Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26/02/2013

Cristina Garcia Rodero - Espagne (1970 -1990)

 

Cristina García Rodero2.jpg

cristina garcia rodero9.jpg

cristina garcia rodero la hija de la Penitente Cuenca 1982 4.jpg

Cristina Garcia Rodero La confesión, Nuestra Señora de los Milagros  Lugo 1980.jpg

cristina garcia rodero espagne El ofertorio 1979 Amil.png

cristina garcia rodero4.jpg

cristinag-rodero.jpg

Cristina García Rodero, “La Tabua,” Zarza de Montanchez, Spain, 1985 .jpg

 

 

Cristina García Rodero. La Pastora, Valga, 1981. Series Espanã Oculta.jpg

cristina garcia-rodero-03.jpg

cristina-garcia-rodero-1988.jpg

cristina garcia spain tarragona 1991.jpg  

 cristina-garcia-rodero-a-tarde-campillo-de-arenas-i-1978.jpg

 

Cristina Garcia Rodero 2.jpg

Cristina García Rodero. La Pastora, Valga, 1981. Series Espanã Oculta.jpg

cristina_garcia_rodero 7.jpg

 

Pour voir la présentation de cette photographe : http://cathygarcia.hautetfort.com/archive/2013/02/24/cris...

 

 

24/02/2013

Cristina García Rodero - Rituels

HAITI, Carnaval de Jacmel

cristina garcia rodero HAITI_ Carnival of Jacmel 1.jpg

cristina garcia rodero40.jpg

cristina garcia rodero2.jpg

 

HAITI, rituels

cristina garcia rodero1.jpg

cristina garcia rodero2004h.jpg

cristina garcia rodero rituels haiti 2001.jpg

cristina garcia_rodero_400x259.jpg

cristina garcia rodero Haiti. Cueba de San Francisco de Assise en la region de Artibonite..jpg

cristina garcia rodero st yves baconois haiti.jpg

cristina garcia recordos Ojos blancos 1998.jpg

 

VENEZUELA, Etat de Yaracuy. Cerro de Sorten. Maria Lionza cult. 2006

cristina garcia recordo venezuela cerro de sorte-candles-bodies-714.jpg

Cristina García Rodero marialionza_spiritualcleaning.jpg

cristina garcia rodero Venezuela. Yaracuy state. Sorte mountain. Maria Lionza cult. 2005. Purification..jpg

cristina garcia rodero Venezuela. State of Yaracuy. Sorte mountain. Maria Lionza cult. The farewell to Erika the Viking. 2004.b.jpg

cristina garcia rodero Venezuela. Yaracuy state. Sorte mountain. Maria Lionza cult. 2007. The ill boy..jpg

Cristina García Roderomarialionza_tobacoandrum.jpg

cristina garcia rodero21.jpg

cristina_Garcia_Rodero.jpg

cristina garcia_rodero_008.jpg

cristina garcia rodero3.jpg

Maria Lionza est le personnage central dans l'un des plus grands cultes au Venezuela. Son culte est un mélange de croyances africaines, autochtones et catholiques, similaire à la Santeria des Caraïbes. Elle est vénérée comme une déesse de la nature, d'amour, de paix et d'harmonie. Elle a des adeptes dans de nombreuses couches de la société vénézuélienne, des petits villages ruraux à la capitale moderne de Caracas, où une statue se dresse en son honneur. Selon les légendes, María Lionza est né en 1502 d'un chef indien de la région de Yaracuy. On l'a représente comme une femme bien dotée et forte, montée sur un grand tapir. On dit qu'elle règne sur les bêtes sauvages, et son trône était décoré d'animaux, de tortues et de serpents .

 
On dit qu'elle vit encore sur la montagne de Sorte, où ses adorateurs viennent lui rendre hommage, l'appellent leur «Reine». En raison de la tradition, la montagne de Sorte a été déclaré parc national en 1980. Le nom de Maria Lionza vient de Maria de la Onza ( Marie de la Jaguar ), à partir du nom complet « Santa María de la Onza Talavera del Prato de Nívar » donné par l'Église catholique pour dissimuler et christianiser le culte. Le culte Maria Lionza , bien que similaire dans la plupart des aspects à la Santeria, est en fait une combinaison entre le catholicisme, les religions indigènes, la santería et le spiritualisme européen.

