Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/03/2014

Kobayashi Issa

 

Tuant une mouche j'ai blessé une fleur

 

 

 

16:37 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

Eschyle

 

la violence, en s'épanouissant, produit un épi de malheur, qui ne fournit qu'une moisson de larmes.

 

in Les Perses

 

 

15:55 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

Paul Valéry

 

Tendresse est tendance à se livrer en toute faiblesse à la douceur d'être faible. Mais d'où vient ce " plaisir " ? Cette faiblesse, il est vrai, cet attendrissement - prépare un coup d'extrême force. 

 

in Mélange

 

 

15:15 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (2)

Michel Laclos

 

Essuie-glace : collectionneur de papillons.

 

 

 

 

10:50 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Karl Kraus

 

L'imagination a le droit de se griser à l'ombre de l'arbre

dont elle fait une forêt.

 

 

 

 

 

10:26 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Paul Lafargue

 

Une étrange folie possède les classes ouvrières des nations où règne la civilisation capitaliste. Cette folie traîne à sa suite des misères individuelles et sociales qui, depuis des siècles, torturent la triste humanité. Cette folie est l'amour du travail, la passion moribonde du travail, poussée jusqu'à l'épuisement des forces vitales de l'individu et de sa progéniture. Au lieu de réagir contre cette aberration mentale, les prêtres, les économistes, les moralistes, ont sacro-sanctifié le travail. Hommes aveugles et bornés, ils ont voulu être plus sages que leur Dieu ; hommes faibles et méprisables, ils ont voulu réhabiliter ce que leur Dieu avait maudit. 

 

in Le droit à la paresse

 

 

10:22 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

02/03/2014

Romain Gary

 

Lorsqu'on a aimé une femme de tous ses yeux, de tous ses matins, de toutes les forêts, champs, sources et oiseaux, on sait qu'on ne l'a pas encore aimée assez et que le monde n'est qu'un commencement de tout ce qui vous reste à faire. 

 

in Clair de femme

 

 

21:09 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Kobayashi Issa

 

Grimpe en douceur petit escargot - tu es sur le Fuji !

 

 

 

19:18 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (1)

Ambrose Bierce

 

Mythologie. Ensemble des croyances d'un peuple primitif concernant ses origines, sa préhistoire, ses héros, ses dieux, etc... à ne pas confondre avec les récits véridiques qui sont inventés par la suite.

  

 in Le dictionnaire du Diable

 

 

18:55 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Oria

 

Si le papillon s'est brûlé à la lumière,

la lumière a connu les ailes du papillon

et les a aimées.   

 

 

in L'Evangile de la Colombe

 

18:49 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Milan Kundera

 

si tout homme avait la possibilité d'assassiner clandestinement et à distance, l'humanité disparaîtrait en quelques minutes. 

 

in La valse aux adieux

 

 

 

18:10 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Ambrose Bierce

 

Paix n.

Dans les affaires internationales, période de duperie

entre deux périodes de combats.

 

in Le dictionnaire du Diable

 

 

 

17:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Gustave Thibon

 

 

Plus une âme est éloignée du mystère originel, plus elle est condamnée à se nourrir de chiffres : l'inventaire remplace pour elle l'invention... 

 

in L'ignorance étoilée

 

 

12:27 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

01/03/2014

Stanislaw Jerzy Lec

 

 

Les puritains devraient porter des feuilles de vigne sur les yeux. 

 

in Nouvelles pensées échevelées

 

 

 

16:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Henry de Montherlant

 

 Les événements s'usent. J'attends le temps où

l'époque présente apparaîtra ridicule.

 

in Malatesta

 

 

 

16:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)