Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/02/2020

Benjamin Ferré

Benjamin Ferré Le poids des âges_n (2).jpg

 

Que m’as-tu fait terre du Quercy ?

Des racines me poussent, je me noie dans ton ciel.

Les oiseaux me parlent et je capte la langue nomade des nuages

Sans même plus avoir le désir de les suivre.

Que m’as-tu fait ? Agenouillée dans ton hiver,

Je guette avide tes premières érections printanières, tes orchis clitoris.

Qu’as-tu fait terre pour que je me sente si ancienne 

Entre la rose chienne et les sortilèges du chèvrefeuille ?

J’arpente tes courbes et tu me découvre les secrets de ton causse.

Me rendras-tu fertile et profonde comme l’échancrure de tes combes et vallées ?

Te joues-tu de moi pour que je me sente reine avec des bois sur la tête ?

M’enverras-tu tes chasseurs ? La bête se cache

Et je deviens ta bête, ô terre du Quercy.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.