Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/06/2021

Myriam OH

 
être entier, c’est laisser des morceaux de soi
dans chaque regard
dans chaque rayon de soleil
qui nous éclaire
à sa manière
c’est tomber de tout son poids
sous le charme
d’un paysage d’un visage
d’un instant
et ne jamais en revenir réellement
et s’ouvrir
à une dimension
supplémentaire
les photographies ne volent pas l’âme
– elles la révèlent –
ce sont les clichés qui sont mortels
les images qu’on fige mentalement
de ceux qu’on connaît
mais avec qui on ne naît plus
on s’endort
on vieillit
voilà
et quand on veille
c’est à ce que personne ne se réveille
et à chaque cri
on dit :
« ce n’est pas toi, je ne te reconnais plus »
tout en acceptant les mises à jour
de son ordinateur
en jetant à la poubelle le pack de yaourts
périmés
être entier, c’est se jeter dans le vide
et franchir le mur du non
c’est accepter de rentrer chez soi
nu
sans clé
les morceaux de soi
en vrac
ils ne s’imbriquent plus parfaitement
il manque des pièces
pourtant le puzzle n’a jamais été
si juste
être entier, c’est laisser des morceaux de soi
danser avec la réalité
« ce n’est pas toi,
ce n’est pas moi non plus :
c’est la lumière
qui joue avec les ombres »
 
 
 
 

Écrire un commentaire