Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/07/2015

Debra Bernier - Driftwood Spirit Sculptures

Debra Bernier - Driftwood Spirit Sculptures (3).jpg

 

 

Je vis un grand bonheur, l'homme que j'aime est près de moi. J'ai simplement peur parfois, de l'effrayante confiance que j'ai mise en lui. Si immense, si naïve...

 J'aime de tout mon coeur, de toute mon âme et je ne peux aimer autrement qu'entièrement !

 

cg in Journal 1996

 

 

 

Kuan Yin

Kuan Yin.jpg

 

L'amour terrestre conduit à l'amour cosmique.

 

Quand ce dernier nous a touchés, il n'est plus possible de détourner la tête, nous ne pouvons que regarder la vie bien en face, sans peur, sans mépris et sans orgueil. Ceux qui sont touchés, portent la joie en eux, et souffrent plus pour les autres que pour eux-mêmes. Ils sont plein de compassion pour tous ceux dont les boutons de fleurs se recroquevillent, se flétrissent et disparaissent. Ceux qui ne savent puiser dans leurs racines autre chose que des épines, toujours plus d'épines...

 

cg in Journal 1996

 

 

 

 

 

 

30/06/2015

Rolf Tietgens – Nocturne, 1946

Rolf Tietgens –Nocturne , 1946.jpg

 

 

Je suis sauvage, rebelle, solitaire. J’aime les gens autant qu’ils m’insupportent. Très peu arrivent à franchir le mur qui me sépare irrémédiablement des autres mortels. Je suis bizarre, mal dans ma tête depuis bien trop longtemps, dans ma peau aussi, à ne plus savoir ni qui je suis, ni pourquoi.

cg in Journal 2002

 

 

 

29/06/2015

Kelly Angard

entrave-3.jpg

Je suis fatiguée, très… et je tire, je tire sur la corde…

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

 

20/06/2015

Z.Z.Wei - Shadows

Z.Z.Wei shadows.jpg

 

En moi a démarré un combat, une chasse aux ombres. Je tente de saisir sur le vif les instants où mes penchants négatifs prennent le dessus, les moments où je me mens.

cg in Journal 1998

 

 

 

 

17/06/2015

Solande Knopf - Le nuage aux fantômes

Solande Knopf le nuage aux fantômes.JPG

 

Je déborde d’amour, mais c’est de l’amour sauvage, indiscipliné, toujours dans le trop. Comment échapper aux fantômes du passé ? Comment se connaître dans le dédale des pièges ?

 

cg in Journal 2005 

 

 

16/06/2015

Auteur inconnu

gdekcbeb.jpg

  

Les hommes m’ont rendue méfiante mais ils m’ont également appris la sagesse. Parfois, c’est si facile de lire en eux que c’en est effrayant ! Des enfants, voilà la vérité, peu d’êtres humains ont quitté leur enfance ! Devenir « adulte » exige un courage que nous avons perdu ou oublié. Je n’en ai pas beaucoup de ce courage là mais j’ai l’avantage de pouvoir me déployer dans toutes les directions, je suis une antenne multipliée vers l’infini. J’ai mis un pied dans le monde d’en bas, celui qui se dissimule sous la croûte dorée des réalités superficielles, et jamais je ne pourrais oublier. Je n’ai pas d’autre choix que d’avancer là où le courant me porte, en tâchant de danser, de danser avec lui autant que je le peux !

cg in Journal 1998

 

 

11/06/2015

Yasmin Sinai - Women in Love

Yasmin Sinai Women in Love– .jpg

Je ne suis la femme de personne, seulement de l’amour.

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

10/06/2015

Mario Lasalandra

Mario Lasalandra_1280.jpg

 

 

Je suis pulvérisée depuis le début. Le mental éclaté, le psychisme criblé d’éclats. Une longue ligne d’apprentissage, une ligne qui trace une drôle d’écriture, avec des retours en arrière, des grands bonds en avant, des calligraphies sauvages et c’est moi avec ma fierté de manouche et ma peur aux tripes.

Petite chatte perdue dans un monde inhospitalier, non, non… deux fois fierté en fait. Une reine des connes, mais reine quand même. Reine et sale gosse qui a toujours aimé, préféré, les bêtises.

cg in Journal 2005

 

 

 

 

05/06/2015

Eva Antonini - Dilemma

Eva Antonini Dilemma.jpg

 

Toujours le même dilemme : confort ennuyeux ou prise de risques ? Il faudrait peut-être que j’apprenne à prendre des risques calculés, c’est ce qu’on appelle être malin non ? Moi j’étais plutôt du genre à avoir la foi et à sauter dans le vide en chantant mais aujourd’hui ?

 

cg in Journal 1999

 

 

 

01/06/2015

Olive Cotton - Only to taste the warmth, the light, the wind - 1939

Olive Cotton Only to taste the warmth, the light, the wind 1939_n.jpg

 

Le chi est comme l’eau et le vent, il faut qu’il circule. Ma façon de me mettre à l’écoute de ce que je crois bon est une voie intransigeante qui rabote sans arrêt l’ego et qui pointe l’accablante étendue de mon ignorance.

cg in Journal 2007

 

 

 

29/05/2015

Piero Pizzi Cannella - La Bella cuore mio

Piero PIZZI CANNELLA Bella cuore mio.jpg

 

Moi aussi, j'ai peur de salir la robe immaculée de l'amour, mais nous n'avons pas le choix, nous devons nous salir de toutes façons pour acquérir la connaissance, se détacher de la chair pour mieux la reconquérir, cesser de croire que le sexe est coupé de l'amour !

 

cg in Journal 1997

 

 

 

 

Shahriar Erfanian Akhtarkhavari - Wise hand - 2010

Shahriar Erfanian Akhtarkhavari, Wise hand 2010 .jpg

 


Les sorcières ont les mains qui tremblent, des mains de sève, des mains de lumière,

mille fois plus trouées que l’herbe de Saint Jean.

 

cg in Journal 2010

 

 

 

10/05/2015

Bing Wright

Bing Wright 4_n.jpg

 

Dans le Simurgh, devant le palais vide, les oiseaux comprennent qu’ils sont eux-mêmes chacun le propre roi de tous et chacun.

 

Dieu se reflète et son reflet est fragmenté. Chacun de ses fragments a donné naissance à une création, une séparation, une division et la multiplication infinie des possibles. Tout se résume à la souffrance. Dieu est amnésique, Dieu égaré dans ses milliards de reflets ne se souvient plus de lui-même mais une étincelle en chacun de nous se souvient de ses origines. Celles antérieures à la séparation, à la temporalité, à la mort car nous y sommes, c’est maintenant que nous vivons notre mort.

 

Nous mourrons depuis le premier jour de notre conception, c’est inscrit dans nos cellules.

 

cg in Journal 1999

 

 

07/05/2015

Chiharu Shiota

Chiharu Shiota 1.jpg

Je ne suis pas convenue, plutôt inconvenante

et j’ai enfin trouvé mon amour impossible,

l’amour qui n’est que deuil, l’amour noir, black moon.

 

cg in Journal 2005