Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

09/08/2014

Raymond Douillet

Raymond Douillet_n.jpg

 

Cœur au ventre agacé par des spasmes violents, la vie qui veut sortir, qui veut naître à elle-même. Les monstres innocents enfantés par les humains, le génie atroce. La vraie beauté est terrifiante, elle surgit du chaos quand elle n’y conduit pas, création et destruction dansent ensemble jusqu’à la fin des temps. Vie et mort indissociables, tellement que c’en est inconcevable, terrible ! C’est pourquoi nous jurons du contraire, à corps et à cris, amour et haine.

 

cg, Aurillac, décembre 1999  

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

 

01/07/2014

Andrew Wyeth

andrew wyeth.jpg

 

Je deviens folle, j'ai avalé la clé. Les autres fuient lorsque j'ai trop de joie, fuient quand j'ai trop de peine.

 

Certains cafards sont plus cruels que d'autres, je voudrais bien le ranger dans un coin mon mal-être, attendre que ça passe, mais il y a des choses qui ne passent pas, qui s’amplifient au contraire à trop bouffer du dépit. Des cafards qui prennent tant de place qu’ils finissent par vous pousser dans le vide.

 

Cg, août 1997, Geleen, Hollande

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

30/06/2014

Fiona Watson - Full circle

Fiona Watson full_circle.jpg

 

Nous longeons une vallée, sa veine d’argent parsemée de gros galets polis, après quelques jours bien chargés, débordants de rebondissements imprévisibles. L’insouciance se mêle à la crainte, celle de faire erreur mais que puis-je faire d’autre, sinon essayer, chercher à tâtons ; goûter à tout sans émettre de jugement, me satisfaire du présent, y trouver les clés, le sens au-delà des significations. Jeter sur la page quelques poussières d'images ramassées au hasard, caprices de ma mémoire.

 

cg, février 1999, au retour de Florence via Trento, Italie.

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

Andrew Wyeth - Snow Flurries - 1953

andrew wyeth Snow Flurries, 1953.jpg

Dans mes rêves, je marche sur une route déserte, paysage vide, lande brûlée.

Je parle aux pierres et au ciel de métal.

 

Cg, août 1997, Geleen, Hollande

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

Alicia Tormey - Morning light

Alicia Tormey morning light_o.jpg

Voyages à l'intérieur du voyage, aussi précieux que la lumière du matin,

ce baume qui dissipe les brumes et nous tire hors du sommeil.

 

cg, août 1997

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

29/06/2014

Fiona Watson - the cuckoo’s nest

Fiona Watson the cuckoo’s nest by .jpg

 

 

Je me trouve tout près de la maison maintenant, dernier lieu de transition. Une clairière dans les bois, le coucou chante, les grillons grillonnent. Le ciel s’est couvert mais l’air est encore doux, le vent fait voguer les arbres. Là-bas dans le Tarn, je ne suis plus chez moi et ici, chaque fois que je reviens d’un ou plusieurs contrats, je ne sais plus où je suis. A force de parcourir le monde, c’est comme si je n’avais plus les pieds dessus. Je suis intermittente dans tous les domaines, professionnel comme privé. Intermittente de la vie ? Et le reste du temps, j’écris.

 

cg, le 13 mai 2002 

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

 

 

03/04/2014

Eva Riley - Lost in the Storm – Mind of Riley, California

Eva Riley Lost in the Storm – Mind of Riley, California .jpg

 

Un homme, la nature. Avec ça je suis heureuse à condition que… Toujours les conditions ! Que tout soit en parfaite harmonie y compris mes accès de folie, de sauvagerie. La nature aussi à ses orages, ses tornades…

 

 

 

Cg, sur la route pour Santa Maria de Feira, Portugal, juin 2000 

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

02/04/2014

Larkina Liliya

 

Larkina Liliya .jpg

 

Je marche, je marche, cédant au poids qui me ramène à la terre, sans jamais rien rencontrer qui puisse briser le mortel enchantement. Besoin d'un déluge pour refleurir mon jardin, tout est désespérément sec, stérile !

Plus rien à donner qu’un amour désespéré, plus rien à tendre que les griffes. Une dernière fois. Avant de déchiqueter mon propre visage, devenir lambeaux que le vent emporte. Qu'il n'en reste rien !

 

cg, à Geleen, Hollande, août 1997 

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

24/03/2014

Esther Kä

Esther KA 0.jpg

 

Je me laisse trop facilement emporter par mon imagination romanesque. Pourtant les illusions sont de plus en plus brèves. Très vite, sans que je ne puisse voir ni où, ni comment, ma perception bascule et le doute se faufile. J’éprouve alors un irrésistible besoin d’espace, de respiration, le large… De l’air quoi !

