Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2015

Gilles Jucla

Gilles Jucla_n.jpg

 

 

Jean Michel Bongiraud

 

 

Les océans chantent en silence loin des côtes

Ils monologuent au creux des vagues

Et miment le vent solaire dans leurs rêves.

 

in Pour retendre l’arc de l’univers

 

 

21:43 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Alison Scarpulla

alison scarpulla (5).jpg

 

 

 

Pierre Gamarre

 

et tu t’approcheras de la mer

dans un habit de salicorne et de roseaux

et tu regarderas ces femmes saintes

qui marchent sur les flots

et tu verras leurs yeux,

tu toucheras leurs mains,

elles auront des ceintures de sel,

des chevelures de caravanes

qui fuient dans les déserts du ciel.

 

in Romances de Garonne

 

 

 

21:35 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Chiharu Shiota - The key in the hand

 

 

Virna Haffer

Virna Haffer.jpg

 

 

Romain Gary

 

Nous crevons de faiblesse, et cela permet tous les espoirs. La faiblesse a toujours vécu d'imagination. La force n'a jamais rien inventé, parce qu'elle croit se suffire. C'est toujours la faiblesse qui a du génie.

 

in Clair de femme

 

 

08:48 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ann George

Ann George 0.jpg

 

Toute petite, j’ai appris que seuls les disparus sont aimés, aimés à leur juste démesure.

Le trop vif dérange.

 

J’ai voulu disparaître pour être enfin née.

Disparaître pour que dans le seul souvenir, l’amour puisse grandir.

 

cg in Celle qui manque (Asphodèle 2011)

 

 

 

 

 

29/11/2015

Liza Wolters

Liza Wolters.jpg

 

PLUS ENVIE

 

Avant j’écrivais comme on dégueule, ça jaillissait, débordait, vomissait de partout, maintenant je retiens, je ravale, je n’en veux plus, écrire en moi c’est crier, trop de noir, trop de poisse, trop de poids, trop de larmes, des strates de mélasses et de poissons suffoquant. Avant j’écrivais, non, ça m’écrivait, me traversait, me transperçait, je n’avais pas de digues, je n’en voulais pas, aujourd’hui non plus je n’en veux pas, mais je ne veux plus écrire. Le noir me fatigue, le malheur aussi, la névrose, la déprime, la rage, les armes dont je ne voulais pas, que j’ai retournées contre moi-même, à me forer jusqu’à l’os, à traquer sans répit le pourquoi. C’est vrai ça, pourquoi ?

Aujourd’hui je n’écris plus, la source est retournée dans les limbes, et moi je cherche le neuf. Une place que je n’aurais pas eu à voler, une place pour laquelle je n’aurai pas à me raboter ou au contraire à me rajouter des parures, des enflures. Écrire m’ennuie, j’ai déjà tout dit et ça ne change rien. Plus envie de dire, envie de rire, de vivre. D’accomplir des gestes qui servent à quelque chose. C’est idiot. C’est dire à quel point je ne me sens toujours pas légitime.

 

cg in (c)Ourse bipolaire

 

 

 

 

 

 

Kasia Derwinska

Kasia Derwinska_n.jpg

 

 

Jean-Michel Bongiraud

 

 

Et je nettoie les lampes

au fond des impasses

mon sang perd sa verticalité

au milieu des broussailles

 

in Sang & Broussailles

 

 

 

21:53 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ann George

Ann George_0.jpg

 

Je vois toujours un être humain derrière le masque, certains sont vraiment irrécupérables,

mais ce ne sont pas ceux que l’on pense…

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

 

28/11/2015

Ann George - Burning of the fields

Ann George burning of the fields.jpg

 

Ce soir, faire un feu, brûler, brûler le vieux, l’ancien, le foutu, le passé.

 

cg in A la loupe

 

 

 

 

Alison Scarpulla

alison scarpulla (4).jpg

 

 

Frédérique de Carvalho

 

Doucement de sève et de sang l’oreille collée aux arbres doucement de serments sous les pierres doucement de ventre et de murmure le baiser dans la sente l’eau filante des mains

 

in Shangrilah paysage

 

 

17:18 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)