Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31/07/2016

Ruth Bernhard - 1934

Ruth Bernhard 1934.jpg

 

 

Stéphane Casenobe

 

qu’il est bon de fermer sa gueule quelque fois

qu’il est bon de faire ce que la vie demande

et d’un geste déboutonner l’amour

 

 in Oncle Bo (in Traction Brabant 65)

 

 

Gérard Rondeau

Gérard Rondeau.jpg

 

 

 

Perrine Le Querrec

 

comme à la maison où on doit sculpter sa place dans le marbre des cris 

 

in Têtes blondes

 

 

 

Jogo-z - Primal breath

Jogo-z primal breath.jpg

 

 

Yann Bourven

 

Nos noms s’affichent sur les murs de la ville froide. Avis de recherche. Perdus à jamais. Dans des nids de frelons. Dans la Réalité-nuit. On nous oubliera vite, tu sais. On nous oubliera. 

 

in Chroniques du Diable consolateur

 

 

 

 

 

Aude Rrose and Brent Sqar - the cavern

Aude Rrose and Brent Sqar the cavern.jpg

 

Ecoutez ! J’entends le sanglot des papillons dans la caverne.

 

La lente trajectoire hivernale. Ressac, sel et sang sous les paupières.

L’horloge folle fait le grand saut quantique.

 

cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2010)

 

 

 

Andok Tamás

Andok Tamás k.jpg

 

 

 

Yann Bourven

 

Ci-gît l’espoir, ils ont assassiné la poésie-vérité ! me disais-je enfiévré. Ils m’ont eu, mais qui ? Qui tire les ficelles de la résignation.

 

in Chroniques du Diable consolateur

 

 

 

29/07/2016

Jerry Uelsmann

Jerry Uelsmann .jpg

 

 

Ashkan Honarvar - The Crust, Chapter 2, 2012

Ashkan Honarvar The Crust, Chapter 2, 2012.jpg

 

Chercher le cercle vivifiant, la farouche saveur des marges

où les plantes palpitent dans un froissement de forêt.

 

cg in Le poulpe et la pulpe (Cardère 2010)

 

 

 

 

 

Albarrán Cabrera

Albarrán Cabrera dlist.png

 

 

Yu Hua

  

Leur sourire ne se lit plus dans l’expression de leur visage, mais dans leurs orbites vides, parce que leur visage n’ont plus d’expression. 

 

in Le septième jour

 

 

 

 

28/07/2016

Sabrina Gruss

Sabrina Gruss.jpg

 

 

Yann Bourven

 

 « - Cette Vraie-Vie est un leurre ! Si tu restes ici je te prédis une vie bête et sans saveur ! Une vie de routine et d’asservissement, d’ennui et de surconsommation ! »

 

in Chroniques du Diable consolateur