Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/09/2013

John Blakemore

John Blakemore tulips mutations n°3.jpg

 

Pourquoi certaines plantes poussent-elles si haut qu’ensuite elles ploient sous le poids de leurs fleurs ? Le plein quotidien sans collision avec l’autre. Pouvoir enfin accueillir la sérénité, oublier les problèmes et si besoin les accueillir, mais un par un, point. Démêler le toi du moi, me reprendre, me retrouver, choisir. Observer, contempler, ressentir, avoir du désir sans objet, s’ouvrir à la vie, fêter le vivant en soi. Traquer le mensonge, ne plus être si naïve dans la hâte d’aimer.  

 

cg in A la loupe, tout est rituel, 2013

15/09/2013

John Blakemore

John Blakemore stilllife.jpg

 

Toujours encore des vers

Et des pépites à récolter

Les perles scotchées

Dans les archives

Au sous-sol de l’oubli

Le crâne éclaté derrière les vitres

La moelle en feu en vérité

 

 

Cg in Mordre le temps de mort, 2013

 

John Blakemore

john blakemore 1_x.jpg

 

Il est des foudres secrètes

Des liqueurs de transe

Qui chavire le cœur

Le sauvage de l’âme

 

Quelques notes arrachées

À ton sexe électrique

Ta voix profonde a gravé

Des frissons sur ma peau

 

cg in Mojo

Andrew Ferez

Andrew Ferez_n.jpg

 

Nous irons célébrer l’élan

Avant le vermoulu de la neige

Et du vieux bois d’hiver

Quand les sarments seront noirs

Et qu’il nous faudra être chaste

À cause des filets tendus

Pour les papillons égarés.

 

 

cg in Mordre le temps de mort, 2013

Alexander Jansson

Alexander Jansson_n.jpg

 

Je ne suis pas un reflet, je ne suis pas inexistante. J’ai mon propre soleil, il n’a besoin que de moi pour rayonner, éclairer, réchauffer. Viendront celles et ceux qui voudront, mais foin de sacrifice, il est vain, il est même nuisible à tout le monde, il fausse ce qui est. Déforme le réel. Cette forme d’amour est obsolète. Alors, que les paupières continuent à tomber.

 

cg in À la loupe, tout est rituel

 

Jake Baddeley et Plume

Jake Baddeley_n.jpg

 

PLUME

 

Parure d’ange et d’os

Ballerine des murailles

La poser un peu

 

Et lisser comme si elle n'était qu’une

 

Que le vent emporte

Dépose à son gré.

 

 

cg in Mystica perdita, 2009

(Eskhatiaï, Ed. de l'Atlantique 2010)

 

 

14/09/2013

Stephen Mackey - The Blood of a Pomegranate

Stephen Mackey The Blood of a Pomegranate.jpg

 

Une pointe de muscade, une perle de grenade

Un soupçon de paprika, quelques feuilles de coca

Une pincée de safran, un sourire d'enfant

 Une poignée de soleil, un peu d'oseille

Une fiole d'amour, une calebasse de tendresse

Une envolée de passion, un fruit du même esprit

Une fraise entre les doigts, une mûre au coin des bois

 Et des myrtilles pour les jeunes filles !

 

 

cg in En cuisine, 1999

 

 

Joel Sartore - Papillons Monarques, Mexique

Joel Sartore, National Geographic photographer MonarchButterfliesMexico.jpg

 

BEAUTÉ DOUCE

DES ÉPAPILLONNEMENTS

 

 je flaire lèche croque

ton grain de peau

accroche à mes cheveux

tes grains de folie

 

tout est musique

plus quelques mots

pour se parer

juste bougeotte

godasses de peaux

 

trouées

magiques

 

pour danser la vie

danser la mort

les rires fusées

les colliers

de songes

de griffes

 

qu’on débride

les saisissements 

 

et qu’il coule

coule ce ruisseau

avec ses vapeurs

ses remous d’amour !

 

 

Cg in Salines, 2008

(Eskhatiaï, Ed. de l'Atlantique 2010)

Jim Dine - Light, 1996

Jim Dine Light 1996.jpg

 

 

INSPIRÉ

 

 Un parfum de ciel

Et les oiseaux

Reviennent

 

cg in Petit livre des illuminations simples

 

 

13/09/2013

Emili Bermúdez - Being torn inside

Emili Bermúdez  being torn inside.jpg

 

GOUDRON

 

rage crève-cœur

pleurs en sourdine

orages et ruisseaux

gros de rancune

 

sol dérobé

l'amour est un bourbier

où le plaisir s'enlise

 

bon sang à quoi ça sert

se tordre ainsi les nerfs ?

