Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/02/2018

Marc Tison

 

Il y a tant d’espaces délabrés que tu revisites plein d’espoir, incrédule.

L’avant ne s’est pas peint d’éternité.

 

in Des abribus pour l’exode

 

 

 

Écrire un commentaire