Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/11/2016

Intervention à Haute Voix n°56 - "Indignons-nous !", lu par Jacmo (Décharge)

Jacmo qui écrit : "Un bail que je n’ai parlé de cette revue (depuis avril 2009, exactement). Le comité de rédaction a un peu varié depuis lors : Laurent Bayssière, et Eric Chassefière pour les nouveaux, Eliane Biedermann, Guy Chaty et Gérard Faucheux pour les anciens. Le thème de ce n°, coordonné par Marie-Josée Christien : Indignons-nous !

Collage de Cathy Garcia.

La référence au livre de Hessel est évidente comme le rappelle sa responsable, mais lorsque le n° a été mis en chantier, il n’y avait pas eu encore les massacres de Paris et de Nice. Les textes évidemment résonnent de ces échos sinistres. Et comme le risque pour le poème dans ces conditions, c’est de déraper, de dépasser, de vouloir trop en dire et de dévisser, certains ont préféré carrément la prose plus démonstrative et didactique.
D’ailleurs, Eve Lerner note bien la difficulté de l’écriture sur cette thématique : Même si le poème doit en souffrir et ajoute : Nous refusons de picorer les miettes qu’on nous jette pour retrouver le pouvoir de mordre. Ainsi Jean-Luc Le Cleac’h s’en prend à la communication, aux mots « démonétisés », bons pour la réclame, et il cite Albert Camus : « Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde ». De même Cathy Garcia donne trois textes déjà écrits en 2002, 2006 et 2008. Elle met justement en parallèle progrès et profit. Nous sommes les cuivres oxydés, piteux clairons de vieux avènements. Et parle de son « parcours poético-précaire ». Patrice Perron note de son côté que la banalisation de l’indignation guette.
En outre, une trentaine de participants au sommaire, avec de bonnes illustrations photos de Jean-François Cochelin. Ce n’est pas le hasard si le poème initial d’Eliane Biedermann est intitulé : « Réfugiés ». Eric Chassefière écrit en plein contexte trumpiste : Indignons-nous [… ] de ceux qui pour imposer leur raison / désignent leurs fous / qui rêvent d’ériger des murs / à la place des frontières Danielle Allain Guesdon clôt son poème sur une note d’espoir : Apprendre à allumer sa petite lumière / Pour créer un monde différent. Ainsi qu’Edouard Richebonne : grandissons-nous pour accueillir comme des frères nos frères d’infortune  ! De même, Louis Bertholom qui exhorte : Respirez les sourires Anne-Lise Blanchard parle de Homs. Gérard Lemaire, disparu récemment : J’entends la violence en me bouchant les oreilles / Enfant dans un valdingue de quartier. Teresinka Pereira évoque Gaza et Hiroshima. Stéphane Casenoble : Je maçonne l’obscur. Guy Chaty, avec l’ironie qui le caractérise : Le mâle continue tranquille / à pratiquer l’inceste / en famille, c’est plus facile. Ou bien : l’Homme attaque les voisins / pour prendre leur territoire / et leurs ressources tout en / refusant les étrangers / sur son sol. Gérard Cléry : pour qu’on t’enfonce / l’homme / dans la gorge. Enfin Jean-Jacques Nuel ne manque pas d’humour dans ses deux pages : « Les redresseurs de lettres ».
La revue donne ensuite des notes de lecture signées Eliane Biedermann, Laurent Bayssière, Guy Chaty, Jean-Louis Bernard… et sur les revues aussi par Basile Rouchin et Gérard Faucheux. Marie-Josée Christien de son côté s’intéresse aux éditions du Petit Véhicule de Luc Vidal, et sa belle revue Chiendents.
IHV existe depuis bientôt 40 ans. Toujours pugnace et coriace !"


12 €. 5, rue de Jouy – 92370 Chaville.

