Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/01/2018

Maya Goded - Plaza de la Soledad

 

 

maya goded plaza de la soledad_7.jpg

 

 

Maya Goded Plaza de la soledad ph5.jpg

 

 

Maya Goded Plaza de la Soldeda,.jpg

 

 

Maya Goded Plaza del Soldedad.jpg

 

 

Maya Goded plaza_de_la_soledad_3.jpg

 

 

Maya Goded plaza_de_la_soledad_9.jpg

 

 

Maya Goded, La Merced, Mexico City.jpg

 

Maya Goded, plaza de la soledad, Mexico City.jpg

 

 

maya goded plaza_de_la_soledad_2.jpg

 

 

 

maya goded plaza de la soledad.jpg

 

 

Maya Goded plaza de la soledad unkonwn killed in a hotel, 1999..jpg

assassinée dans un hôtel en 1999, identité inconnue

 

 

Maya Goded, Plaza de la solidedad, Mexico City.jpg

 

 

Le projet Plaza de la Soledad (1998-2001), de Maya Goded a été récompensé par le prix de photojournalisme Eugène Smith : une plongée en images dans l’intimité des prostituées de La Merced, quartier de Mexico marqué par quatre siècles de commerce sexuel. L’occasion pour elle d’aborder tous les thèmes : corps et sexualité, transgression, inégalités, maternité, vieillesse, amour… « L’une d’entre elles avait quatre-vingt ans. Son âge m’a déstabilisée, raconte-t-elle. Au début, j’avais du mal à la prendre en photo car je devais surmonter beaucoup de tabous. Mais je voulais affronter mes propres préjugés pour mieux me comprendre ».

En 2013, elle retourne voir Carmen et ses consœurs du quartier chaud photographiées il y a vingt-cinq ans. Aujourd’hui âgées de cinquante à quatre-vingt ans, ces femmes deviennent les personnages de son tout premier film documentaire. L’idée : raconter leur histoire avec du son, en leur donnant une voix.

 

 

le film (2016)

 

 

Maya goded Plaza-de-la-soledad-04.jpg

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.