Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

19/03/2014

Norman Parkinson

Norman Parkinson.jpg

 

La jalousie, la peur de perdre, ce n’est pas l’amour. La seule et unique liberté c’est de rester ou partir. Le rester est hors de contrôle. L’autre est à jamais hors de contrôle et doit rester ainsi. Ne pas être piégé dans un documentaire, mais vivre, être réellement dans sa totalité et être aimé ainsi : libre, entier et responsable. Il y a là, je n’en doute pas une grande sagesse. De là peuvent naître force et beauté, et miracles aussi. L’inattendu, le sans cesse renouvelé au rythme du vivant, sans contrainte de résultats. L’amour de l’autre, de partager du plaisir – et non pas d’en tirer du plaisir – c’est bon ! L’amour c’est beau et bon et seuls les murs arrêtent la lumière.

 

cg in Journal 2005

 

 

Nomad - Sur le chemin du plaisir

Sur le chemin du plaisir par Nomad.jpg

 

Je suis trop folle dans ma tête en ce moment, trop envie de fête, d’oubli, de rire, de folie pour y fondre la mienne. La nourrir même.

 

cg in Journal 2005

 

 

18/03/2014

Cirque Romanès - La Reine des Gitans et des Chats

cirque Romanès.jpg

 

J’aime cette femme qu’il fait éclore en moi, cette femme qui n’est autre que la petite fille que j’étais et qui voit maintenant ses rêves devenir réalité.

 

cg in Journal 2001

 

 

 

 

 

 

17/03/2014

Enzzo Barrena

enzzo barrena.jpg

Sex térioriser, sex primer, sex alter, sex clamer, sex cuser, sex iter, sex ister

 

cg in Journal 1993 

 

 

Branko Lenart

branko lenart.jpg

 

Et moi, où suis–je ? Où est ma chair ? Reprendre sa chair comme on reprend ses esprits après une longue, longue absence… pour aussitôt les reperdre ? Mes idées fusent dans tous les sens et ma main droite se pose sur ce mont dit de Vénus. Mon sexe brûle d’être banni mais ma tête est trop pleine de remord et de trouble.

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

16/03/2014

Linda Vachon

Linda Vachon.jpg

 

Peut-être ne suis-je encore qu'une enfant, assez naïve pour croire que l'aimé va transformer ma vie en conte de fée, en merveilleuse légende, en poème extraordinaire, qu'il va faire de moi la reine d'un royaume imaginaire... Et quand les marteaux de la réalité viennent briser le miroir aux alouettes, la déception me conduit à transformer très rapidement la vie en un sinistre roman noir, et pour ça, je n'ai besoin de l'aide de personne !

Avec le verbe aimer, vient le mot espoir, là débute la souffrance.

 

cg in Journal 1997

 

 

 

 

 

 

Patel Titovich

pavel titovich .png

 

Je grimpe sur des chemins d’âme étourdissants. C’est beau, c’est bon, ça donne de l’espace, des ailes parfois pour y aller mais plus on monte, plus on chute bas. Chemin des crêtes avec plongée souterraine sans sommation.  

 

cg in Journal 2007

 

 

 

 

Wynn Bullock - Stark Tree

Wynn Bullock  StarkTree.jpg

 

Moi, être humain XXX demande à recevoir consignes claires. Tout le mystère de la foi, cette folie… Croire sans voir, sans entendre, sans toucher. Et surtout sans savoir. S’avoir. Se posséder. Peau cédée. Vide. Faire le vide.

 

cg n Journal 2006

 

 

14/03/2014

Yama-Bato - 2014

yama-bato 2014.jpg

 

Je suis pulvérisée depuis le début. Le mental éclaté, le psychisme criblé d’éclats. Une longue ligne d’apprentissage, une ligne qui trace une drôle d’écriture, avec des retours en arrière, des grands bonds en avant, des calligraphies sauvages et c’est moi, avec ma fierté de manouche et ma peur aux tripes.

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

William Mortensen - West Zanzibar art study - 1928

William Mortensen (1897-1965) west zanzibar art study.jpg

 

Je crois que le besoin d’amour peut transformer n’importe quel être humain en monstre.

 

cg in Journal 1994

 

 

 

 

13/03/2014

Gabriel Pacheco - Illustration pour Le livre de la jungle

Gabriel Pacheco.80.jpg

 

Et c’est comme ça que je tombe amoureuse moi, en cultivant l’absent jusqu’à l’exaspération. Le jour où je suis rassasiée, trop, alors c’est fini, l’étape amoureuse est terminée et je n’arrive pas vraiment à concevoir, ni à vivre au-delà. Et pourtant, à chaque fois j’espère… Le prince, mais pas trop charmant, plutôt envoûtant, troublant, désirable et désirant, un prince des quartiers louches de ma conscience, un sexe dur et vibrant, une fièvre, une fougue fauve.

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

 

William A. Garnett - Ibex Dunes, Californie

WILLIAM A. GARNETT.Ibex Dunes Californiejpg.jpg

 

Gauche ou droite, qu’importe, ce n’est pas le chemin qui compte, c’est le marcheur. Tous les chemins possibles. Cette soif… qui m’a mis ce sel en bouche ? Ne me donnez pas d’eau, donnez-moi du feu. Cœur de sable, je suis un désert. Je fleuris parfois soudainement et jamais pour longtemps. Sable et orgueil.

 

cg in Journal 2006

 

  

Cathy Garcia - Rue des partants, Paris - 1996

Paris septe 96.jpg

 

Les leçons que j'ai tiré de mon inconséquence, de la facilité à laquelle je peux me faire manger en surface par les gens et les évènements, m'ont conduite plus d'une fois à tout balancer, tout quitter, fuir pour recommencer encore et encore. Quand c'est mon moi le plus profond, le plus inaltérable qui se révolte, je ne peux que partir.

 

cg in Journal 1996

 

 

 

 

 

 

Cris Bierrenbach - Sem Título (Cílios)

Cris Bierrenbach 1.jpg

 

La fumée que j’ai ingurgité a du mal à tarir les larmes. Me fait vivre des minutes oppressantes, retourne comme un gant la peau noire de mon chagrin. Je hais cette solitude, elle a une odeur qui m’étrangle. Un constat de ruines, désolation, échec. L’amplitude de mon néant me file le vertige. Quel poison que de se sentir aussi détestable, si sale, si inapte… Quel affreux piège également… Se laisser glisser sur la pente lisse comme une lame…

 

cg in Journal 2005

 

 

 

 

11/03/2014

Vyalov Denis

vyalov denis.jpg

 

Je ne suis nulle part. A cheval entre deux mondes qui ne sont pas plus miens l’un que l’autre.

Enragée ! Je suis enragée de l’intérieur, dérangée probablement aussi. Je me déçois, je m’isole dans un univers créé de toutes pièces par moi et pour moi. Trop sérieuse certainement aussi, à moins que ce ne soit qu’une question d’orgueil. Je cherche un quotidien à la hauteur de ma folie. Je cherche désespérément une libération que je ne sais même pas nommer. Se libérer de soi avant tout, de ce pâle reflet qui se plie aux convenances.

 

cg in Journal 1999