 

BRESIL, offrande à Yemanja, 2008

cristina garcia rodero2  Brazil. Offering to Yemanja. 2008 .jpg

 

 

 

cristina-garcia-rodero--644x562.jpgNée à Puertollano, Province de Ciudad Real, en 1949. Photographe photojournaliste espagnole. Licenciée en Beaux-Arts à l’Université de Madrid, Cristina García Rodero débute dans la photographie en 1974. Elle a publié dans de nombreux journaux espagnols et étrangers, tels El Mundo, Libération, Le Figaro, Le Monde, Photo, Corriere della Sera. Cristina García Rodero est la première femme espagnole à devenir membre de l’Agence Magnum.

 

 

23/02/2013

Consuelo Kanaga

 

consuelo kanaga 1930.jpg

 

consuela kanaga.jpg

Consuelo Kanaga (1894-1978) Frances with a flower 1930.jpg

consuelo kanaga0.jpg

consuelo kanaga 1955.jpg

 
consuelo kanaga.jpgConsuelo Kanaga est né à Astoria, en Oregon, en 1894. Kanaga devient journaliste en 1915. Elle rejoint le Camera Club en Californie, où elle rencontre Dorothea Lange. En 1922 Kanaga s'installe à New York où elle devient photojournaliste au New York American. Elle expose avec le groupe f/64 , mais n'en sera jamais membre. Elle commence à travailler avec des revues radicales telles que les New Masses et elle est chargée de cours à la Photo League. Dans les années 1960, elle couvret la lutte pour les droits civiques des afro-américains. Consuelo Kanaga est morte à New York en 1978.
 

22/02/2013

Claudia Andujar - Yanomamis

claudia andujar2.jpg

claudia andujar 2.jpg

claudia andujar.jpg

claudia andujar 4.jpg

claudia Andujar3 shaman.jpg

claudia andujar5.jpg

claudia andujar e.png

claudia andujar 6.jpg

 

claudia andujar 054.jpg

 

CLAUDIA ANDUJARDESABAMENTODOCEU.JPG

 

claudia andujar 3.jpg

claudia_andujar1.jpg

claudia-andujar-pb-06_screen.jpg

ClaudiaAndujar[4].jpg

claudia_andujar_pororoca3_20091.jpg

claudia andujar 1974.jpg

claudia andujar Mujer-yanomami.jpg

claudia andujar madre y hijo.jpg

claudia andujar yanomami 1976.jpg

 

Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 1971

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 1971 9.jpg

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 1971.01.jpg

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 1971.07.jpg

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 1971.13.jpg

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 1971.jpg

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 197102.jpg

claudia-andujar-Índios Aharaibus, norte do Rio Negro, Amazonas – 197104.jpg

 

 

Claudia Andujar, photographe brésilienne, née en Suisse en 1931, et qui a pasé son enfance en Roumanie et en Hongrie. Cette photographe a passé trente ans de sa vie à capturer le monde inconnu du peuple Yanomani . Elle rencontre ce peuple pour la première fois en 1971 lors d’un reportage sur l’Amazonie commandé par une revue brésilienne. A l’époque, il existait tellement de préjugés négatifs contre les indigènes que le magazine ne souhaitait pas initialement publier des photos les représentants. La beauté et la sensualité des photos de Claudia Andujar les convainquirent du contraire. Peu de temps après ce reportage, décisif dans sa vie, sur les Yanomani, dont le nom signifie les « Etres humains », elle abandonne sa carrière de reporter et poursuit ses études sur ce peuple, grâce à deux bourses dont celle de la Fondation Guggenheim. Elle vit chez les Yanomani parfois durant de longues périodes et observe leurs rites et leurs coutumes. Cette proximité exceptionnelle lui permet d’immortaliser sur pellicule les scènes surprenantes des rituels chamaniques pratiqués par l’ethnie. Sur les photos, la séparation entre le réel et le surnaturel s’efface. La forêt révèle sa nature mystérieuse dans une atmosphère dense et opaque où d’étranges lumières apparaissent. Bien au-delà du simple reportage ethnographique, les photos de Claudia Andujar sont de véritables œuvres d’art. En 1978, elle affirme son engagement auprès du peuple Yanomani en participant à la fondation de la CCPY (Commission pour la création du Parc Yanomani) et en coordonnant le projet de démarcation de leurs terres. Au prix de grandes difficultés et d’un combat acharné, Claudia Andujar défend sans relâche la cause des 12 000 Yanomami du Brésil dont l’existence et le territoire sont sans cesse menacés.

