Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/03/2021

Judith en den bosh

Judith en den bosh.jpg

 

Je voudrais des ailes. Aile comme lumière, aile comme légère.

Hélas…. Mes ailes lasses.

 

Je touche aux bas-fonds où rampent fous et insanités. Tunnels lugubres, lancinants. Je me creuse au-dedans pour accueillir la vie mais mes yeux ne surprennent que la mort. Mort des mouches, mort du souriceau, mort dans l’âme que je traîne d’un matin à l’autre.

 

L’âme… Une superstition ?

 

Ainsi donc j’étais folle et je ne le savais pas. J’avais oublié. Je l’avais trop bien caché, dissimulé dans mes brouillards, mes fumées. Folle sans aile. Sans amour. Sans amour surtout. Toujours à me frotter au côté crin de la vie. 

 

Peau douce mais le cœur si friable. 

 

A force d’user ma solitude, elle est devenue fine et translucide. 

Fragile, si fragile…

 

 

2002

in Ourse bipolaire

 

 

Les commentaires sont fermés.