 

rage crépite

yeux pissent noir

tant de sel sur la soif

de promesses au désert

 

le vent comme une grande baffe

et tout fout le camp à l’amer !

 

 in Mon collier de sel

 

 

12/09/2013

Léonard de Vinci et Allez, copulez maintenant

Léonard de Vinci .jpg

 

Avec un texte écrit en 2001, à lire chez Au hasard de Connivences :

http://jlmi22.hautetfort.com/archive/2013/09/09/l-oeil-la...

09/09/2013

Eisman Semenowsky - A girl holding a dove

Eisman_Semenowsky_Emile_Girl_Holding_A_Dove_1882_Oil_on_Panel-large.jpg

 

Colombes chiffons de paix rougie aux serres barbelées.

L’Homme est il vraiment, profondément, mauvais ? Les hommes et donc la femme. Cette incroyable façon d’englober la femme dans l’Homme pour dire finalement le manque d’humanité. Alors moi femme, je te dis, si toi homme tu es celui qui sèmes sur tes pas, peur, violence, misère, injustice, désespoir, alors je ne veux pas porter ton nom, ni même celui de femme puisqu’elle est de ton clan, alors je serai ce qui n’existe pas encore, je serai ce qui est à venir.

 

Pas de nom du tout, à peine un poème éphémère pour effacer le nom d’Homme dégénéré.

 

cg in Chroniques du hamac (Ed. à Tire d'ailes, 2008)

 

 

Santiago Caruso et Dans le dark

Santiago Caruso oro1_1280.jpg

 

DANS LE DARK

 

A l'heure où l'on entend siffler les vampires

Les ombres rampent sur leurs échecs

Cassures enfilées sur un tournebroche

La lune à l'envers et le feu qui monte

 

Crachez vite le méchant morceau

Qui vous irrite le cerveau !

A l'aube on verra les carcasses

Fumantes, en guirlandes

Dégoulinantes sur les barbelés

 

Le drame a été annoncé

Permettez qu'il se retire

Et qu'on plie les draps

 

Le carrosse nous attend

Le cocher est déjà mort

D’impatience

Sous les sabots de la carne

 

Il y a une fête au sous-monde

Du vinaigre à foison

Mais ça suffit, j'ai déjà trop parlé

 

Et la séance ne commence

Que dans le noir.

 

cg 1997 in Trans(e)fusées

 

Dame d'Ukok et Esprit des steppes


scyth dame d'ukok 039-princess-039-griffon.jpg

 

 

ESPRIT DES STEPPES

 

La femme tatouée se dénude

Sur l’obscurité trace des signes

Les signes deviennent ombres

Danse cornue des bois sculptés

 

La femme tatouée

Entonne un chant de gorge

Dans les tombes gelées

Un frémissement

Parcourt le flanc

Des vieux chevaux sacrifiés

 

Les os se rappellent

Sifflent, ululent

Enlacent le chant

Le vent glacé

Cisaille la steppe

 

Le sol tremble

Pulse, bat

Sang qui vient du cœur

Sang qui y retourne

 

Les ombres s’allongent

Se distendent, se fondent

Le sang freine son flux

Peu à peu se fige

Plus qu’un souffle      

Un râle

 

Femme tatouée,

Peaux et parures

S’évaporent tel un rêve

Seuls demeure

Un parfum d’herbe sèche

De terre, de glace

Et des pierres

 

Des pierres de vent.

  

Cg in Ailleurs simple (Ed. Nouveaux Délits, 2013)

 

 

 scyth   pazyryk- dame-d-ukok.jpg

 Dame d'Ukok, datée entre le Vème et le IIème siècle av. J.C.,

extraite du permafrost de l'Altaï.

 

Décédée à 25 ans, elle n'a que ses deux bras tatoués, les tatouages indiquant à la fois l'âge et le statut. Six chevaux sellés et bridés, des ornements de bronze et d'or et un petit bidon de cannabis étaient enterrés avec elle. Était-elle une poète, une guérisseuse, une chamane ? Les experts sont divisés sur la question, moi je dirais les trois à la fois bien évidemment.

06/09/2013

Jeff Grant - Turrimetta Rush

jeff grant Turrimetta Rush.jpg

 

Il y a des instants suspendus où tout ce que l’on a aimé remonte et se concentre en un noyau à la fois dense et impalpable, c’est bon comme des larmes, beau comme un rêve… Il y a des parfums, des odeurs, des saveurs, de l’amour mitonné dans une arrière-cuisine et on se dit que rien ne meurt et que tout se dissout et tout se rassemble dans un même souffle, une même respiration où larmes et océan se confondent.

 

cg in À la loupe, tout est rituel, 2013