 

cg, novembre 2000

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

11/03/2014

l'oeil & la plume : calepins voyageurs et après ? fragment juillet 1998

 

orchestreromcontrast690.jpg
texte de cathy garcia                                                                                                                  collage  jlmi  2014

 

Des larmes se déchirent sur l'archet d'un violon discordant mais voici que du brouillard, montent des accords de fête. Vieux trombone et percussions tanguent sur les pas d'un accordéon. Cortège fragile, si vite dissipé par les accords graves et lourds du piano. Des lumières flottent dans le néant, c'est la noria des atomes. Des créatures de boue et de nuit se redressent, dégoulinantes. Lentement les unes après les autres, elles se lèvent et commencent à marcher.

L’aube originelle se fraye un chemin au travers des ténèbres contractées, elle en émerge enfin, écorchée, écarlate. La pluie se mêle à la lumière. Noces sanguines pour baigner la nouvelle-née. Une flûte insolente marque le début d'une danse. La nuit grouillante de cauchemars est refoulée à l’angle de l’oubli. Les fleurs ont remplacé la boue, c'est la naissance de l'amour ! Une guitare romantique glisse des lueurs de bonheur dans les regards tout juste éclos. Les doigts se frôlent en tremblant, tout à la joie de l'éveil. Les hanches se balancent au rythme d'une houle langoureuse qui monte à la gorge pour jaillir, champagne, en rires empourprés. Instant magique, unions des cœurs sous les eaux caressantes d'une seule et même chanson, celle du temps qui nous reste à vivre, berçant nos tendres illusions et portant sur nos lèvres l’étrange sourire de ces enfants, qui disparaissent avant même d'avoir vécu. Le vertige des années qui glissent sur une partition ponctuée de silences. Le vieux musicien sait que sa musique tient à un fil. Au fil ténu d'une respiration, le premier chant du monde, mais les vieux musiciens au fond des bars sont fatigués. Leur regard fiévreux brille. Au fond des verres gisent des larmes d'alcool. Tout se trouble. Il est tard et la musique s'estompe.

 

En ligne sur : http://jlmi22.hautetfort.com/

 

 

 

07/03/2014

Ushi Wo - November

Uschi Wo.jpg

 

Tous petits canaux rectilignes entre les champs, fossés bourbeux rêvant aux canards sauvages qui viennent parfois rider leur surface. Au milieu d'un pré, encore droit, un arbre mort, un autre fracassé, la tête dans l'eau.

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

28/02/2014

Andrea Kantrowitz

Andrea Kantrowitz..jpg

 

Peu d'amants possèdent le pouvoir de donner chair au rêve...

 

cg in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

23/02/2014

Tim Navis - Lake Champlain, Vermont, Usa

tim navis Lake Champlain, Vermont.jpg

 

Coucher de soleil pas très loin de Barcelone. J'ai vu défiler de beaux paysages, mer bleu, terre rouge, oliviers, yuccas magnifiques... J'aimerais m'étendre au pied d'un arbre. Une solitude ramassée m’enténèbre. Elle a pris racine en moi, il y a sans doute fort longtemps. Elle me serre, m'étouffe et personne ne comprend. Je suis lasse des hommes, nous ne parlons pas le même langage.

 

 

cg, juillet 1998 

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

 

 

 

 

18/02/2014

Manuela Thames

Manuela Thames.jpg

 

La vie. Brève et fulgurante étincelle dans la nuit. Se couler dans le cafard comme dans un suaire, tout en volupté. S'enrouler dans les draps noirs de la dissolution.

La mort est le lieu d'où l'on vient et auquel chacun doit retourner, entre les deux est un voyage nommé existence, serpent qui se mord la queue, palais des miroirs… Une éclipse, une sale blague !

 

cg, Geleen, Hollande, août 1997

in Calepins voyageurs et après ?

 

 

 

 

15/02/2014

Cathy Garcia - Gorlitz, Allemagne

18 Gorlitz.jpg

 

Nous sommes un microcosme de l'humanité, dans toutes ses splendeurs et ses déchéances. Chacun son armure, chacun son étoile, chacun sa quête. La mienne s'entrelace avec une autre et je savoure les moments où l'amour vainqueur nous baigne de lumière.

 

cg, Juillet 1997, en route pour Gorlitz, Allemagne

in Calepins Voyageurs et après ?