Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/10/2015

Werner Lambersy

 

  Quand

  Le soleil montre

  Les dents de sa tête

 De mort

 

  Quand

Les morts montrent

 Les dents

 Debout dans la ville

 Quand

 On plante des fleurs

 Au bord des fenêtres

 

 Tellement

 Tout est gris

 Et sourds les voisins

 

 

Que la fiente

 De pigeon fait un fond

 De teint

 Aux carreaux des jours

 

  Quand

 Le ciel n’a plus de pneu

 De rechange

 

 Que les nuages

 Roulent sur des essieux

 Rouillés

 

 Et qu’on rechape

 Les vieux dessins creux

 Des constellations

  

 C’est qu’un poème passe

 Comme on dit

 D’un ange

  

 Durant une conversation

 

  in Te Spectem

 

 

 

10:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.