 

 

 

 

01/07/2016

20 ans ! Numéro anniversaire de mgv2>datura : mgv2_85 | 07_16

Introduction par Walter Ruhlmann, éditeur


L'été de mes 21 ans, je m'ai tué… Bon, il ne faut pas exagérer ! Cet été là, dès juin en fait, l'idée de créer une revue littéraire me germe dans la tête. Je lis de la poésie depuis un petit moment et j'en écris depuis plus longtemps encore, avec la publication de L'orchidée noctambule l'automne précédent.
C'est de cette rencontre avec l'éditeur et poète Frédéric Maire que germe réellement la graine, que je veux mauvaise, loin des clichés de la poésie à l'eau de rose que je lis trop souvent ici, ou là.
Thierry Piet, qui co-animait, les éditions Echo Optique fut aussi d'un précieux conseil. Et il y en a eu tellement d'autres qui d'une façon ou d'une autre m'ont fait avancer à coups de pied au derrière ou par leur soutien sans faille : Teresinka Pereira, Jan Bardeau, Erich von Neff, Paul van Melle, Pierre Vaast, Bruno Tomera, Aurora Antonovic...
La graine a alors germé, la plante a pu pousser comme une rose sur un tas d'ordure.
Ce n'est pas une grande surprise si cette revue a souvent été comparée et associée aux fleurs : chardons, orties, mandragores, daturas… Sauf que l'idée n'a jamais été qu'elle respire l'air pur, que son odeur soit agréable, et pour sortir de la métaphore, que les textes qu'on y lit soient complaisants. Notre credo de l'époque (je n'ai pas toujours été seul à la barre: Craig McCafferty, Morgane, Bzone) : que le texte qu'on vient de lire ne nous donne pas envie de lire tout de suite autre chose, que ce texte nous traumatise suffisamment pour ne pas pouvoir en sortir immédiatement.
Dans ce numéro très spécial du 20ème anniversaire, vous découvrirez des textes inédits d'auteurs et des œuvres d'artistes fidèles qui ont eux mêmes choisi des textes ou des illustrations déjà publiés dans la revue ces 20 dernières années. Vous pourrez aussi lire des textes que j'ai choisis de rééditer. Vous verrez aussi à travers les polices de caractère choisies l'évolution de la revue : d'un format A5 tapé à la machine aux dernières possibilités d'éditions en ligne.
J'aurais encore beaucoup à dire, notamment penser à ceux qui sont présents dans ce numéro, ont été publiés dans les pages de Mauvaise graine – mgversion2>datura – mais ont disparu. Je ne dirai rien, je deviendrais liquoreux.
Je n'ai donc plus qu'à remercier tous ceux qui depuis un, cinq, dix ou vingt ans sont là, vous tous de me faire confiance en me confiant vos textes et vos illustrations et vous souhaiter une bonne lecture.

 

 

product_thumbnail.jpg

 

