Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06/11/2016

Josep Maria Casals i Ariet

Josep Maria Casals i Ariet 838.jpg

Sous un ciel toujours changeant, la campagne est satinée de bronze,

de vieil or, sépia, ombre brûlée, champs bistres et tiges d'osier.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

05/10/2016

Joan-Eardley - Sea at Catterline -1960

Joan-Eardley-Sea-at-Catterline-1960-oil-on-board-71-x-119-cm.jpg

 

Arcachon - Jetée de Leyrac, tout au bord de l'océan. La plage, les vacanciers... Pourtant c'est agréable et malgré mon peu de sommeil, je me sens d'humeur sereine. Baignade et ramassage de coquillages après le montage, pour échapper un peu à l'électricité, voire à une franche agressivité qui règne au sein du groupe. Je flotte au-dessus de tout ça. Savoir que très bientôt je vais faire une pause vacances, me permet de me détendre, de prendre la vie comme elle se présente. Je sors à nouveau de ma coquille, le "choc" de l'Asie s'estompe, la beauté de l'aventure reste.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

03/09/2016

Q-TA - Tokyo

Q-TA Tokyo.jpg

 

Je viens de finir un livre, un journal plus exactement, celui d’Etty Hillesum, jeune femme juive morte à Auschwitz en 1943, à l’âge de 29 ans. Tout ce que j’ai pu retrouver de moi, de mon propre journal, celui-là mais surtout l’autre, m’a fortement impressionnée. Une sœur d’écriture, à travers le temps. Une mystique ? Peut-être, mais alors ce qu’on appelle mysticisme, c’est simplement se sentir vivant, connecté. Ce livre-journal m’a fait beaucoup de bien, il n’est pas étranger au fait que j’ai repris mon propre journal de route. Pas simplement pour le plaisir d’écrire, mais surtout pour y retrouver ma sincérité, car si ce n’est que pour se complaire ou se mentir, le journal devient inutile.

 

Juin 2000, au retour de Santa Maria de Feira, Portugal

cg in Calepins voyageurs et après

 

 

 

 

 

27/07/2016

Alain Rivière-Lecoeur

Alain Rivière-lecoeur Emmanuela.jpg

 

J’aime cet instant où l’écriture tente d’esquisser un sourire sur mes lèvres. Plaisir de patauger dans la boue. J’en tire de la force. Face à moi la grande vitre embuée et derrière, un ciel de novembre avec un sombre rideau qui lentement se referme, funèbre, accablant de tristesse.

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

23/07/2016

Josef Hník (?)

Diana Stamatova.jpg

 

Le petit rien de décalage, de dérapage, la rage qui se polit comme un diamant au fur et à mesure que les années passent. Je dis que je déteste mais en vérité je suis fascinée ! C’est une protection contre ma propre folie, celle que je glisse entre les mots d’une poésie inoffensive, des jeux d’esprits sans importance. Il faudrait pouvoir lire au travers, que l’écriture devienne transparente pour laisser apparaître l’inexprimable. C’est cela même, l’inexprimable, l’innommable, qui me fait trembler, qui m’exalte. C’est à la fois un meurtre et une jouissance. L’assassinat de la raison, l’autodafé de tous ces masques, ces laisser-passer face au monstre appelé « normalité ». Foutaises ! Cœur au ventre agacé par des spasmes violents, la vie qui veut sortir, qui veut naître à elle-même.

 

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

05/07/2016

Christopher Swann

christopher swann-baleine canaries.jpg

Il me prend comme une irrésistible envie d'enjamber la balustrade, pour aller marcher légère parmi les étoiles marines sur les eaux somnambules. Légère comme ces voiles que les vieux rêves laissent sur leur sillage. Aller rejoindre les mythiques baleines et les dauphins lunaires, le grand ballet des créatures océanes, disparues elles aussi, au cœur d'un rêve qui scintille à la surface des mers, les nuits de lune trop pleine.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

22/02/2016

Christian Frederiksen

Christian Frederiksen.jpg

La vraie beauté est terrifiante, elle surgit du chaos quand elle n’y conduit pas, création et destruction dansent ensemble jusqu’à la fin des temps. Vie et mort indissociables, tellement que c’en est inconcevable, terrible ! C’est pourquoi nous jurons du contraire, à corps et à cris, amour et haine.

