Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/08/2019

Théodore Monod

 

Comment s’éveille-t-on aux beautés incomparables de ce jardin bordé de nuit ? Comment éprouve-t-on l’urgence d’agir pour ceux qui souffrent ? Pouvons-nous être touchés ? Avons-nous le don des larmes ?

in Révérence à la vie, 1999

 

 

 

 

11:33 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Écrire un commentaire