Contents | Sommaire mgv2_85 | 07_16

Cover illustration: originally by Craig McCafferty, reworked by Bruno Bernard, then Walter Ruhlmann, finally by Stéphane Bernard.
Inside illustrations: Stéphane Bernard, François Biajoux, Volodymyr Bilyk, Sophie Brassart, Alexandra Bouge, Henri Cachau, Gustave Caillebotte, Stephen Farr, Cathy Garcia, Alain Lacouchie, Marie C. Lecrivain, Flora Michèle Marin, Karla Linn Merrifield, Norman J. Olson, Joann Sorolla, Tomasz, Amanda Velocet, Andy Vérol, Laurent de Walick, Brenda Whiteway.
Jan Bardeau: Deux textes courts
Le choix de Jan Bardeau: Textes d'Alexandra Bouge
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Norman J. Olson: Unsafe Sex in the Suburbs
Norman J. Olson's pick: My Lost Brother by Jan Oskar Hansen
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Alexandra Bouge: Deux textes courts – Photographie
Le choix d'Alexandra Bouge: To Be An Asylum Seeker by Handsen Chikorowe
Alain Crozier: Nuit norvégienne
Le choix d'Alain Crozier: Une photo de Flora Michele Marin
Patrice Maltaverne: Trois poèmes
Le choix de Patrice Maltaverne: Une photo de François Biajoux
Cathy Garcia: Mordre le temps et Trois cornues
Le choix de Cathy Garcia: Chutes de Jan Bardeau
Jean-Christophe Belleveaux: toxique
Le choix de Jean-Christophe Belleveaux: Une photo de François Biajoux
Denis Emorine : Chez Tigris
Le choix de Denis Emorine: Une peinture de Norman Olson
Marlène Tissot: Le bon pinard
Le choix de Marlène Tissot: Des excuses, toujours des excuses, (De connerie en connerie) de Ludovic Kaspar
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Steve Klepetar: Reruns
Steve Klepetar's pick: Writer’s Conference Brochure by Lyn Lifshin
Lyn Lifshin: Father Throws Four Kids Off Bridge
Lyn Lifshin's pick
Daniel Y. Harris & Irene Koronas: Two excerpts from h.e/s.he scatology in 315 wor./d sec./tions
Daniel Y. Harris' pick: Anselm by Gregory Vincent St Thomassino
Christopher Barnes: Five Counter-factual Poems
Christopher Barnes' pick: The Slave by Peter O'Neill
Sébastien Ayreault: Oil Change, Une histoire de pingouin et Quelques souvenirs de Bulgarie
Le choix de Sébastien Ayreault: Sur la banquette arrière de Marlène Tissot
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Jeanne Gerval Arouff: La danse du rire
Le choix de Jeanne Gerval Arouff: Beach Boys in Motion
Helen Hagemann: First Seduction and Last Time in a Restaurant
Helen Hagemann's pick: Rose by Lyn Lifshin and an ink by Norman Olson
Fern G. Z. Carr: Pigalle
Fern G. Z. Carr's pick: Dangle Mountain by Katherine Czerwinski
Karla Linn Merrifield: The Twins, Château d’Ivre Is a Long Way from St.-Sulpice Cloister
Karla Linn Merrifield's picks: Biodiverse and Pollen du soir by Sophie Brassart
J.J. Steinfeld: Betrayals
J.J. Steinfeld's pick 1: Photograph by Brenda Whiteway
J.J. Steinfeld: Three Sealed Envelopes with Delicate Wings
J.J. Steinfeld's pick 2: Holocaust Genealogy by Fern G.Z. Carr
Ben Nardolilli: Country Living and No Network Access
Ben Nardolilli's pick: To the Moon and Back by Steve Klepetar
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Stéphane Bernard: Amuser la sève, Un ragoût d'orgueils, Stable comme une tombe et Spermoderme
Le choix de Stéphane Bernard: Deux poèmes de Christophe Bregaint
Fabrice Farre: Poème
Le choix de Fabrice Farre: Deux poèmes de Stéphane Bernard
Vincent: Polaroid d’une autodestruction mal programmée et Barcelone by life
Le choix de Vincent: Un moyen de s'apprivoiser de Marlène Tissot
Caleb Puckett: Diver Down and A Bench in Bonaventure Cemetery.
Caleb Puckett's pick: An ink by Norman J. Olson
David Herrle: Between Chronons, Fatherless Time and Katy Perry and Rihanna
David Herrle's pick: Face by Flora Michèle Marin
Volodymyr Bilyk: Brow, Itch and The Badass Man
Volodymyr Bilyk's pick: A vispo by Amanda Earl
Perrin Langda: Lettre à un jeune poète pour qu'il évite de perdre sa copine une treizième fois, Punchlines d'un lover à un pote et Poème coool
Le choix de Perrin Langda: The Dock Walker de Walter Ruhlmann
Elizabeth Tyrell: Fang
Elizabeth Tyrell's pick: The Dominatrix by Peter O'Neill
Ruth Sabath Rosenthal: City of Lights
Ruth Sabath Rosenthal's pick
Cédric Bernard: Contenance
Le choix de Cédric Bernard: un poème de Sophie Brassart
Alain Lasverne: La vie continue
Le choix d'Alain Lasverne: Pensées de Lucien Suel
James B. Nicola: Three poems
James B. Nicola's picks: “The Dog” by Erich von Neff, a photograph by Marie Lecrivain and a photograph by François Biajoux
Sophie Brassart: A sophisticated war et Le crime et la lumière
Le choix de Sophie Brassart: Trade, Commerce d'Erich von Neff
Emily Ramser:I Googled The Word Exorcise After You Tried To Add Me On Facebook and Stage of Grief
Emily Ramser's picks: A Hungry Creature That Hates Fast Food by J. J. Steinfeld and Rez School Lunch by Emily Severance
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Marie C. Lecrivain: If I Died First…
Marie C. Lecrivain's pick 1:Still Fires Burning by Deborah Guzzi
Marie C. Lecrivain: The Fall and Rise of a Black Star: A Coronet of Sonnets Dedicated to David Bowie
Marie C. Lecrivain's pick 2: drawing tree branches and ink on paper by Norman J. Olson
Peter O'Neill: Grottesque
Peter O'Neill's pick: Sommets by Cee Jay
Gabrielle Burrel: Soufle et Ile
Le premier choix de Gabrielle Burel: Portrait du poète d'aujourd'hui de Jean-Pierre Lesieur.
Le deuxième choix de Gabrielle Burel: un poème extrait de Les chants du malaise de Walter Ruhlmann
Gary Beck: Digital Excess and Contrivance
Gary Beck's pick: The Congo Kid Comes Home by Tom Sheehan
Deborah Guzzi: The Mean High Tide Line, A Case of Ubiquitous Observation, White Man’s Burden
Deborah Guzzi's pick: The Swimming Pool by Jan Oskar Hansen
CeeJay: Aux arbres citoyens
Le choix de Cee Jay: La cuisine du diable (The Devil's Kitchen) by Jack Grady
Jack Grady: Dark Voyage
Jack Grady's pick: Something Grows bt Steve Klepetar
François Ibanez: Trois poèmes
Le choix de François Ibanez: poèmes de Christophe Brégaint
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Murièle Modély: poème
Le choix de Murièle Modély: Sea Out d'Eleannor Bennet
Bruce Louis Dodson: Discovery and Postcard from Kowloon, Chungking Mansions
Margaret O'Driscoll: Dewdrops
Margaret O'Driscoll's pick: The Summer Dawn (extract) by Julien Burri
Greg Patrick: Traveler
Greg Patrick's pick: Cool on my Island by Stephen Farr
Steve Slavin: Swingers
Steve Slavin's pick: Viewing Pleasure by Gary Beck and So It's a Fire by Matt McGee
Tim Tipton: My Hand is a Poem and Solitude
Tim Tipton's pick: God Must Be a Beautiful and Lonely Outcast by Kyle Hemming
Irene Koronas: three excerpts from Codify
Irene Koronas' pick: Flash de Cathy Garcia
Editor's picks | Les choix de l'éditeur
Contributors' biographies | Biographies des contributeurs

