Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/12/2015

José Manuel Castro López

José Manuel Castro López (2).jpg

 

Moi je voudrais être nue

Là où ta lumière danse

Je voudrais être ton levain d’amour

La calligraphie conjointe de tes courbes

Être sur tes côtes une vague endormie

Entre tes doigts le pli d’un paysage mûr

 

cg in Universelle

 

 

 

Christian Schloe

Christian Schloe 6.jpg

 

 

Gilles Pajot

 

Mais où est donc la fuite ?

Par où ma vie perd-elle ce sens que j’invente laborieusement pour elle ?

 

16:47 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Endré Penovac

Endré Penovac-untitled.jpg

Chant d’oiseau soliste, feuille qui tombe. Étranges sensations qui se télescopent, saveur douce amère, plus douce cependant qu’amère. Feuille qui tombe et tourbillonne, insecte volant étrange attiré par le crayon, chanson flûté toujours de l’oiseau soliste.

cg in Le livre des sensations

 

 

 

 

 

 

 

Gelrev Ongbico

Gelrev Ongbico.jpg

 

 

Saïd Mohamed

 

Dans cette nuit espagnole, tu pointes un doigt vers le ciel

et désignes l’aube avec sa rivière

roulant des perles noires.

 

in L’éponge des mots

 

 

 

16:35 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Yasmin Levy - Naci En Alamo

 

 

16:24 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)

Norman Ackroyd - Skellig Rocks, County Kerry - Irlande - 1987

Norman Ackroyd Skellig Rocks, County Kerry Irlande 1987.jpg

 

 

André Laude

Cercle rouge

Combien de taureaux cruels dans les faubourgs de l’amour.
Combien de taureaux dans les ruelles de l’errance
où je cherche Marie-Juana au visage d’enfance abîmé
par les matelots de Sydney, Vancouver et Brest-Recouvrance.
Combien de taureaux fous derrière mon front de rêveur.
Combien de vers dans la sombre tombe où repose mon ami.
Combien de clous enfoncés dans ce cercle rouge mon cœur.
Combien de prophètes et de sourciers au bout des déserts.
Je cherche Marie-Juana une femme sans âge,
elle est sorcière du monde des légendes des pays verts.
Elle est l’hostie sur mes lèvres
et la lampe à huile au fond de mes yeux.
Combien de taureaux aveugles et combien de feux
et combien de morts dans des guerres pour d’obscures îles.

 

 

 

František Drtikol

František Drtikol.jpg

 

 

Cécile Sauvage

 

Ô mon fils, je tiendrai ta tête dans ma main,

Je dirai : j'ai pétri ce petit monde humain,

Sous ce front dont la courbe est une aurore étroite j'ai logé l'univers rajeuni qui miroite Et qui lave d'azur les chagrins pluvieux.

Je dirai : j'ai donné cette flamme à ces yeux,

J'ai tiré du sourire ambigu de la lune,

Des reflets de la mer, du velours de la prune

Ces deux astres naïfs ouverts sur l'infini.

Je dirai : j'ai formé cette joue et ce nid

De la bouche où l'oiseau de la voix se démène;

C'est mon oeuvre, ce monde avec sa face humaine.

O mon fils , je tiendrai ta tête dans ma main et, songeant que le jour monte, brille et s'éteint,

Je verrai sous tes chairs joyeuses et vermeilles

Couvertes d'un pétale à tromper les abeilles,

Je verrai s'enfoncer les orbites en creux, l'ossature du nez offrir ses trous ombreux,

Les dents rire sur la mâchoire dévastée

Et ta tête de mort, c'est moi qui l'ai sculptée.

 

in L'âme en bourgeon, un recueil de poésie de 1908, qu'elle dédie à son fils Olivier Messiaen

 

 

 

12:52 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Christopher Mark Perez

Christopher Mark Perez.jpg

 

 

30/12/2015

The Girl King de Mika Kaurismäki (2015)

 

 

Ted Kincaid

Ted Kincaid .png

 

 

Nehl Aëlin - Mon p'tit bonheur

 

 

19:46 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)