Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/02/2017

Guénane

 

 

Les Brésiliens ne parlent pas, ils vibrent, ils se caressent de diminutifs.

 

 in Demain 17 heures Copacabana

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.