Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10/06/2015

Mario Lasalandra

Mario Lasalandra_1280.jpg

 

 

Je suis pulvérisée depuis le début. Le mental éclaté, le psychisme criblé d’éclats. Une longue ligne d’apprentissage, une ligne qui trace une drôle d’écriture, avec des retours en arrière, des grands bonds en avant, des calligraphies sauvages et c’est moi avec ma fierté de manouche et ma peur aux tripes.

Petite chatte perdue dans un monde inhospitalier, non, non… deux fois fierté en fait. Une reine des connes, mais reine quand même. Reine et sale gosse qui a toujours aimé, préféré, les bêtises.

cg in Journal 2005

 

 

 

 

05/06/2015

Eva Antonini - Dilemma

Eva Antonini Dilemma.jpg

 

Toujours le même dilemme : confort ennuyeux ou prise de risques ? Il faudrait peut-être que j’apprenne à prendre des risques calculés, c’est ce qu’on appelle être malin non ? Moi j’étais plutôt du genre à avoir la foi et à sauter dans le vide en chantant mais aujourd’hui ?

 

cg in Journal 1999

 

 

 

01/06/2015

Olive Cotton - Only to taste the warmth, the light, the wind - 1939

Olive Cotton Only to taste the warmth, the light, the wind 1939_n.jpg

 

Le chi est comme l’eau et le vent, il faut qu’il circule. Ma façon de me mettre à l’écoute de ce que je crois bon est une voie intransigeante qui rabote sans arrêt l’ego et qui pointe l’accablante étendue de mon ignorance.

cg in Journal 2007

 

 

 

29/05/2015

Piero Pizzi Cannella - La Bella cuore mio

Piero PIZZI CANNELLA Bella cuore mio.jpg

 

Moi aussi, j'ai peur de salir la robe immaculée de l'amour, mais nous n'avons pas le choix, nous devons nous salir de toutes façons pour acquérir la connaissance, se détacher de la chair pour mieux la reconquérir, cesser de croire que le sexe est coupé de l'amour !

 

cg in Journal 1997

 

 

 

 

Shahriar Erfanian Akhtarkhavari - Wise hand - 2010

Shahriar Erfanian Akhtarkhavari, Wise hand 2010 .jpg

 


Les sorcières ont les mains qui tremblent, des mains de sève, des mains de lumière,

mille fois plus trouées que l’herbe de Saint Jean.

 

cg in Journal 2010

 

 

 

10/05/2015

Bing Wright

Bing Wright 4_n.jpg

 

Dans le Simurgh, devant le palais vide, les oiseaux comprennent qu’ils sont eux-mêmes chacun le propre roi de tous et chacun.

 

Dieu se reflète et son reflet est fragmenté. Chacun de ses fragments a donné naissance à une création, une séparation, une division et la multiplication infinie des possibles. Tout se résume à la souffrance. Dieu est amnésique, Dieu égaré dans ses milliards de reflets ne se souvient plus de lui-même mais une étincelle en chacun de nous se souvient de ses origines. Celles antérieures à la séparation, à la temporalité, à la mort car nous y sommes, c’est maintenant que nous vivons notre mort.

 

Nous mourrons depuis le premier jour de notre conception, c’est inscrit dans nos cellules.

 

cg in Journal 1999

 

 

07/05/2015

Chiharu Shiota

Chiharu Shiota 1.jpg

Je ne suis pas convenue, plutôt inconvenante

et j’ai enfin trouvé mon amour impossible,

l’amour qui n’est que deuil, l’amour noir, black moon.

 

cg in Journal 2005

 

 

 

27/04/2015

Anselm Kiefer

Anselm Kiefer.jpg

 

 

Mon sang a coulé et je me sens apaisée, mais le cycle se dérègle complètement. Troisième fois que j’ai mes règles en six semaines avec fatigue et déprime, caractère de cochon la semaine qui précède, ça laisse peu de temps pour autre chose. Démente la place que tiennent les hormones dans  la vie des femmes.

 

cg in Journal 2007

 

 

07/04/2015

Norine Kevolic - Nest

Norine Kevolic  nest.jpg

Là où j’ai semé mes espoirs, rien n’a poussé, seulement quelques épines traîtresses...

 

cg in Journal 2004

 

 

 

 

29/03/2015

Antonio Mora

Antonio Mora .jpg

 

Mieux avoir du cœur qu’avoir raison. Qu’en est-il du mien ? Moi qui me cloître, qui me concocte une bulle de résistance dans laquelle je détruis minutieusement mon énergie vitale.

 

cg in Journal 1999

 

 

 

 

 

 

28/03/2015

Artiste inconnu - Sandman's scream

sandman's scream.jpg

 

 

L’endoctrinement. La drogue du pouvoir, le venin de la haine qui se répand comme virus… et nous nous croyons à l’abri. Parfois, j’ai des frissons, des mauvais frissons en songeant que nous ne sommes pas à l’abri, seulement en sursis, un sursis que nous pourrions payer très cher. Nous et surtout nos enfants et petits-enfants s’ils voient le jour, mais que faire ? Je ne sais pas faire autre chose qu’écrire, écrire, publier dans une toute petite revue de la parole, de la pensée humaine qui dit, qui crie, qui dénonce. De la poésie, ce n’est pas grand-chose et pourtant… Quelle autre alternative à l’horreur ? Dans les situations extrêmes que cherche t’on à faire d’autre que protéger, sauver les gens que l’on aime ? Quand on a tout perdu alors on devient un combattant redoutable. L’ennemi est devenu ennemi personnel. Trafic d’émotions humaines exacerbées pour l’intérêt de quelques-uns qui dirigent ça de loin, pour leur sale et unique intérêt. Il faudrait que l’équilibre des forces s’inverse. Il le faudrait vraiment.

cg in Journal 2006

 

 

12/03/2015

Moki Mioke

Moki Mioke. (10).jpg

 Je veux vivre au sec un peu et dans la lumière, dans la douce vibration du bois.

 

cg in Journal 2007

 

 

 

07/03/2015

Norine Kevolic - Journey

Norine Kevolic journey.jpg

Ce n’est pas demain la veille que je serai sortie du labyrinthe, à moins que je trouve une façon à laquelle je n’avais pas pensé auparavant, parce que là j’ai la sensation d’avoir épuisé les possibilités de trouver encore et encore un autre chemin. 

cg in Journal 2000

 

 

06/03/2015

Oskar Benedek

Oskar Benedekn.jpg

 

Toutes ces rencontres, ces rendez-vous de la vie sont des flashs. On reste ébloui sans rien comprendre. Alors on fait l’amour pour donner chair à tout ça, s’ancrer à la terre.

cg in Journal 1999

 

 

Nádia Maria - Into the veins - 2015

Nádia Maria into the veins 2015.jpg

 

Comment dormir ? J’ai peut-être tenté de me le cacher mais je la sens bien l’énergie qui attend, bouillonnante, là dans mes veines ! Qui attend quoi ?

 

cg in Journal 1999