Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/06/2013

Grotte du Paradis, lecture-spéléo, le retour

Une création du Festival des Passagères 2012, autour de mes textes, qui vous est de nouveau proposée dans le cadre des Causeries du Parc Naturel des Causses du Quercy.

Descendez dans la grotte du Paradis avec la Cie Les Voix du Caméléon et vivez une expérience unique…

Le visible et le dissimulé, le dedans et le dehors, le présent et l’intemporel, l’éphémère et l’éternité, le minéral et le vivant. Une grotte, le Quercy, le Lot. Nous descendons, une comédienne, des musiciennes, des voix... poésie de l’étrange ! En collaboration avec les spéléologues de Limogne-en-Quer​cy, cette expérience pose des contraintes pour le public. Il s’agit de descendre, de se tordre physiquement... de ramper... un peu, de se salir, pour pénétrer dans les entrailles de la terre. Prévoir de bonnes chaussures, vêtements chauds et confortables, ainsi qu’une tenue de rechange (indispensable).

Dimanche 7 juillet à 11h et à 15h à Laramière, Grotte du Paradis Places limitées. Sur inscription au 06 14 11 24 24 - 06 11 91 85 91- Rdv place de l’église de Promihanes à 10h30 et 14h30.

 

 

_DSC8333a copie.jpg

 

_DSC8345a copie.jpg

 

_DSC8383a copie.jpg

 

1grtt012313.jpg

 

grotte2 copie.jpg

Photo (c)Samuel Cuadrado

 

 

Voir : http://cathygarcia.hautetfort.com/archive/2012/08/28/lect...

 

et http://cathygarcia.hautetfort.com/archive/2012/09/10/lect...

 

29/06/2013

Maître Akeji

Maître Akeji.png

 

maître akeji-13-zoom.jpg

 

maitre-akeji.jpg

 

maître akeji 4.jpg

 

maitre akeji 63.jpg

 

maître akeji 1.jpg

 

maitre akeji-1-zoom.jpg

 

maître akeji-7-zoom.jpg

 

 

 

maître akeji 66.jpgPeintre calligraphe contemporain dont il est l'un des plus grands représentants actuels, Maître AKEJI est une personnalité riche et complexe. D'une humilité confondante qui ne fait que rehausser son halo de mystère, quittant rarement son ermitage montagnard au nord de Kyoto, il accueille avec bienveillance toute question mais y répond toujours de manière imagée.

Maître AKEJI est né à Kyoto en 1938, dans un lieu où s'élevait un ancien palais impérial. A l'âge de trois ans, il est recueilli par un de ses grands-pères qui vit dans le massif du Kuramayama au nord de l'ancienne capitale. Là, il s'initie aux arts martiaux et apprend à se servir des pinceaux. Plus tard, Maître AKEJI approfondit le bouddhisme et s'adonne à la discipline zen. Accueilli dans des sanctuaires shintô, il se familiarise avec la pharmacopée traditionnelle et étudie les pratiques chamaniques du Japon ancestral.

Mais Maître AKEJI ne se contente pas de la voie japonaise. Il achève son droit à l'université d'Etat de Kyoto et étudie la chimie et les sciences naturellles à l'université de Shimane.Il aspire à une synthèse  entre les disciplines orientales et les sciences occidentales, réconciliant dans un humanisme interculturel le chaman et l'alchimiste.

Dans les années 60, il agit en tant que conseiller auprès du gouvernement japonais. C'est durant cette période de sa vie qu'il fait un premier voyage en Europe, où il reviendra ensuite plusieurs fois à l'occasion de la présentation de ses oeuvres.

Aujourd'hui, il est établi à Himuro, un hameau accroché aux flancs de Kuramayama où vivait déjà son grand-père. Avec son épouse, il mène la vie discrète d'un ermite dans un ancien refuge forestier.

Les moyens de tout calligraphe sont le support  -  le papier mais aussi l'étoffe, le bois, la pierre -  , l'encre et les pinceaux. Maître AKEJI s'insère dans la tradition de la calligraphie telle que la connaît l'Occident. Mais en plus, il a restauré de très anciennes traditions japonaises. A partir de plantes ou de minéraux, il élabore des pigments qu'il utilise pour travailler son support et créer des fluides qui lui servent à tracer ses idéogrammes.