Beaucoup de ses photos ont été rerpsie par Survival International, et je vis donc depuis longtemps avec quelques-unes de ses images sur mes murs.

 

 

 

Claude Fauville - Pisseuses

claude fauville pisseuses4.png

claude fauville pisseuses5.png

claude fauville pisseuses1.png

claude fauville pisseuses2.png

claude fauville pisseuses_3_1.jpg

claude-fauville-les pisseuses P5.jpg

claude fauville pisseuse.jpg

 

Né en 1940 en Belgique, Claude Fauville, dépuis 1980, expose régulièrement en Belgique et à l’étranger.

http://www.fauville.eu/

20/02/2013

Chris Dessaigne

Chris Dessaignes (2).jpg

 

Escapade, échapée belle

du manège, du manège

 

évasion à tire sabots

de la ronde des chevaux

 

centrifuge le refuge

petits chevaux de bois

que la mer ensorcelle 

 

flux et reflux

chant des sirènes

ont dévoré

les enfants

 

allez !

quitter manège

fendre l'air

caracoler nuages

sans bride

dans le vent

 

petit cheval de rêve

un clin de paupière

et tu disparais

 

et moi

je reste là ?

 

Cathy Garcia, le 20 février 2013

 

 

 

 

Cia de foto, un goût de Brésil...

Cia de Foto Brésil.jpg

 

cia de foto 2.jpg

cia de foto b.jpg

cia de foto3.jpg

cia de foto c6.jpg

ciadefoto1.jpg

 

cia de foto-2.jpg

cia de foto Escada do Edifício Prestes Maia Ensaio 911 2006.jpg

cia de foto e.png

cia de foto2.png

 

cia de foto2_z.jpg

cia-de-foto-i.jpg

cia de foto e.jpg

cia de foto e4.jpg

cia de foto image_3125.jpg

cia_de_foto.jpg

cia de foto.jpg

 

cia de foto WoodShedRainShelter.jpg

 

cia de foto_b.jpg

cia de foto5.jpg

 

Cia de Foto est un collectif de photographes fondé en 2003, basé à Sao Paulo, au Brésil. Le collectif est composé de photographes profondément ancrés dans la recherche théorique et expérimentale qui développent des œuvres qui interrogent le contexte et les significations multiples des images. Son orientation artistique est le résultat de thèmes proposés par le collectif lui-même et aspire à cultiver et à élargir les limites des perspectives photographiques. Cia de Foto a participé à de nombreuses expositions nationales et internationales , y compris Paris , Photo Quai , Rotterdam , Pays-Bas Fotomuseum , Madrid, Antiguo Edificio de Tabacalera , Royaume-Uni, Etats-Unis, le Mexique , le Guatemala , etc. Cia de Foto est représenté par Galeria Vermelho à Sao Paulo , au Brésil.
 

19/02/2013

Christer Strömholm

Les Amies de la Place Blanche, Paris

christer strömholm-nana-1959.jpg

Nana, 1959

 

christer strömholm Nana and Jacky, early 1960.png

Nana et Jacky, 1960

 

christer stromholm.jpg

Nana, 1960

 

christer strömholm jacky-1961.jpg

Jacky, 1961

 

christer strömholm2.jpg

 

christer strömholm-soraya-and-sonia-1962.jpg

Soraya et Sonia, 1962

 

 

Hiroshima, 1963

christer strömholm hiroshima 1963.jpg

 

 

 

Ingalill, 1979

christer strömholm Ingalill 1979.jpg

 

 

 

Christer stromholm_001.jpg

Photographe suédois.

