Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

04/12/2014

Tanaka Ryohei

tanaka ryohei.jpg

 

 

 Le moment de la mort, qu’il soit pendant nos premiers mois ou à quatre-vingts ans passés n’est qu’une formalité car nous sommes déjà morts. Ce qui est curieux, c’est la formidable paix que me procure cette pensée là ! Un soulagement, un repos pour un temps jusqu’au prochain sursaut de terreur, ceux-là même qui nous poussent à combler nos vies de toutes les façons possibles.

 

Combler surtout ce que nous appelons passé et futur, afin ainsi d’oublier que nous mourrons, que nous sommes déjà morts. Oublier ce qui nous appelle pourtant, une joie cachée au cœur de l’instant présent et nulle part ailleurs.

 

cg in Journal 1999

 

 

 

 

 

01/12/2014

Jean-Michel Fauquet

Jean-Michel Fauquet2_n.jpg

 

La solitude me permet de retrouver la paix, avant ce que je pourrais appeler un cataclysme intérieur. Le temps ne me laisse pas le temps. Je dois me réadapter sans cesse et me voilà sur le point de commettre un meurtre qui me pèse...

Tuer un peu de moi, pour que le reste reprenne de plus belle. Un bon coup de sécateur.

Mais il y a des vieilles branches dont j'ai du mal à me séparer, peut-être me sont elles plus utiles que ce que je crois.

 

cg in Journal 1996

 

 

 

30/11/2014

Olivier Mattelart

Olivier Mattelart_n.jpg

Ma folie n’a de comparable que ma douceur.

 

cg in Journal 1995

 

 

29/11/2014

Katia Chausheva

Katia Chausheva Photography_n.jpg

 

Je ne veux plus être seule ! Je ne veux plus fréquenter des façades !

Je ne peux plus faire semblant de remonter la pente. Tout en moi a dégringolé au plus noir.

Bien sûr « je sais bien que » et « je sais aussi que » mais l’intellect est impuissant face au raz de marée qui me submerge. Je suis en manque, quel qu’en soit l’objet, je suis toujours manipulée par le manque !

Je ne m’aime pas, je ne me sens pas aimée et je me cache. Fuite dans l’impasse.

 

cg in Journal 1999

 

 

27/11/2014

Sune Jonsson - Zanaga, Kongo Brazzaville - 1962

sune jonsson Zanaga, Kongo Brazzaville 1962 0.jpg

J’aime les autres mais j’ai vraiment besoin de préserver un espace pour moi toute seule à l’extérieur comme à l’intérieur de moi-même. Un espace pour mon ombre, mon âme sœur, pour ma rencontre avec dieu. Je n’aime pas écrire ce mot, un mot peut être compris de dix mille façons alors que ce qu’il y a derrière est unique.

cg in Journal 1995

 

 

 

 

 

25/11/2014

Aimery Joëssel - héritage #33

Aimery Jossel Héritage #33_n.jpg

 

Jaillir, vivre. La source stagne au plus bas et dans les eaux stagnantes, pataugent les reptiles de l’esprit. Je me veux geyser, je veux jaillir, mais j’ai peur sans doute de mon coup de talon. Flamenco ? Trop de feu brûle, trop d’eau noie, trop d’air dissipe, trop de terre, enterre. Déterrez-moi, je vous le demande, déterrez-moi, je n’en peux plus de creuser.

 

cg in Journal 2010

 

 

 

23/11/2014

Sune Jonsson - 1969

Sune Jonsson - 1969_n.jpg

 

Bains de solitude, de véritables bains de solitude et les yeux fermés,

palper les contours de l’ici et maintenant.

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

22/11/2014

Sarah Jarrett

 

Sarah Jarrett artist_n.jpg

Que les pensées lumineuses aillent rejoindre les ruisseaux de joie qui parcourent la terre,

quant aux autres elles sauront toujours trouver leur chemin, pas de soleil sans ombre…

cg in Journal 1998

 

 

 

18/11/2014

Ursula Abresch - An Autumn song late fall

Ursula Abresch An Autumn song late fall.jpg

Je suis dans un entre deux exaspérant, trop mais pas assez. Toujours des complications probablement parce que c’est plus intense et que c’est ce que l’on cherche, l’intensité, certains d’entre nous en tout cas. Les mangeurs d’étincelles. La poésie me sauve, elle est cette branche, elle amortit ma chute, permet de jouer avec l’apesanteur, elle canalise ma folie.

cg in Journal 2005

 

 

 

16/11/2014

Jon Katz - Old Doll's Eye

John Katz Old Doll's Eye.jpg

 Mon dieu, c'est une si petite pierre, invisible à l’œil, mais elle contient  une telle force, une telle puissance ! Amour et destruction concentrés en un seul point, c'est la même volonté de départ. Seuls les mots font la différence...

 

cg in journal 1996

 

 

William Buckle - Untitled - 1938-1946

William Bucken.jpg

(...) un goût de sel, de mer et de larmes mêlées. Une impression de déjà vécu. Ces plongées au plus profond de la douleur. Faire face à ma propre faiblesse, ma propre fragilité, pour ne plus subir. Devenir maîtresse de ma vie, toujours le même problème d’équilibre entre l’autre et moi. L’évidence est telle que même si je veux voir autre chose, entendre autre chose, il m’est impossible de continuer à mener ainsi une vie imaginaire.

 

cg in journal 2009

 

 

Ursula Abresch

Ursula Abresch.jpg

Répétition des mêmes causes à effets, curieuses similitudes, mécanismes, rien que des mécanismes. Sortir de ça. Respirer, prendre quelques gouttes fleuries s’il le faut et casser le mécanisme, cette horlogerie qui n’est finalement qu’interne, ses rouages trop bien huilés…

 cg in Journal 2004

 

 

13/11/2014

Michał Mozolewski

Michał Mozolewski_n.jpg

Le phare à l’horizon est un bout de terre où je place une bonne partie de mes rêves,

mais qui reste un point d’interrogation, une possibilité encore très lointaine.

cg in Journal 2007

 

 

10/11/2014

42k - lake of fire 2007

deviantart 42k  lake of fire 2007.jpg

 

Inapte ! Je suis inapte à la vie en société. Je suis le vent qui passe entre les arbres, qui les caresse ou les violente, mais je ne suis pas un arbre. Je ne fais que passer, courir à la surface du monde, épouvantée, enivrée par ma propre inconsistance, ma propre force… Ecrire.

 

cg in journal 2001

 

 

Féébrile

Féebrile nea4.jpg

Un être obscur demeure en moi, et il ne se nourrit que de souffrances.

 

cg in journal 1996