Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

11/02/2014

Ryan Deboodt

 

ryan deboodt 312.jpg

 

Il y a ce rêve étrange et puissant que j’ai fait cette nuit : une cérémonie  - baptême ? - avec le sacrifice d’un jeune coq, un village étranger à la frontière de nulle part, des couvertures indiennes (Amérique latine) aux couleurs trop pâles, le sentiment d’être la bienvenue, le bonjour d’une fillette indienne, le petit coq écrasé sous le pied de l’homme, étranger lui aussi, qui officie à la cérémonie et le petit chat épargné. C’est la nuit tout le temps. Mon dégoût, le coq ensanglanté qui me fixe, face à moi, tout près, il semble en transe. L’acceptation, il accepte et je dois accepter aussi, son sang plein ma bouche, je recrache sans cesse et je me retrouve sur un lit, draps blancs, en pleine rue. C’est la nuit toujours, des gens passent, des touristes poussant une poussette, atmosphère tranquille et je leur dis de ne pas s’inquiéter, je ne vomis pas… tout en recrachant sans cesse ce sang, son goût, tiède, poisseux, rouge, si rouge ! Mon repère c’est ma 104, je la vois depuis mon lit, garée, blanche, immatriculée 81… Ce rêve me poursuit, il m’a laissé une très forte impression, ni agréable, ni désagréable, juste dérangeante. Un étrange sentiment de solitude.

 

cg, juin 2000

 in Calepins voyageurs et après ?

 

 

Commentaires

Recracher le sang comme descendre du manège...

Écrit par : jl | 12/02/2014

oui.... et l'impression de tourner en rond quand même ;-) il doit y avoir un manège dans le manège du manège...

Écrit par : Cathy | 12/02/2014

Les commentaires sont fermés.