans la grande joie qui te saisit alors, fit disparaître complètement et cesser la faim de ceux de l'ancien temps qui ne se nourrissaient que de glands. Toi qui fis labourer et semer le sol nu d'Eleusis jusque là stérile et donnas alors aux hommes une nourriture meilleure et plus douce; ou que tu sois la Vénus qui, au commencement du monde, fit s'accoupler le mâle et la femelle dans un amour naissant, permettant ainsi à l'espèce humaine de se propager éternellement, toi que l'on adore à présent dans les temples de l'île de Paphos; ou que tu sois la sœur du dieu Phoebus, toi qui as rendu service à tant de gens en les éclairant et en diminuant à l'aide de tes remèdes les souffrances dues au travail et que l'on adore aujourd'hui dans les lieux sacrés d'Ephèse; ou que l'on nomme Proserpine la Terrible en raison des hurlements mortels que tu pousses, toi dont la triple face a le pouvoir d'arrêter et de repousser l'irruption des Furies et des esprits qui apparaissent aux hommes et qui les retient enfermés dans les prisons de la terre, toi qui erres dans les bois et que l'on invoque de façons diverses, toi qui nourris toutes les semences du monde dans ta chaleur humide en leur accordant ta lumière que tu modifies selon tes voyages loin ou près du soleil; par autant de noms ou de manières ou de formes qu'il est permis de t'accorder, je te prie de mettre un terme à mon immense fatigue et à la misère, de ranimer mes espoirs disparus et de me délivrer de la mauvaise fortune qui m'a si longtemps poursuivi. Accorde-moi, s'il te plaît, la paix et le repos en mon adversité car j'en est enduré assez en de travaux et de dangers." "Quand j'eus terminé cette oraison, découvrant à la Déesse le sujet de mes plaintes, il arriva que je me rendormis sur le même lit. Mais, quelques instants plus tard, alors que mes yeux venaient de se fermer, m'apparut s'élevant de la mer, une divine et vénérable face que les dieux eux-même eussent adorée. Peu à peu j'eus la sensation de voir se matérialiser entièrement son corps. Il brillait, surgissait des eaux et tourné vers moi. Je vais donc essayer de décrire son divin aspect si la pauvreté de mon vocabulaire humain peut du moins me le permettre ou si le divin pouvoir me confère celui d'une éloquence assez riche pour l'exprimer. Ce qui frappait avant tout c'est que l'apparition avait une longue chevelure bouclée qui se répandait autour d'elle s'écartant pour tomber de part et d'autre de son divin corps. En guise de couronne elle portait sur la tête une quantité de guirlande fleurs qui s'entrelaçaient. Au milieu de son front était un petit cercle plat, une sorte de miroir ou plutôt de lune à cause de la lumière qu'il projetait. Des serpents qui semblaient se dresser hors de sillons de la terre la supportaient de chaque côté et des épis de blés jaillissaient au-dessus de lui. Ses vêtements étaient du plus beau lin nuancé de diverses couleurs, par endroits blanc et brillant, par endroits jaune comme la fleur du crocus, par endroits rouge rosé, par endroits flamboyant et (ce qui troublait ma vue et mon cerveau au point de les rendre douloureux) son manteau était absolument noir et obscur, avec des reflets d'un noir brillant. Elle le drapait autour d'elle, du dessous de son bras gauche jusqu'à son épaule droite à la façon d'un bouclier; Une partie en tombait, plissée d'une façon fort subtile, jusqu'au bas de sa robe où cela faisait une pointe bien dessinée. ça et là sur ses bords et sur toute sa surface des étoiles scintillaient. Au milieu d'elles la Lune en son plein brillait comme une flamme de feu. Une couronne ou une guirlande tressée et sans brisure, faite de toutes les fleurs et de tous les fruits, suivait complètement le bord de cette merveilleuse robe. Elle portait des choses vraiment très diverses car, dans sa main droite, elle avait un sistre de laiton, pièce de métal plate et incurvée à la manière d'une ceinture et garnie de quelques tringles qui la traversaient ça et là; et quand son bras faisait mouvoir ces tiges groupées par trois elles produisaient un son aigu et clair. Dans sa main gauche elle portait une coupe d'or en forme de barque sur l'anse de laquelle, bien en haut, là où c'est le plus visible, un aspic à la gorge largement étalée dressait la tête. Ses pieds parfumés étaient chaussés de sandales à lanières ornées de palmes de la victoire. C'est dans cet appareil que la divine vision exhalant le parfum des plaisantes épices de l'Arabie fertile, ne dédaigna pas de m'adresser de sa sainte voix les mots suivants: "Vois donc, Lucius, je suis venue; tes pleurs et tes prières m'ont incitée à te secourir. Je suis celle qui est la mère naturelle de toute chose, maîtresse et gouvernante de tous les éléments, origine des mondes, détentrice des pouvoirs divins, reine de tous les habitants des enfers, souveraine de ceux qui vivent dans le ciel, manifestation absolue, sous une forme unique, de tous les dieux et les déesses. Ma volonté dispose des planètes du ciel, de l'ensemble des vents des mers et du lugubre silence des enfers. Mon nom, ma divinité sont adorés à travers l'univers de mille façons, en mille coutumes et sous bien des noms. Écoute bien : les Phrygiens, premiers en date de tous les hommes, m'appellent la mère des dieux à Pessinos; les Athéniens qui ont surgi de leur propre sol, Minerve cecropienne; les Cypriotes que la mer encercle, Vénus paphiane; les Crétois qui portent des flèches, Diane dictynienne; les Siciliens qui parlent trois langues, Proserpine l'infernale; les Eleusiens, Cérès leur vieille déesse; certains Junon, d'autres Bellone, d'autres Hécate, d'autres Ramnusia, mais il y a surtout deux sortes de gens, les Ethiopiens qui habitent l'Orient et sont éclairés par les rayons matinaux du soleil et les Egyptiens qui sont excellents dans toutes sortes d'anciennes doctrines et ont coutume de m'adorer en d'exactes cérémonies, qui m'appellent par mon véritable nom Isis, la Reine. Me voici donc je suis venue et prends en pitié ton destin et tes tribulations. Ecoute, je suis ici pour te favoriser et t'aider; cesse tes pleurs et tes lamentations; chasse ta tristesse, car voici le jour salutaire ordonné par ma providence."

 

Lucius in L'Âne d'Or d'Apulée (125-170)

Apulée fut lui même initié aux mystères d'Eleusis, de Mithra et d'Isis