 

286 pages ! à commander ici :

http://www.lulu.com/shop/walter-ruhlmann/mgv285-20th-anni...

 

 

 

 

 

20/11/2015

Traction-Brabant 65 vient d'arriver

TB 65.jpg

j'ai le plaisir toujours d'y figurer en mots (High toc) & en gribouillage, avec tout plein d'autres passagers, faut dire qu'on en rentre pas mal dans une Traction-Brabant et on n'a pas peur de se serrer. L'édito de Patrice, le chauffeur, mérite si ce n'est la postérité, au moins notre attention, on peut le lire ici :

http://traction-brabant.blogspot.fr/2015/11/traction-brabant-65.html

 

 

 

 

06/11/2015

Parution imminente du Porte-voix Numéro 1

20151104_192222.jpg

 
   
C'est une revue de paroles poétiques, qui porte au lecteur des textes inédits (à deux Poids plume près).
 
Vous pourrez vous la procurer à partir du 17 novembre à la Librairie Les Saisons (rue Saint Nicolas à la Rochelle), sans doute ailleurs aussi, mais ce n'est pas confirmé encore, donc tenez-vous au courant en suivant l'actualité du bazar sur la page Facebook de Frangélik Mots Nomades !
 
Sinon, vous pouvez aussi commander par retour de mail, et on se fera un plaisir de vous l'envoyer en échange de 5 euros. 
 
Dans la Grande Ourse de ce numéro 1 : Béatrice Amodru, Charlotte Gomez, Bernard Ruhaud, Cathy Garcia, Daniel Biga, Denis Montebello, Héronimüs Parminos, Victor Blanc, Jean-Michel Platier, Laurence Sartirano, Josyane de Jesus-Bergey et Hamid Tibouchi. Qu'ils soient remerciés ici pour leur généreuse contribution !
 
et dans la Petite Ourse, on retrouve Brigitte Agulhon, Loïc Bouyer, Nina Gomez et nozigues
 
 

13/03/2015

MICROBE 88

 

Microbe 88.jpgLe 88e numéro du Microbe a été concocté par Jean-Marc Couvé.

Au sommaire :
Jacques Basse
C
orinne Benazet
E
va-Maria Berg
G
uy Chaty
G
eorges Friedenkraft
C
athy Garcia
A
lain Helissen
J
ean-Pierre Lesieur
P
atrice Maltaverne
F
abrice Marzuolo
D
enis Parmain
Y
ak Rivais
J
ean-Claude Tardif

Fischer - Noctu-ailes.jpgMarlène Tissot
Illustrations : Danielle Le Bricquir

Les abonnés « + » recevront également le 46e mi(ni)crobe, Noctu-ailes, de Jacqueline Fischer.

http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2015/02/17/mi...