Dans la calligraphie habituelle, le papier est doté par l'artisan qui le fabrique d'un grain et d'une couleur de base. mais en imprégnant de pigments ce support initial, Maître AKEJI lui donne une consistance qui le transforme en matière élémentaire dont on ressent l'origine tellurique. Ainsi, de façon presque brutale, il introduit la nature dans son oeuvre, après en avoir distillé les composantes végétales ou minérales pour en concentrer la force. Selon la saison, il s'en va donc recueillir dans la montagne graines, fleurs, fruits, écorces, racines, dont il extrait des matières tinctoriales par dessication, broyage, distillation ou fermentation, selon des procédés traditionnels ou originaux tenus secrets. Les couleurs mélangent souvent des bruns, des roux, des violets, mais aussi des gris, des bleus, rappelant les champs, les rizières, les rochers, le bois, l'eau et le ciel. Par une sorte de retournement, le vide du support traditionnel devient une sorte de pâte primordiale qui va appeler et conditionner l'idéogramme. Et pour qui examine les supports de Maître AKEJI en transparence - ce que les contraintes de la cimaise ne permettent guère - , apparaissent en une magie kaléidoscopique des couleurs flottantes, aériennes, où l'idéogramme devient un sceau qui s'imprègne de cette texture primitive.

Le travail d'élaboration des supports se fait lentement, en fonction du temps et des saisons. Et Maître AKEJI s'approche peu à peu du résultat auquel il rêve, c'est-à-dire du moment où l'idéogramme se trouvera en correspondance avec les éléments empruntés à la nature et concentrés dans le support. Ce qui lui sert d'encre est souvent une pâte ocre obtenue à partir de coquillages. mais il élabore aussi des fluides rouges, jaunes, dont la consistance contribue au poids de sens du signe calligraphique. Telle une matière en fusion, les idéogrammes éclatent, mais si le spécialiste peut toujours reconnaître le dessin scolaire de l'idéogramme, celui-ci apparaît entièrement retravaillé à ses sources originelles magiques et divinatoires.

Maître AKEJI est particulièrement sensible au caractère éphémère de ce qui appartient à l'instant. Pourtant toute la nature est habitée, parce que tout y est en tension dans le balancement de cycles perpétuellement recommencés. Maître AKEJI retrouve ainsi les correspondances mystérieuses qui relient les choses. Sa conscience spirituelle soutenue par une maîtrise technique innovatrice lui permet de susciter le monde des mono no ke (l'esprit des choses), des mono no uta (le chant des choses) et des mono no aware (l'impermanence des choses). Cette évocation s'accompagne d'un sentiment à la fois mélancolique et rayonnant de compassion à l'égard de toute créature. L'oeuvre d'art est alors emblème d'enracinements entre l'homme et la nature.

 

(source : http://biennaletinchebr.canalblog.com/archives/2012/01/20...)

Aurore de la Morinerie

Aurore de la Morinerie at Papers..jpg

 

Aurore-DE-LA-MORINERIE_chat.jpg

 

aurore de la morinerie.jpg

 

aurore de la morinerie pie-600x450.jpg

 

aurore de la morinerie siwa 8.jpg

 aurore de la morinerie 500.jpg

 

 
Aurore de La Morinerie a commencé sa carrière en tant que designer de mode après avoir obtenu un diplôme d'Arts Appliqués. Elle a ensuite passé deux ans à étudier la calligraphie chinoise qui lui a enseigné la concentration, la force et la rapidité d'exécution et qui allait avoir le plus d'influence formatrice sur son style. Ont suivi des voyages prolongés au Japon mais aussi en Inde, en Chine et en Égypte. Depuis lors, elle a poursuivi une carrière d'artiste de mode, travaillant pour des noms qui payent sans aucun doute plus que très bien, dommage pour l'art mais tant mieux pour elle...
 
 
 

François Réau - Penumbra

François Réau0.jpg

 

françois réau penumbra_n.jpg

 

françois réau 0_n.jpg

http://www.francoisreau.com/

Diane Meunier expose à Jumilhac-le-Grand (Dordogne)

28/06/2013

Magdalena Wanli

 

Magdalena Wanli (2).jpg

 

Magdalena Wanli.jpg

 

Magdalena Wanli (2)-lg.jpg

 

Magdalena Wanli (2)-md.jpg

 

Magdalena Wanli (2)96-md.jpg

 

Magdalena Wanli (2)md.jpg

 

Magdalena Wanli (2)860-md.jpg

 

 

Magdalena Wanli (2)48-md.jpg

 

Magdalena Wanli (2)76-md.jpg

 

 

Magdalena Wanli (2)092-md.jpg

 

magdalena wanli 22.jpg

 

Magdalena Wanli (2)7-md.jpg

Artiste photographe bulgare.

