Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

21/01/2016

Francis Giauque

 

mais ce n’est pas la paix

ce n’est jamais la paix nulle part

ni dans la chambre close

ni sur le lit défait

qui ressemble soudain à un piège

où la mort assemble les pièces

de son misérable échiquier

 

In Terre de dénuement

 

 

Les commentaires sont fermés.