 

 

30/01/2015

Revue 17secondes n°6

revue 17secondes.jpg

J'ai le plaisir d'en être avec un extrait de Mordre les temps de mort (inédit)

revue 17 sec_n.jpg

à lire en ligne  

http://fr.calameo.com/read/002027389c3aa07d7d053

et vous pouvez commander le numéro 6 de la revue 17secondes au format papier, ici :

http://www.thebookedition.com/17secondes-n%EF%BF%BD6-de-r...

revue 17sec_n.jpg

 

17secondes n°6
Revue de poésie contemporaine.
Janvier 2015 - Textes, images. 14,8 x 21 cm. 82 pages. Couleur.
Prix : 18 Euros.

http://revue17secondes.blogspot.fr/

 

 

 

 

04/11/2014

Vient à peine d'éternuer : MICROBE 86

Mic 86.jpg

 

Un numéro préparé par Thierry Roquet - de bonne augure donc - qui m'y a gentiment invitée avec plein d'autres, et des illustrations de Francesco Pittau.

 

et le mi(ni)crobe associé : un poète canadien anglophone (un peu extra-terrestre) parait traduit par Eric Dejaeger :

 

Mic 86 plus.jpg

 

"only a plum

lasts a plum"

 

"seule une prune

dure une prune"

 

http://courttoujours.hautetfort.com/sport/

 

 

 

24/06/2014

Revue Cabaret n°10

La sortie du numéro 10 de la revue Cabaret "The beach girls" est couplée avec la sortie de "Poèmes solaires" d'Etienne Liebig, premier livre publié par les éditions du Petit Rameur.


"The Beach girls" et "Poèmes solaires" forment l'indispensable kit de plage pour l'été 2014.



 Cabaret #10 : The beach girls

 

 Avec Jade Blackmore, Murièle Camac, Valérie Canat de Chizy, Guénolée Carrel, Muriel Carrupt, Cathy Garcia, Arlette Perussie, Isabelle Rolin

 guest : Paul Badin, Jean-Pierre Lesieur

 chorégraphie : Guénolée Carrel

 

   
Point de vente
-   Libraire 2B -  59 rue Centrale 71800 La Clayette


Abonnement
10 € pour 4 numéros par an.
Formulaire en pièce jointe à imprimer ou à reproduire sur papier libre.

 

 


 

Le Petit Rameur & Revue Cabaret

 
31 rue Lamartine
71800 La Clayette
France


www.revuecabaret.com
www.petitrameur.com

01/06/2014

Microbe 83 et Grovisse de forme

Microbe 83.jpgLe 83e numéro du Microbe est sorti (depuis un moment) !

Au sommaire :
Jean-Marie Alfroy
G
abrielle Burel

Grégoire Damon
Sandrine Davin
Xavier Frandon
Cathy Garcia (et on m'offre la quatrième de couv !)
Paul Guiot
Cédric Landri
Catfish McDaris
Fabrice Marzuolo
Louis Mathoux
Bénédicte Montjoie
Raymond Penblanc
Morgan Riet
Basile Rouchin
Les illustrations sont de Matt Mahlen

 

avec en prime pour ceusses qui...

Couverture Grovisse.jpgGROVISSE DE FORME
par André Stas & Éric Dejaeger

Il devait paraître en juillet, mais comme les éditions Microbe sont toujours à l’avance sur les autres, il a été envoyé avec le Microbe 83 de mai.

Au départ, une idée de Dédé sur une règle de grammaire très pointue du plus célèbre grammairien francophone autant que belge. À l’arrivée, la règle illustrissimée par des dizaines d’exemples multiclastes, entortitordus, calemboufoireux et pires.

Les zauteurs sont certains que personne ne fera mieux. Sauf eux !