Lui Liu

Lui Liu.jpg

 

 

Peintre hyperréaliste, né en mars 1957 dans le nord de la Chine, à étudié à l’académie des beaux-arts de Pékin, avant de partir vivre au Canada au début des années 1990.

Lucian Stanculescu - Cephalopoda

lucian stanculescu cephalopoda_by_negativefeedback-d3i8d67.jpg

 

 

GALIMAFRÉE

 

excentricités du ver

pour échapper au compresseur

éclater la trame des jours

conventionnés

 

aiguille toxine camisole

chimique spectre cataleptique

affaissement confirmé

 

des poulpes noirs

collent des ventouses

sur les bouches

étouffent

brûlent

 

des insectes

à carapaces molles

escaladent les vertèbres

mordent la nuque

mastiquent les yeux

 

ordures

insanités

et ça grouille ça rampe

ça s’amuse d’un rien

 

les pendules dépressives

se pendent

mais le temps impassible

nous fait en souriant

 

un gros doigt

de pourceau

 

 

CG

in Ombromanie (Encres Vives 2007)

Franck Cheyne Papé

Frank C. Pape00.jpg

Franck C Papé.jpg

 

Frank Cheyne Papé.jpg

 

Frank C. Papé (1878-1972) est un illustrateur anglais qui a travaillé jusque dans les années 1930 et s’est fait remarquer pour son travail sur de nombreux livres, notamment une série d’Anatole France. Son dessin a des qualités humoristiques assez surprenantes pour l’époque. Il disparait de la circulation quand le marché du livre illustré s’effondre mais par la magie de l’Internet, certains ont découvert qu’il avait travaillé à partir des années 40 pour une petite revue de Chicago.

27/06/2013

Francis A Willey

francis a willey fantôme 00.png

 

Lucien Lévy-Dhurmer - La sorcière, 1897

Lucien Lévy-Dhurmer 1865-1953 la sorcière.jpg

Francesca Woodman

francesca woodman.jpg

 

francesca woodman29.jpg

 

francesca woodman4.jpg

 

francesca woodman22.jpg

 

Francesca Woodman4-1.jpg

 

francesca woodman-2.jpg

 

francesca woodman_490.jpg

 

francesca woodman verti.jpg

 

Francesca Woodman, photographe américainenée le 3 avril 1958 à Denver et elle s'est suicidée dans son loft à New-York, le 19 janvier 1981, elle avait 22 ans.

Flor Garduño - Como un suspiro

flor garduno como un suspiro.jpg

 

POÈME, POÉSIE, POÈTES

 

S’habillent de noir

Les yeux perdus

Dans les vagues

Trempent un journal

Dans leur café froid

 

Mèches frondeuses 

Fantaisies du dérisoire

Vin d’étoiles acrobates

Bleus maudits aux rimes

Du monde écorché

 

Poème, poésie, poètes

S’habillent d’œil mûr

D’animaux étranges

 

Ils plument tracent

Transent et dansent

Boivent vrillent

S’ouvrent méandres

Les pépins gauches

Du désir

 

Fièvre

Poème

(c)rimes

 

Poème, poésie, poètes

Saignent infiniment

À nos cous

Pour des clous piqués

A la nuit noire.

 

 

 

cg in Mystica perdita, 2009

 

 

Lucian Stanculescu

Lucian Stanculescu darkness_by_NegativeFeedback.jpg

Darkness

 

 

Lucian Stanculescu Another_rainy_day_____by_NegativeFeedback.jpg

Another rainy day

 

 

Lucian Stanculescu Visionary_by_NegativeFeedback.jpg

Visionnary

 

 

 http://negativefeedback.deviantart.com/

 

26/06/2013

Louise Richardson

louise richardson 1uvvo1_500.jpg

 

Louise Richardson 9.jpg

 

 

louise richardson 500.jpg

 

 

louise richardson book binding for schools r1_500.jpg

 

 

louise richardson m.jpg

 

 

louise richardson o1_500.jpg

 

 

louise richardson.jpg

 

 

louise richardson_500.jpg

 

Artiste anglaise, de Norwich.