1918-2002

http://www.stromholm.com/

18/02/2013

Chris Jordan - Midway : Message from the Gyre (2009)

Chris Jordan.jpg

Chris Jordan2.jpg

LE FILM :

 

Chris Jordan est un artiste engagé, qui vit à Seattle, dans l'État de Washington aux États-Unis. Il est surtout connu pour ses grandes œuvres qui cherchent à faire comprendre aux Américains les enjeux du consumérisme occidental et notamment américain, en passant par des représentations des grands nombres, qui ne sont pas compréhensibles par le cerveau humain lorsque présentés par les statistiques pures.

chris jordan8.jpg

Jordan est né de parents artistes. Il a fait une école de droit « pour toutes sortes de mauvaises raisons » et a travaillé dix ans dans le domaine du droit, tout en dépensant tout son temps libre et son argent pour faire de la photographie. Après ces dix ans, il devient artiste photographe à plein temps. Beaucoup de ses œuvres d'artistes sont créées à partir de photographies et d'accumulations, avec une dimension presque fractale, une dimension en cachant une autre, qu'on découvre en détaillant l'œuvre et en s'en approchant. Un thème fréquent est celui des déchets, qui est apparu fortuitement après qu'il a visité un chantier industriel.

 

A visiter absolument : http://www.chrisjordan.com/gallery/rtn/#unsinkable

 

Charles A. Swedlund - 1960's

Charles Swedlund 1966.jpg

charles Swedlund Buffalo NY 1969.jpg

Charles Swedlund la femme iréelle.jpg

charles swedlund three graces 1969.jpg

charles_Swedlund.jpg

charles swedlund4.jpg

 
Né à Chicago en 1935. Photographe et enseignant, retraité depuis 1999. 

17/02/2013

Cédric Delsaux

De la série "NOUS RESTERONS SUR TERRE"

 

cédric delsaux coeur du réacteur nucléaire ukraine 2007.jpg

Tchernobyl, coeur du réacteur nucléaire, 2007

 

cédric delsaux Tchernobyl la salle d'attente Pripiat Ukraine 2007.jpg

Tchernobyl, Salle d'attente, Pripiat, Ukraine 2007

 

cédric delasaux Tchernobyl 2 La fête forraine, Pripiat, Ukraine 2007.jpg

Tchernobyl, La fête foraine, Pripiat, Ukraine 2007

 

cédric delasaux Ukraine-8-bibliothequewe.jpg

Tchernobyl, La Bibliothèque, Pripiat, Ukraine 2007

 

cédric delasaux ukraine-classe-we.jpg

Tchernobyl, Salle de classe, Pripiat, Ukraine 2007

 

cédric delsaux Tchernobyl 9. La salle des fêtes, Pripiat, Ukraine, 2007.jpg

Tchernobyl, Salle des fêtes, Pripiat, Ukraine 2007

 

cédric delsaux Poissons de contrebande, Ukraine, 2007.jpg

Poissons de contrebande, Ukraine, 2007

 

 

cédric delsaux usine de poulets ukraine 2007.jpg

Usine de poulets, Ukraine, 2007

 

cedric-delsaux-usine recyclage belgique 2008.jpg

Usine recyclage, Belgique, 2008

 

 cédric delsaux Décharge de pneus 1, France 2008.jpg

Décharge de pneus, France 2008

 

Cédric DELSAUX9.jpg

Décharge de pneus, France 2008

 

cédric delsaux Serre de tomates 1, Pays-Bas, 2008.jpg

Serre de tomates, Pays-Bas, 2008

 

cédric delsaux ski dubai émirats arabes unis 2008.jpg

Ski, Dubaï, 2008

 

 

De la série "THE DARK LENS"

cedric-delsaux AT-AT in fog, Dubai, 2009.jpg

AT-AT in fog, Dubai, 2009

cedric-delsaux-thedarklens-The Robbery, Dubai, 2009.jpg

The Robbery, Dubai, 2009

 

 

Cédric Delsaux, photographe de 38 ans, vit et travaille à Paris.

