Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/08/2016

Revue Lichen, numéro 6

Le n° 6 de la revue Lichen (septembre 2016) est en ligne :
 
 
Au sommaire, pas moins de 34 poètes et le plaisir encore d'en être.
Un très beau poème entre autre dans l'éditorial, poème à deux voix qui s'est tissé suite au carnage du 14 juillet à Nice

 

Cendres d’anges

Poème à deux voix dédié à Romain, 10 ans,
par Sabine Venaruzzo et Colette Daviles-Estinès

Il est beau, le ciel, maman
Avec ses fleurs qui éclatent
Dans le bleu blanc et rouge
Je vois le rose de tes joues
J’entends l’écho ivre d’un tonnerre
C’est la fête qui se propage ?

Je n’entends pas la mer, maman
Une clameur, une seule, bruit
Comme une vague d’angoisse
Ne cesse d’aller et venir

La nuit chavire, maman
Un ciel feu réveille la ville
Tandis que les roues sauvages
Propulsent les poussettes folles

La nuit chavire, maman
Les pas se désunissent
Et zigzaguent les corps
Sur un drapeau flottant

La nuit chavire, maman
Le cri s’est engorgé dans l’aiguille du temps
La baie rouge s’essouffle
Au silence multiplié de la mer
Et dans ses mains
De la cendre d’anges

16 juillet 2016
 
 
 
 

Deux poèmes extraits d'A l'heure grise de Jean-Louis Bernard

illustrations d'Anne Vocanson

tirage limité, L'écritoire d'Estieugues 2013

 

 

 

 

 

 

Anne Voeffray - de la série Magma

Anne Voeffray  Aperti X.jpg

 

 

La marcheuse de Naël Marandin (2015)

 

 

 

 

 

 

 

 

Silvia Grav - Disapear

silvia grav_berta_desapear.jpg

 

 

30/08/2016

Morceaux choisis : Les rues pluvieuses n'iront pas au ciel de Michel Bourçon

 

 

illustrations de Jean-Claude Pirotte, Les Carnets du Dessert de Lune, 2014

 

 

 

 

Izabela Urbaniak

Izabela Urbaniak.jpg

 

 

 

Morceaux choisis d'Ostende, de Christiane Levêque, illustrations de Garène, Les Carnets du Dessert de Lune, 2015

 

 

Jean-Baptiste Pedini

 

Au fond de l’arrosoir l’eau a des reflets des rivières. L’automne arrive à grands pas. 

 

in Passant l'été

 

 

Ida Wyman - Hands in Pockets - New York City, 1947

Ida Wyman, Hands in Pockets, New York City, 1947.jpg

 

 

Jean-Baptiste Pedini

 

Le soleil brille. Les rayons traversent la ville comme des rouleaux compresseurs. Ils sont lourds et opaques et quand ils happent les passants on ne voit plus rien après.

 

in Passant l’été

 

 

29/08/2016

Jim Wilson | God's Chorus of Crickets | enregistrement de grillons au ralenti

Deux pistes, une normale, l'autre au ralenti, aucun rajout.

Jim Wilson, un compositeur, a fait une découverte très étonnante. Il a enregistré le chant des grillons, et l'a ralenti. L'enregistrement a rendu comme un chœur de voix humaines en parfaite harmonie et avec une belle mélodie. C'est magnifique ! J'ai tjs pensé que les insectes étaient à une vitesse sonore plus rapide que la nôtre, et le son c'est tout sauf banal... pour qui s'y intéresse, on n'a pas fini de découvrir et comprendre des choses à son propos.

 

 

 

 

 

 

 

28/08/2016

Jeremy Dyer

Jeremy Dyer_n.jpg

 

 

Pierre Demarty

 

Immobile. Planté. Seul comme un clou. 

 

 in En face

 

 

 

Jacek Solkiewicz - Children from the Ghost Town (Part I)

Jacek Solkiewicz Children from the Ghost Town (Part I).jpg