Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

16/11/2013

Patrick Devaux

 

***

 

parfois

la nuit

les hiboux

naissent

du sortilège

d’un buis

 

In boutures du matin

 

***

Crowfoot

 

 

***

A little while and I will be gone from among you," he said. "Whither, I cannot tell. From nowhere we came; into nowhere we go. What is life? It is the flash of a firefly in the night. It is the breath of a buffalo in the winter time. It is as the little shadow that runs across the grass and loses itself in the sunset.

 

Chef Blackfoot, né vers 1821, sur son lit de mort en 1890

 

***

 

14/11/2013

Milan Kundera

 

***

Vivre, il n'y a là aucun bonheur. Vivre : porter de par le monde son moi douloureux. Mais être, être est bonheur. Être : se transformer en fontaine, vasque de pierre dans laquelle l'univers descend comme une pluie tiède.

in L'immortalité

 

***

06/11/2013

Proverbe chinois

 

 

Quand la pierre tombe sur l'œuf, pauvre œuf. Quand l'œuf tombe sur la pierre, pauvre œuf.

 

 

Hector Berlioz

 

***

 

Il faut collectionner les pierres qu'on vous jette. C'est le début d'un piédestal.

 

***

Proverbe arabe

 

***

Dans la nuit noire, sur la pierre noire, une fourmi noire. Dieu la voit.

 

***

Proverbe africain

 

 

***

L'œuf ne danse pas avec la pierre.

 

***

04/11/2013

Rita Mac Brown

 

 

***

 

Etre honnête c’est pratique parce qu’on n’est pas obligé de se souvenir de ce que l’on dit.

 

*** 

Alain Boudet

 

 

 ***

 

Marcher nez au vent dans les brouillards de l'automne

L'aube a une odeur

 

***

 

 

 

Charles Baudelaire

 

***

La femme cependant, de sa bouche de fraise, En se tordant ainsi qu'un serpent sur la braise, Et pétrissant ses seins sur le fer de son busc, Laissait couler ces mots tout imprégnés de musc: -" Moi, j'ai la lèvre humide, et je sais la science De perdre au fond d'un lit l'antique conscience. Je sèche tous les pleurs sur mes seins triomphants, Et fais rire les vieux du rire des enfants. Je remplace, pour qui me voit nue et sans voiles, La lune, le soleil, le ciel et les étoiles! Je suis, mon cher savant, si docte aux voluptés, Lorsque j'étouffe un homme en mes bras redoutés, Ou lorsque j'abandonne aux morsures mon buste, Timide et libertine, et fragile et robuste, Que sur ces matelas qui se pâment d'émoi, Les anges impuissants se damneraient pour moi !

 

***

 

 

 

 

Blaise Cendrars

 

 

***

 

Ecrire, ce n'est pas vivre. C'est peut-être survivre.

 

***

 

Alexandre ROMANES

 

***

 

Je demande à Fiorina de dessiner une maison.

Elle dessine une maison portée par des jambes.

 in Peuples promeneurs

 

 

***

29/10/2013

Vladimir Vissotsky

 

***

 

Ce sont les oiseaux, jamais les balles,

qu'on arrête en plein vol.

 

***

 

 

Okakura Kakuzo

 

***

 

Notre dieu est grand et l’argent est son prophète.

 

 

***

 

 

Christian Bobin

***

 

Il nous faut mener double vie dans nos vies, double sang dans nos coeurs, la joie avec la peine, le rire avec les ombres, deux chevaux dans le même attelage, chacun tirant de son côté, à folle allure. Ainsi allons-nous, cavaliers sur un chemin de neige, cherchant la bonne foulée, cherchant la pensée juste, et la beauté parfois nous brûle, comme une branche basse giflant notre visage, et la beauté parfois nous mord, comme un loup merveilleux sautant à notre gorge.

 in La folle allure

 

***