"Ce photographe autodidacte est habité par l’ambition de transcender la banalité. En effet, tout son travail repose sur une réflexion constante autour de la dialectique banal/extra-ordinaire, fiction/réalité ou encore beau/laid. Chacune de ses images propose à nos imaginaires de se réapproprier ses notions en redéfinissant leurs limites. "

http://www.cedricdelsaux.com/fr

Angela Vinoya aka Aeravi

aeravi angela vinoya bubbles.jpg

Bubbles

 

 

aeravi dew.jpg

Dew

 

 

aeravi wet_paint.jpg

Wet paint

 

aeravi listening_moon.jpg

Listening moon

 

Artiste et photographe américaine, née dans le Montana, elle vit au Japon depuis 2007

http://aeravi.deviantart.com/gallery/9035888

Anu-Liisa Varis aka Busangane

busangane  frozen_forest.jpg

Frozen forest

 

busangane Anu Varis Finland   connections (1).jpg

Connections

 

busangane  green_pea.jpg

Green pea

 

busangane Anu Varis Finland white flowers .jpg

White flowers

 

busangane-tammikuu.jpg

Tammikuu

 

busangane-fairies.jpg

Fairies

 

Photographe finlandaise

http://busangane.deviantart.com/

14/02/2013

Bruce Davidson

 

bruce davidson.jpg

Jimmy Armstrong, "The Dwarf", 1958

 

bruce davidson new york 1962.jpg

New York, Brooklyn, 1962

bruce-davidson-nyc6194.jpg

bruce davidson-e-100th.jpg

 

 

Bruce Davidson, Welsh miners series, 1965.jpg

Welsh miners series, 1965

 

bruce davdison.jpg

bruce davidson.png

bruce davidsona.jpg

bruce-davidson10.jpg

 

Bruce_Davidson_sub_24.JPG

Bruce_Davidson_sub_73.JPG

Bruce_Davidson_sub_76.JPG

 

 

bruce Davidson_portrait.jpgNé à Oak Park, Illinois, en 1933. Ses premières photos, Bruce Davidson les fait à l’âge de dix ans et explore très jeune les rues d’Oak Park avec son appareil, en quête d'instants à immortaliser. A 16 ans, il gagne le premier prix du Kodak National High School Competition. Il fait ensuite ses études à Yale et est envoyé à Paris lors de son service militaire, où il rencontre Henri Cartier-Bresson, l’un des fondateurs de l’agence Magnum Photo dans laquelle Bruce Davidson travaillera à la fin de son service. De 1958 à 1961, il crée plusieurs de ses oeuvres photographiques comme ‘The Dwarf’, ‘Brooklyn Gang’ et ‘Freedom Rides’. Il a aussi toute une série prise en Grande -retagne (Pays de Galles, Ecosse). En 1962, il accompagne le mouvement pour les droits civiques dans le sud des Etats-Unis et passe ensuite deux ans à capturer des images de l’East Harlem que les presses universitaires de Harvard publient en 1970 sous le titre ‘East 100th Street’. Ce livre est alors considéré comme une des plus grandes références photographiques et s’accompagne d’une exposition au musée d’Art moderne de New York. Grand explorateur urbain, il s’attaque au métro new-yorkais avec ‘Subway’, qui sera publié en 1986 puis quitte le monde souterrain pour le grand air avec ‘Central Park’, qui sera publié en 1995. Entre publications et expositions, Bruce Davidson manie aussi la caméra et réalise deux courts métrages : ‘Living off the Land’ et ‘Isaac Singer’s Nightmare and Mrs. Pupko’s Beard’, tous les deux primés. Avec ses portraits de gens et de situations ordinaires et l’authenticité portée par son noir et blanc, c’est toute une part des Etats-Unis que Bruce Davidson donne à voir.

13/02/2013

Brooke Shaden

brooke shaden 0b.jpg

brooke shaden 8.jpg

brooke shaden 9.jpg

brooke shaden a.jpg

brooke shaden d.jpg

brooke-shaden3.jpg

brooke-shaden-L-NtPkC6.jpg

brooke shaden.jpg

brooke shaden1.jpg

brooke shaden 2.jpg

 

 

brooke shaden headshot2.jpgPhotographe américaine, elle a 25 ans et a écrit plusieurs essais sur l'art de la photograhie.

Vit et travaille à Los Angeles.

http://brookeshaden.com/gallery/