Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/05/2016

Louis Calaferte


 Temps mort

Caillou rouge
 un bouillon
 une écume
 une averse
 II tangue des minuits bleus comme
 des matrices
 un envol
 un froid sourd

Quelle liesse en vous
 Que vous fûtes cruelles
 roses des lents jardins
 mes gifles
 mes canons
 mes orgasmes
 mes crânes
 Latentes tragédiennes
 mes louves
 mes crépons
 mes ongles
 mes encens
 J'ai bu J'ai bu
 Je bois
 ces laitances de mort
 Je m'ivre à vos maigreurs
 sereines cantatrices
 mes couvents
 mes fourrures
 mes folles
 mes courroux
 Roses
 harpons de chair
 mes pépites de soie
 Une fugue
 Un fracas

La longue nuit de gel se brise sur ma tempe
 On s'y perdait partout...

Que vous fûtes lascives
 outrages à midi
 mes dragons
 mes drapeaux
 mes vierges
 mes indiennes

Voici, la vague vient
 la vague de si loin venue

À plus tard ou jamais mes enfances déçues



 in Rag-Time, suivi de Londoniennes et de Poèmes ébouillantés

 

 

 

Commentaires

Superbe Calaferte !!!

Écrit par : jl | 25/05/2016

Les commentaires sont fermés.