Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2016

André Laude

 

Enfer vert

 

Dans l’enfer vert j’ai bâti une maison

de prières et de clameurs.

La nuit j’entends d’étranges sons.

Sont-ils des Séraphins,

des sombres démons d’avant Colomb.

Dans l’enfer vert je traîne ma vieille carcasse.

Je joue au poker. J’ai toujours trois as.

Je fume des cigares de Cuba

et je bois des alcools de fièvre.

J’écrase de grosses mouches

suceuses de sang sur mes lèvres.

J’ai bâti une maison d’air et d’ouragan.

J’ai préparé le lit nuptial pour la femme des femmes.

Le revolver est là, posé sur la table de bois sauvage.

Sous une lune froide j’attends crime et châtiment.

 

 

13:38 Publié dans RESONNANCE | Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.