Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/03/2021

Ana Minski - la buveuse d'ombres -

 

Poème d'Ana Minski publié dans la revue Behigorri septembre 2019

https://lesruminants.com/

où j'ai le plaisir de figurer aussi.

 

 

 

 

27/03/2021

Saskia Boelsums

SaskiaBoelsums_Landscape151.jpg

 

 

 

Zdzisław Beksiński

 

Zdzisław Beksiński 0.jpg

PLUS ENVIE 


Avant j’écrivais comme on dégueule, ça jaillissait, débordait, vomissait de partout, maintenant je retiens, je ravale, je n’en veux plus, écrire en moi c’était crier, trop de noir, trop de poisse, trop de poids, trop de larmes, des strates de mélasses et de poissons suffoquant. Avant j’écrivais, non, ça m’écrivait, me traversait, me transperçait, je n’avais pas de digues, je n’en voulais pas, aujourd’hui non plus je n’en veux pas, mais je ne veux plus écrire. Le noir me fatigue, le malheur aussi, la névrose, la déprime, la rage, les armes dont je ne voulais pas que j’ai retournées contre moi-même, à me forer jusqu’à l’os, à traquer sans répit le pourquoi. C’est vrai ça, pourquoi ? 

Aujourd’hui je n’écris plus, la source est retournée dans les limbes, et moi je cherche le neuf. Une place que je n’aurais pas eu à voler, une place pour laquelle je n’aurai pas à me raboter ou au contraire à me rajouter des parures, des enflures. Écrire m’ennuie, j’ai déjà tout dit et ça ne change rien. Plus envie de dire, envie de rire, de vivre. D’accomplir des gestes qui servent à quelque chose. C’est idiot. C’est dire à quel point je ne me sens toujours pas légitime.

 

2014

in Ourse bipolaire

 

 

Folco Terzani

 
Mon père a laissé les choses quotidiennes - le journalisme - pour se consacrer à ce qu'il appelait le pérennialisme, c'est-à-dire s'occuper de choses pérennes. (...)
Il voulait communiquer quelque chose d'éternel dont on ne parle peut-être plus. Comme faire confiance au cœur, à la tête, à ce que l'on ressent à l'intérieur sans s'encaisser nécessairement dans ces possibilités que la société offre. Comment dire... Fais ce que tu veux et ça marchera. Avoir bref le courage de faire sa vie, celle où finalement on peut se reconnaître.
 
 
 

12:11 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

26/03/2021

Auteur inconnu

158349594_10214963977213100_1394058866290043142_o.jpg

 

J’ai le cœur qui s’affirme maintenant

qui rayonne sans filtre, elle tourne bien ma petite centrale

j’ai le cœur qui bat à son propre rythme

qui ne s’emballe plus

à trop vouloir s’accorder

avec les uns avec les autres

avec ce qu’ils disent et son contraire

j’ai le cœur cristal

et toutes les fêlures

sont des tatouages

dont l’histoire n’a plus d’importance

ou presque

 

in Ourse bipolaire

 

 

Melanie Pappenheim - Ave Maria ·

 

 

22:21 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (1)

Ruth Hallensleben - Along the Bondensee at Mainau - 1961

Ruth Hallensleben Along the Bondensee at Mainau c. 1961 .jpg

 

 

Djâlal-od-Dîn Rûmî

Tout l'univers est contenu dans un seul être humain : toi.
Tout ce que tu vois autour de toi, y compris les choses que tu n'aimes guère, y compris les gens que tu méprises ou détestes, est présent en toi à divers degrés. Ne cherche donc pas non plus Sheitan hors de toi. Le diable n'est pas une force extraordinaire qui t'attaque du dehors. C'est une voix ordinaire en toi.
Si tu parviens à te connaître totalement, si tu peux affronter honnêtement et durement à la fois tes côtés sombres et tes côtés lumineux, tu arriveras à une forme suprême de conscience. Quand une personne se connaît, elle connaît Dieu.


in Le livre de Chams de Tabriz

 

 

 

 

22:18 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Auteur inconnu

148168911_485817746137041_8141956464386260397_n.jpg

 

 

Jocelyn Pook - Yellow Fever Psalm

 

 

 

21:57 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)

Saskia Boelsums - Bargerveen

Saskia Boelsums - Bargerveen.jpg

 

 

 

Lasse des épaves, la fantaisie se cabre, glane des comas dans les chardons. On passe le gant de crin sur nos sourires de lézards, tout en ignorant les rituels des cyclopes qui gardent les mines de pollen.

 

in Aujourd'hui est habitable, Cardère 2018

 

 

 

 

Cornelis Pietersz Bega (1632 - 1664)

Cornelis Pietersz Bega .jpg

 

 

 

12:27 Publié dans WE HUMANZ | Lien permanent | Commentaires (0)

Pascal Perrot

 

à pleines mains plonger dans la poussière les excrétions la boue de soi

ce que nous avons rejeté pour être conforme au modèle.

 

 in Une brèche dans la tapisserie des ombres

 

 

12:26 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Hamish Imlach - Twa Corbies

 

 

 

 

12:06 Publié dans MUSIC BOX | Lien permanent | Commentaires (0)

25/03/2021

Shelley Lewis - Raven and the Harvest Moon

Shelley Lewis Raven and the Harvest Moon_o.jpg