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

21/11/2015

Auteur inconnu - Brahmaea hearseyi

brahmaea hearseyijpg.jpg

 

Une fleur est belle, quelle que soit la terre qui la porte. Son pollen n'a pas besoin de papiers pour traverser les frontières. Moi papillon, j’aime toutes les fleurs. Chacune a sa beauté particulière et le poème de son parfum.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

04/11/2015

Dali

Dali 3.jpg

 

Quel réveil ! Grand ciel bleu faïence et au loin les montagnes découpées, arides. Lumière mauve du matin. Nous roulons vers Madrid, cœur de l'Espagne, destination la Mancha, le fief de Don Quichotte. Paysage sec et pelé. Droit devant, l'horizon se noie dans les vapeurs jaunasses et fumeux de la capitale.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

22/10/2015

Gustavo Díaz Sosa - Lejanos Horizontes - 2007

Gustavo Díaz Sosa Lejanos Horizontes 2007.jpg

 

Des champs, des champs, des pylônes et encore des pylônes.

 

 cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

10/10/2015

Auteur inconnu - Monument to the Great Fire of London

spiral-staircase-fish-hill-london.jpg

 

 

Je me protège, car c’est dangereux. Je me protège de l’autre et de moi-même. Le cercle me ramène à lui mais comme sur le tour, le cercle est en fait une spirale et l’infini c’est moi, l’infini c’est l’autre.  Nous ne faisons que monter et il est toujours possible de recommencer, à l’infini nous sommes malléables. Matière première.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

15/09/2015

Hubert Duprilot - Minotaure - 2014

Hubert Duprilot (Minotaure) 2014, acrylique sur papier (60x80cm).jpg

 

 Dans ma tête,

 une bobine infinie déroule

 ce qui est à la fois

 fil et labyrinthe.

  

 cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

09/09/2015

Murray Fredericks - Muybridge - 2015

Murray Fredericks détail de Muybridge, 2015.png

 

 

II y a des flammes dans lesquelles il fait bon brûler,

des mystères face auxquels il est souhaitable de renoncer à la raison.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

02/09/2015

Dina Goldstein

Dina Goldstein.jpg

 

 

COMPLAINTE DE LA MÈRE

 

 Fais ce que tu veux

 Fais-toi plaisir

 Occupes-toi de toi

  

Et maman fait la vaisselle

 Maman prépare à manger

 De sa petite fille

 Maman doit s’occuper

  

Fais ce que tu veux

 Fais-toi plaisir

 Occupes-toi de toi

 

 Maman est en bas

 Elle s’occupe de tout

 Papa est en haut

 Perché sur ses bouts de bois

  

Fais ce que tu veux

 Fais-toi plaisir

 Va chez le coiffeur

 Va chez ta sœur

 Mais je n’en ai pas

 Ça ne fait rien

 Occupes-toi de toi

 

Maman à multiples bras

 Voudrait être Shiva

 Papa ne comprend pas

 Il voit la vie d’en haut

 

 Et la fillette de pleurer

 Faut aller la changer

 Et le chat de miauler

 Toujours dans mes pieds

 

Et la fillette d’appeler papa

 Mais ton papa ma fille

 Est très très occupé

 Et la fillette de hurler

 Et le chat de cracher

 Et le manger pas prêt

  

Maman s’occupe de tout

 Maman s’agite partout

 Et ce n’est jamais assez

 Paraît pourtant d’après Papa

 Qu’il fait beau là haut

 Et maman s’enfonce

De plus en plus bas

 

 Fais ce que tu veux

 Fais-toi plaisir

 Faut sortir faut bouger

 Occupes-toi de toi

 

 Faut sortir aussi le linge

 De la machine à laver

 L’étendre et préparer

 Déjà oui le souper

  

Et la fillette est tombée

 Le chat sur sa patte

 J’ai marché

 Et le bocal renversé

 Et la couche débordée

  

Fais ce que tu veux

 Fais-toi plaisir

 Faut sortir faut bouger

 Occupes-toi de toi

 

Juste une envie de fusiller

 Celui qui me dira ça

 Encore une  fois !

 

 cg 2004

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

 

 

18/08/2015

Ernesto Timor

Ernesto Timor Trompe la mort (1).jpeg

Les tunnels succèdent aux tunnels, entrecoupés de brefs intervalles éblouissants.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?