Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/10/2017

Santiago Gamboa

 

(…) la Colombie avait cessé d’être ce qu’elle avait été pendant un demi-siècle : une cour d’exécutions capitales de 1 178 000 kilomètres carrés, dont les rivières et les lagunes étaient devenues des dépotoirs de cadavres, et d’où on était en train d’exhumer, peu à peu, les millions d’ossements enterrés sous la verte couche végétale, qui avaient transformé le pays en fosse commune la plus belle et la plus fleurie d’Amérique latine

 

in Retourner dans l’obscure vallée, Métailié 2017

 

 

 

 

Commentaires

l'obscure vallée... citation terrible... je garde l'envie d'y aller voir. devoir de mémoire ?

Écrit par : jl | 08/10/2017

Répondre à ce commentaire

nous avons tous en nous cette obscure vallée, donc pas seulement un devoir de mémoire, mais aussi appréhender l cette Ombre en nous pour ne pas lui donner du pouvoir en l'ignorant, c'est un travail de conscience, parce que nous sommes tous reliés, donc tous concernés, c'est ce que je pense

Écrit par : Cathy | 09/10/2017

Écrire un commentaire