Éditions Microbe (2014)
Tirage numéroté et limité à 130 exemplaires
28 pages
ISBN : néant
et certainement qu'à cette heure, y'en a plus...dommage, parce que ça fait bien marrer, ça détend les orpions et même que parfois ça fait réfléchir (un peu)

 

http://courttoujours.hautetfort.com/

 

 

08/04/2014

Traction Brabant 56

2532112207.jpg

Au sommaire de ce numéro, j'en suis (bien contente) avec des textes et/ou illustrations de Jean-Marie Alfroy, Jan Bardeau, Marc Bonetto, René Bourdet, Henri Cachau, Valérie Canat de Chizy, McDem, Karim Cornali, Muriel Couteau Mauger, Matthieu Coutisse, Jean-Marc Couvé, Frédéric Dechaux, Guillaume Decourt, Ivan de Monbrison, Cathy Garcia (donc avec un poème  inédit nommé Grenaille & caféine), Béatrice Gaudy, Jean Gédéon, Delphine Gest, Jean-Marc Gougeon, Philippe Guillerme, Jacques Laborde, Christophe Lévis, Jacques Lucchesi, Fabrice Marzuolo, Léon Maunoury, Alain Minighetti, Kelig Nocolas, Didier Ober, Gérard Paris, Jean-Baptiste Pédini, Jeanpyer Poëls, Céline Rochette-Castel, Eric Simon, Michel Talon, Jean-Marc Thévenin, Marc Tison, Pierre Vella, Patrice Viguès et P.M.

Revue trimestrielle, format A5 – 56 pages
Abonnement : 12 € pour 5 numéros

 

http://www.traction-brabant.blogspot.fr/

 

 

Vous trouverez pour partage, des extraits de ce numéro désormais disponibles sur le Cloud d'Orange, avec des poèmes d'Alain Minighetti, Jean-Baptiste Pédini, Christophe Lévis, Marc Tison, Jan Bardeau, Cathy Garcia, Jacques Laborde, Karim Cornali,
 
 
- en version doc : https://share.orange.fr/#
 
 

 

 

17/03/2014

Les Hommes sans Epaule n°37

revue_grand_36.jpg

Premier semestre 2014 - Numéro 37

284 pages - 17.00 €

 

où j'ai le GRAND plaisir de figurer, avec un large extrait de FUGITIVE, qui vient donc de sortir chez Cardère, involontaire mais bon timing !

 

avec un dossier qui me parle : GEORGES BATAILLE ET L’EXPÉRIENCE DES LIMITES

 

Sommaire du numéro



Éditorial: Introduction à l’expérience des limites, par Christophe DAUPHIN

Les Porteurs de feu : Poèmes de Annie SALAGER, Lionel RAY

Ainsi furent les Wah : Poèmes de Mahmoud DARWICH, Lyonel TROUILLOT, Tristan CABRAL, Julie BATAILLE, Cathy GARCIA

Dossier: Georges Bataille et l'expérience des limites, par César BIRÈNE, Christophe DAUPHIN, avec des textes de Georges BATAILLE

Poète à San Francisco, Lawrence Ferlinghetti: par Christophe DAUPHIN, Poèmes de Lawrence FERLINGHETTI

Poète à Athènes, Nanos Valaoritis : par Christophe DAUPHIN, Poèmes de Nanos VALAORITIS

Dans les cheveux d'Aoûn: Proses de René CREVEL, Jehan VAN LANGHENHOVEN

La prose des abîmes : Gabrielle WITTKOP, par César BIRÈNE, Gérard PARIS

Les pages des Hommes sans Épaules : Poèmes de Elodia TURKI, Paul FARELLIER, Alain BRETON, Christophe DAUPHIN, Hervé DELABARRE

La nappe s'abîme (chronique) : Charabias et angélisme, par Éric SÉNÉCAL

Avec la moelle des arbres : notes de lecture de Jean CHATARD, Paul FARELLIER, Gérard PARIS, Michel LAMART, Max ALHAU, Karel HADEK

Infos / Échos des HSE, par Claude ARGÈS, avec des textes de André BRETON, José GAYOSO, Tristan CABRAL, Marie-Christine BRIÈRE, Pierrick de CHERMONT, Frédéric TISON, Christophe DAUPHIN, Jean ROUSSELOT, Jean-Vincent VERDONNET, Michel VOITURIER, Éric SÉNÉCAL, Odile COHEN-ABBAS, Jean-Clarence LAMBERT, Stéphane MALLARMÉ, Ilarie VORONCA

Incises poétiques : Ivan de MONBRISON, Svante SVAHNSTRÖM

 

http://www.leshommessansepaules.com/

 

 

12/12/2013

Traction Brabant n°53

 

CCI23092013_0000.jpg


Vous trouverez en pièce jointe des extraits du numéro 53 de Traction-brabant : (poèmes de Cathy Garcia, Laurent Bouisset, Sylvain Jazdzewski, Alain Minighetti, Olivier Le Lohé, Basile Rouchin, Clara Regy, Marie-Françoise Di Fraja, Jean-Marc Couvé, Alfonso Jimenez, Salvatore Sanfilippo). extraitscinquantetroisavecillustrations.pdf


Blog de la revue http://traction-brabant.blogspot.fr/


06/11/2013

Le 80e numéro du Microbe !

