Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/08/2017

Sophie Brassart

Sophie Brassart_n.jpg

 

Je ne suis pas un reflet, je ne suis pas inexistante. J’ai mon propre soleil, il n’a besoin que de moi pour rayonner, éclairer, réchauffer. Viendront celles et ceux qui voudront, mais foin de sacrifice, il est vain, il est même nuisible à tout le monde, il fausse ce qui est. Déforme le réel. Cette forme d’amour est obsolète. Alors, que les paupières continuent à tomber.

 

cg in A la loupe

 

 

 

Les commentaires sont fermés.