Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/10/2020

Carmen Spitznagel

Carmen Spitznagel  unnamed.jpg

 

Comme une folle à l’asile, je regarde derrière la vitre la mésange bleue.

 

La folle pleure, la folle pleure et la vie revient, circule, va toujours. Rejoint les puits vertiges qui s’ouvrent dans la lande grise. La beauté naît toujours d’une monstruosité.

 

Sortir de la délectation du marasme. Marre, amarre, démarre.

Ne pas retenir. Ne pas protéger.

 

Portion secrète d’outre-moi, mes pas perdus dans la salle des brumes.

 

Ma part obscure serait-elle trop dense ?  J’ai toujours cherché asile.

 

cg in Celle qui manque

 

 

 

Les commentaires sont fermés.