Microbe 80.jpg

Au sommaire : Peter Bakowski
M
arc Bonetto
E
mmanuel Campo
K
arim Cornali
J
ean-Marc Couvé
É
ric Dejaeger
G
eorges Elliautou
F
abrice Farre
G
eorges Friedenkraft
C
athy Garcia
L
udovic Joce
S
eaborn Jones
J
ean Klépal

Dr. Lichic
L
ucas Ottin
R
aymond Penblanc

Les illustrations sont de Jean-Marc Couvé.

 

http://courttoujours.hautetfort.com/archive/2013/10/16/mi...

 

 

 

02/10/2013

La Barbacane et Kahel lues par Jacmo pour Décharge

La revue du mois pour septembre :

LA BARBACANE n° 95/98 :

La revue de Max Pons fête ses cinquante ans ! Une paille… Et à tout seigneur tout honneur, l’ouverture de la publication lui est longuement consacrée. La Barbacane est sous-titrée « Revue des pierres et des hommes » et le fait que Max Pons fut guide au château de Bonaguil pendant 38 ans n’y est pas pour rien. A la fois « guide, chercheur, archéologue et historien ». C’est là qu’il organise les « Rencontres de Bonaguil », où il rencontra des poètes aussi importants que Jean Follain ou Pierre Albert-Birot. Ce numéro précisément est dédié à Arlette Albert-Birot disparue récemment. Passionné par l’Espagne, il donne, en outre, une étude intéressante sur Lorca, ainsi distingue-t-il quatre univers dans sa poésie : Un monde réel, un monde céleste, un monde procédant des forces obscures, et un monde d’origine littéraire. Le reste de la livraison est entièrement consacré à des œuvres de création. Et l’on pourrait différencier deux écritures qui font bon ménage au long des pages. Une écriture assez classique, soit dans la forme, soit dans le traitement avec des auteurs comme Paul Placet, Sylvestre Clancier, Francis Denni, Jacques Simonelli, Jean-Yves Masson, ou encore Michel Host, clairement dans la forme choisie : l’onzain (a b a b c c d d e d e), mais avec un contenu sur les jeunes amours nettement moins conventionnel, et même plutôt coquin. De l’autre, une écriture très actuelle avec Cathy Garcia (Ce qui trouble les anges, est-ce un parfum de foudre ou de foutre ?), Louis Bertholom, extrait de son « Bréviaire de sel », Guénane (l’aube shunte l’ombre / goutte à goutte elle suinte / s’insinue dans nos sinus…), ou bien Guy Allix (Il n’est de vrai que la déchirure qui nous relie). Je mettrais à part Colette Davilès et Hugues Labrusse, ni d’un côté ni de l’autre, à mi-chemin peut-être. Un cahier photos rappelle aussi le parcours de ces cinquante années autour de Max Pons avec encore Jean Rousselot et Guillevic, non encore cités. Enfin une revue (imprimée par Le Lérot à Tusson) dont il faut découper les pages, c’est hors norme, de la belle ouvrage décidément. Respect !
Cette parole d’orfèvre tirée de l’éditorial : « Une revue de poésie – même erratique – est un défi en soi. Que peut-elle être d’autre, sinon une publication touchant quelques centaines d’adeptes et sans doute vouée à l’oublieuse poussière. »

15 €. Montcabrier – 46700 Puy-L’Évêque.

