Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

12/06/2014

Emil Michel Cioran

 

 La seule manière de supporter revers après revers est d'aimer l'idée même de revers. Si on y parvient, plus de surprises: on est supérieur à tout ce qui arrive, on est une victime invincible.

  

in De l'inconvénient d'être né

 

 

09:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

11/06/2014

Michel Camus

 

Tout poète habité par la transcendance ou la verticalité du silence échappe nécessairement à la prison de la langue. Il promène ailleurs (du côté de la vie nue du silence ou du côté de la mort, vers les pics mutiques de l'âme ou les précipices des mots) sa baguette de sourcier

 

in Transpoétique. La main cachée entre poésie et science

 

 

 

21:17 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Robert Escarpit

 

Un morceau de vérité est un mensonge. Or, pour en revenir au langage, les mots ne sont jamais que les morceaux de vérité. Chacun est l'éclat trompeur d'un miroir brisé que jamais personne ne recollera.

 

in Lettre ouverte au diable

 

 

21:05 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

10/06/2014

Jean-Christophe Fonteyne

Toi

 Tu

Seras garce

Moi je

Serai hyène

Et jamais,

 

JAMAIS !

 

Nous

Ne

Serons guéris

De cette

Haine rousse

Qu'éprouvent en vain d'anciens amants,

 

De cette

Communion de l'erreur :

 

               Qu'est-ce que je foutais avec lui?

                Qu'est-ce que je foutais avec elle?

 

Nous pourrions vivre sans démons

 

Rien qu'un moment.

 

 

 

in Moi je /serai requin

 

 

 

10:06 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Christian Bobin

 

tu veux savoir qui tu es pour moi, eh bien voilà :

tu es celle qui m'empêche de me suffire. 

 

in  La plus que vive

 

 

09:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

09/06/2014

Albert Camus

 

Ce n'est plus d'être heureux que je souhaite maintenant,

mais seulement d'être conscient.  

 

in L'envers et l'endroit

 

 

12:56 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Beb Kabahn

 

T’en souvient-il Ashankar l’écorce et la cendre

Nos cheveux tressés comme des branches

 

 

 

12:39 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

08/06/2014

Emil Michel Cioran

 

On périt toujours par le moi qu'on assume: porter un nom c'est revendiquer un mode exact d'effondrement. 

 

in La tentation d'exister

 

 

 

11:47 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

05/06/2014

Pierre Bourgault

 

la plupart des gens n'ont rien à dire, la plupart des gens qui ont quelque chose à dire ne savent pas le dire, la plupart des gens ne veulent rien entendre de ce que les autres ont à dire, la plupart des gens se fichent royalement de ce qui peut se passer en dehors de leur petit monde à eux, la plupart des gens ont tant de choses à cacher qu'ils préfèrent ne communiquer avec personne de peur d'être démasqués.

 

in La Culture Écrits polémiques t.2

 

 

 

16:07 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

03/06/2014

Fred Vargas

 

Il n'y a pas pires crétins que les hommes qui ne sont même pas capables,

de temps à autre, de naître de la dernière pluie !


  in Debout les morts

 

 

21:57 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

02/06/2014

Jean-Christophe Fonteyne

Les princes charmants minables
Les étaux d'hygiène
Les ongles vernis de calculs ternis
Les hypermarchés abominables
Les étages de haine
Les vitrines dégueulasses, clinquantes
                                               De modes
                                               Démodées

Les murs, les canons de laideur
Les armes et canines du monde
Les mares de merdes canines
                              Naissent de
                              Ce non-dit.

Demande
Encore et
Encore
Demande



in Demande

 

 

22:39 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Emil Michel Cioran

 

L'essentiel n'a jamais exigé le moindre talent.  

 

in De l'inconvénient d'être né

 

 

22:05 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Laurent Dhume

 

 

ces heures confiantes où

 l’infini clapotait au bord

de tes orteils

 

21:50 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Christophe Fonteyne

 

 

Et je regrette

Le temps où mon sexe te faisait saigner d'un amour à

 Haute tension

 

 in Haute tension

 

 

14:32 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)

Jean-Christophe Fonteyne

 

Et si je folâtre dans tes bras

 Rageurs, c'est afin d'oublier

Que nous nous enfonçons dans un Dieu qui s'efface...

 

in Apollon (fragment)

 

 

14:30 Publié dans CITATIONS | Lien permanent | Commentaires (0)