Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/07/2016

Proverbe africain

 

Si tu portes une personne depuis l'aube et que le soir tu la traînes,

elle ne se souvient que d'avoir été traîné.

 

 

 

13/07/2016

Perrine Le Querrec

 

Tu es dehors. La tête haute. Les gens te saluent. Tu es des leurs. 

 

in La Patagonie

 

 

 

Roger Gilbert-Lecomte

 

Vie d'un instant...
 J'ai vu s'éteindre dans la nuit
 L'éternité d'une étoile.

 

in La Tête couronnée et autres poèmes

 

 

 

 

 

12/07/2016

Stanislaw Jerzy Lec

 

Ma vie est une panique prolongée.

 

 in Nouvelles pensées échevelées

 

 

 

11/07/2016

James Noël

 

le couteau

par malheur

détient un sens aiguisé

des entrailles

de la vie

 

in Le pyromane adolescent suivi de Le sang visible du vitrier

 

 

 

 

10/07/2016

Juan Pablo Villalobos

 

Il me disait que l’argent n’avait aucune importance, que l’essentiel, c’était la dignité. Confirmé : nous étions pauvres. 

 

in Si nous vivions dans un endroit normal 

 

 

 

Guénane

 

ici la nuit les rats mangent les bébés. Clouants tropiques (…),

les paradis sont des livres que la vie ne lit pas. 

 

 in Demain 17 heures Copacabana

 

 

 

Guénane

 

Luxo, lixo, étrange langue qui joue sur une seule voyelle

pour nommer le luxe et les ordures. 

 

in Demain 17 heures Copacabana

 

 

Guénane

 

trop d’enfants à manger dans les poubelles, enfouis jusqu’à la taille, à fouir les décharges, leurs îles aux trésors, à en mourir de torpeur sous les émanations de la décomposition, le ventre enflé à force d’être vide

 

in Demain 17 heures Copacabana

 

 

Guénane

 

Mais nous sommes en plein miracle économique, en réalité nous décollons et nous pourrissons en même temps, là est le miracle… 

in Demain 17 heures Copacabana

 

 

 

09/07/2016

Pierre Desproges

 

L’ouverture d'esprit n'est pas une fracture du crâne.

 

 

 

07/07/2016

Helvétius

 

La vérité est la torche qui luit dans le brouillard sans le dissiper.

 

 

 

Jean-Baptiste Pedini

 

S’enduire d’obscurité.

 

in Plein phare (La Porte, 216)

 

 

 

James Noël

 

la mort

qui nous colle à la peau

jusqu’à nous déboussoler

pour nous faire tomber

dans le domaine public

des astres et des trous noirs

 

in Le pyromane adolescent suivi de Le sang visible du vitrier

 

 

 

06/07/2016

Jean-Baptiste Pedini

 

On se retrouve seul et les étoiles ont disparu.

Il y a dans les murs des soleils pauvres et crasseux. On sue.

 

in Traction Brabant 65