 

 

et dans le VRAC

 

KAHEL n° 1 :

Une nouvelle revue papier ! Ce n'est plus depuis belle lurette tous les jours que ça arrive ! « Revue littéraire du voyage ». L'édito de Karim Cornali essaie d'expliquer ce qu'il entend par là. On frôle un peu le paradoxe entre « les voyageurs au long cours » et « les promeneurs du dimanche », d'autant qu'il y est de surcroît question de voyage intérieur, de dimension spirituelle et d'élévation. Mais c'est un premier numéro et il faut se lancer sur des bases assez larges quitte à ce qu'elles soient un peu floues à la limite. On pourra rectifier plus tard, si besoin se fait sentir. Au sommaire, on pourra noter une ouverture à des groupes déjà constitués, ainsi venant du site « Recours au poème » Matthieu Baumier et Gwen Garnier-Dupuy, ou bien de Spered Gouez : Marie-Josée Christien, Marilyse Leroux, Eve Lerner ou Louis Bertholom, enfin des revuistes qui donnent leur contribution comme caution : comme Cathy Garcia (Nouveaux délits) ou Patrice Maltaverne (Traction Brabant)... Kahel propose aussi bien des poèmes que des nouvelles ou des récits. Elle sera trimestrielle.

7 €. 206, avenue de la République – 78500 Sartrouville.

 

 

Source : http://www.dechargelarevue.com/

 

Décharge qui en plus d'un site est surtout et avant tout une revue de poésie incontournable et de qualité, à l'esprit curieux, alerte, voire facétieux. Faut dire qu'elle a de la bouteille aussi ! Jacques Morin (alias Jacmo) et Claude Vercey en sont les principaux maîtres d'œuvre.

23/09/2013

Jour de dépendance 2013 - Sur une chaise longue un jour de mauvaise imitation estivale

Deux textes pondus cet été, à lire dans le dernier Traction Brabant, la revue de Patrice Maltaverne, le n°53  (il est en train de mettre un vent à Nouveaux Délits, alors que les deux revues sont nées à peu près à la même époque, vieux complice donc du revuisme pouétique, et qui prouve s'il le fallait, que la création poétique est loin d'être un rat mort au fond des égouts de la littérature). Et j'y suis en plus que bonne compagnie, un numéro riche et qui percute ce qu'il faut pour ne pas donner raison à ceux qui confondent poésie et somnifères. A lire donc !

 

CCI23092013_0000.jpg

 

 http://traction-brabant.blogspot.fr/

 

 

Quand je suis arrivé

C’était à peu près comme ça

Je n’ai pas trouvé ça très intéressant

J’ai pensé partons et j’ai fait demi-tour

Mais je n’étais venu par aucun chemin

Je n’étais pas venu du tout

J’avais toujours été là

 

Philippe Vidal

 

 

 

"TRACTION-BRABANT" (alias T-B pour les intimes) est un fanzine d'écriture, de poésie et autres textes courts, créé en janvier 2004 par Patrice MALTAVERNE (conception , écriture, choix et mise en page des textes) et Patrice VIGUES (illustrations).
 
"TRACTION-BRABANT" existe aussi et surtout sous sa version papier à une cent cinquantaine d'exemplaires. Le poézine est à parution aléatoire, quoique... si tous les deux trois mois, les combattants sont en forme, un nouveau numéro sort de leur tanière.

"TRACTION-BRABANT" n'est pas une association, ne demande aucune subvention, le poézine a juste pour but de faire circuler à son modeste niveau une poésie pas trop classique ni trop molle surtout, ainsi que de véhiculer certaines pistes de réflexion, sans pour autant qu'il ne soit tranché dans le vif.

Plus précisément, à l'origine, TRACTION-BRABANT est la contraction de traction avant, l'auto et de brabant double, la charrue à double soc. Cela montre avant tout notre nostalgie pour ces vieux objets mécaniques ainsi que notre méfiance par rapport à un progrès non mesuré...

Les auteurs (poètes, illustrateurs) présents dans "TRACTION-BRABANT" sont près de trois cents, d'après les dernières stats.

Ce blog a pour but de reproduire des extraits du zine sous sa version papier et de faire connaître davantage ce que nous faisons....

Enfin, "TRACTION-BRABANT" s'efforce d'encourager ses participants à des échanges de textes et d'idées et pourquoi pas à de possibles rencontres : vous comprendrez donc que les (h)auteurs intéressés que par eux-mêmes ne soient pas forcément les bienvenus ici.

Les artischtes, non plus, lorsque le dédain des contingences matérielles, qui les arrange tout particulièrement, provoque leur éloignement de la réalité des choses, plus facile à gérer.

P.M.
 
 

 
Contact pour l'association Le Citron Gare : p.maltaverne@orange.fr