Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01/07/2017

Laurent Bouisset - Loin (à moitié)

 
 
les Égyptiens et les Mayas
ont élevé des pyramides
 
différentes il est vrai
mais des pyramides tous les deux
sans se parler sur Facebook
ou par Skype, a priori
 
les situations se succèdent
et se répètent, il m’apparaît
 
à chaque fois que je me retrouve
face à un groupe humain
je reste au bord
semi-exclu sans parvenir
à me décoller tout à fait
demi-cynique en quelque sorte
à moitié loin
 
habité par une
absence relative à tout
n’allant pas jusqu’au
clash bruyant
ou peu
 
je ne suis pas punk
pas rasta, pas anar
tout cela pue trop fort le groupe, pour moi
je les regarde au loin se ressembler
 
comme je regarde au télescope
mes collègues de travail ou mes amis
mes camarades artistes
ou mes contacts Facebook, c’est encore pire...
 
je les regarde au loin dans les nuées
je n’arrive que très mal
à m’approcher de leurs groupements
ce qui doit vouloir dire que je
m’en approche un petit peu, tout de même
comme un escargot se rapproche
un petit peu d’un truc humain
une heure ou deux, il nous voit empiler des briques
construire une tour ou la détruire
puis sans tracer de conclusion avec sa bave
il reprend le chemin de sa laitue
 
je dois pouvoir dire la même chose de ma famille
d’une certaine manière...
je dois pouvoir dire qu’elle aussi,
je la regarde au loin...
 
comme je regarde à deux cent mètres
le mot « je » étonnant...
mais c’est pas sûr...
 
je les vois loin de moi
les lettres que je viens d’écrire
 
je vois la pensée que j’avais
foutre le camp
je ne vais pas la suivre
 
je vous laisse avec moi
je reviens
à tout de suite
 
 
 
 

19:12 Publié dans RESONNANCE | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire