Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

03/10/2013

Val Telberg - Untitled, 1948

Val Telberg -Untitled, 1948.jpg

 

LE DÉBUT DE LA FIN

 

-        Où es-tu ?

-        Je suis là.

-        Tu penses à quoi ?

-        Je ne pense à rien.

-        Tu penses à moi ?

-        Je ne pense à rien.

 

Pourquoi penser, creuser en vain ? Je ne sais que le chemin qui file là-bas, loin, loin là-bas. Tu ne le vois pas ? Personne ne le voit… Seulement moi peut-être, seulement moi.

 

-        Tu me regardes ou quoi ?

 

Je ne te réponds pas. Tu insistes. Je résiste. Le regard qui en dit long, qui ne dit rien, vidé, vidé, vide.

 

-        Pourquoi tu m’évites ?

 

Pourquoi je lévite ? Pour éviter ça, la fuite à tout va ! Penser, penser, pourquoi penser, penser encore, pour panser quoi ?

Je cours déjà là bas, sur le chemin qui court comme moi, toujours plus loin, toujours s’éloigner, s’éloigner, ne plus penser, ne plus penser à quoi que ce soit, même pas à soi. Ne plus enchaîner les pensées.

 

-        Tu as faim ?

 

Fin.

 

 

in Histoires d'amour, histoire d'aimer

 

Lars Henkel

Lars Henkel.png

 

L’insipide. Je suis l’insipide, la dissolue, l’absente. La béante anéantie.

 

Je n’ai pas eu le sésame, le code, le passe pour me faire une place en ce monde, alors j’en ai claqué la porte. Toute petite, j’ai appris que seuls les disparus sont aimés, aimés à leur juste démesure. Le trop vif dérange.

 

J’ai voulu disparaître pour être enfin née. Disparaître pour que dans le seul souvenir, l’amour puisse grandir.

 

 

cg in Celle qui manque (Asphodèle, 2011)

 

 

 

 

02/10/2013

Ulla Karttunen - The Black Madonna

Ulla Karttunen The Black Madonna.jpg

 

Vierge Mère et Mère Innombrable.

 

Vierge du latin virgo, dont la racine indo-européenne « werg » a donné également le latin « vir », mâle, « virtus », courage ; le gaélique  « fer », mâle… « ergon » force, en grec et on la retrouve jusque dans le mot français « orgie » !  

 

« Virga » en latin signifie verge !

 

La Vierge donc, toute en force et en puissance.

Yang comme dirait les Asiatiques et non yin comme on pourrait le croire.

 

Déesse des commencements

Mère Innombrable

Hylé du monde

 

Chacun de ses sanctuaires est marqué par l’omphalos,

le nombril du monde.

Le lait de sa source jaillit des profondeurs.

Mater, materia, conscience intuitive.

 

 

Cg in Universelle

01/10/2013

Herbert Johnson Harvey - The Troubadour, 1920

troubadour.jpg

TROUBADOUR DES CITÉS

 

Nous sommes les troubadours

Aimons slamer l’amour aux filles

Hé, sisters et brothers

Dans toutes les rues, toutes les cités

Imaginez

Que petits, grands et grands-parents

Tous viennent nous écouter

 

Nous savons faire sonner et rimer

Tout ce qui vous fait rire ou pleurer

Voulons partager respect, fraternité

Le rythme de nos cœurs et de nos rêves

Faire danser la joie d’un monde en paix

 

Nous sommes les troubadours des cités

Troubadours de la parole métissée

Hermanas, hermanos

De tous pays, toutes les tribus

Imaginez

Que petits, grands et grands-parents

Tous avec nous viennent chanter

 

Nous savons faire sonner et rimer

Tout ce qui vous fait rire ou pleurer

Voulons partager justice, égalité

Le rythme de nos cœurs et de nos rêves

Faire danser de joie le monde entier.

 

 

CG, 2009

inspirée par un travail avec des enfants

pour la création d'un spectacle sur le thème des troubadours

 

30/09/2013

Barbara Licha

David Oliveira's .jpg

 

Patience, mon âme. Tu veux fendre muselière, je te parle sagaie, flèche, rasoir.

Obscure arborescence dissimulée dans le filet.

 

Je flotte dans le corps, bascule les câbles. Étrange toupie, coque scindée.

 

Déroulée la houle, découpée la coupe, démolis les mots.

Nous cumulons les éternités comme un enfant empile ses cubes.

 

Mais dans le chiffon de l’univers, la mort serait-elle un trou de ver ?

 

 

cg in Fugitive

(à paraître chez Cardère en février 2014)

28/09/2013

Kiyoshi Tatsukawa - Semiotic apocalypse

Kiyoshi Tatsukawa Semiotic apocalypse.jpg

 

 

SAISON DES SAUTS

 

Les saisons sous les ponts

Tissent des vents bleus

Ensablent les mémoires

Dessèchent les instants

Soie coton et brindilles

 

Les monstres lèchent

Le tranchant du parapet

Lancent aux passants égarés

De fines aiguilles de pluie

 

Les poissons dévorent la pierre

Usent le temps

L’abîment en eau de prière

 

Un homme aveugle

Se jette dans le vide

Lové sur lui-même

Fragile coquille.

 

 

cg in Mystica perdita, 2009

(Eskhatiaï, Ed. de l'Atantique 2010)

 

 

Kishin Shinoyama

KISHIN SHINOYAMA .JPG

 

Il est facile de m’enchaîner mais je reste insaisissable. Trop de passages dans ma tête, de galeries creusées avec les dents. Dans ma bouche, elles ont poussé en arrière, de peur de mordre peut-être.

Je me pose toutes les questions jusqu’au vertige, ventre harponné. Chacune de mes cellules, son atome de peur conjuré par les mots écrits.

Des mélopées d’iguanes, des ritournelles de dinosaures pour ensevelir les étoiles dans le sanctuaire des prairies.

 

cg in Celle qui manque (Asphodèle, 2011)

 

 

 

 

 

Theodor Severin Kittelsen

Theodor Severin Kittelsen.jpg

 

 

Je dis ange parce que c’est un joli nom, un nom d’oiseau. Ouvrir. Lâcher.

 

Allez viens, le sel nous appelle. Allons déposer le coquillage sur la neige fraîche. Je suis restée une enfant, quand ils sont grands, on les appelle poètes. Enfants de la terre. Ni tare ni vertu, c’est juste comme ça. Le ciel, la rose et la boue.

 

cg in Celle qui manque (Asphodèle, 2011)

27/09/2013

Kirill Rotulo

Kirill Rotulo - Exercise No_ 240.jpg

 

 

PEAU ETAIT-CE ?

 

Peau laine de fleurs

Peau de rose douce

Peau pierre

Peau source

Peau de vie

Peau sature

Satin de l’âme

 

Peau êtes-vous

Peau éthique ?

 

Et pourquoi pas…

 

Peau tarie condamnée

A jouer baballe au nez

Peau mélo sous acide

Sous la peau terne

Peau cédée

Peau teint

De tous les diables

 

Peau de vin

Trop peau lit

Peau lissée

Peau lithique

Peau pourrie

 

Peau rage rouge

Oriflamme oripeau

Peau pue l’air

Entassée asphyxiée

Pauvre trou

Peau

 

Peau cible la quitter

Pourquoi peau ?

 

CG 2004

in Trans(e)fusées

Kishin Shinoyama

KISHIN SHINOYAMA.jpg

 

J’attends encore la pluie d’amour, le baptême des endomorphines. Le rêve à des fuites et on regarde le flux des possibles s’évader par tous les trous. La paix est facile à trouver, facile à effacer aussi, d’une grimace, d’un plissement de peau, d’un regard qui fusille. Je suis faite pour l’amour mais pas pour le licol, pas plus que pour le cirque des séductions. Le crin me trouble plus que le satin, le jeu des cordes sait se faire plus profond, plus mystérieux. Cinq chatons sont nés hier, cinq, chiffre de la terre et du milieu. Cinq chatons noirs comme leur mère, Inti la solaire. La vie est un jaillissement permanent et nous n’avons que l’amour pour nager dans son courant, le reste ne fait que nous alourdir.

 

cg in A la loupe, tout est rituel

 

 

Kirill Rotulo

Kirill Rotulo.jpg

 

MAINS

 

Ce n’est pas une main satiable

C’est une main à vide

Pour donner forme

Au repos

 

Ce n’est pas une main tenue

C’est une main tenant

Libre vraiment

De maintenir en vie

Le désir

 

Ce n’est pas une main courante

C’est une main buissonnière

Aux capiteuses fragrances

Une main pleine de terre

 

Ce n’est pas une main sensée

C’est une main croyable

Un orgasme entêtant

A filer le frisson

A l’ordinaire jetable

 

Ce n’est pas une main délicate

C’est une main forte

Puissante assurément

Une main pressée

Sur l’aorte

 

Ce n’est pas une main constante

Ma main dans la vôtre

Juste un instant de joie

Dans un écrin

De paumes

 

cg 2006

in Toboggan de velours

 

 

 

 

Kenro Izu et Voie de l'instant

Kenro Izu 0.jpg

 

VOIE DE L’INSTANT

 

Saveur de la poire mûre

son petit goût d’amande

Face à la fenêtre ouverte

sur un courant d’air tiède.

 

cg in Petit livre des illuminations simples

Kim Høltermand et L'enfant

Kim Høltermand 0.jpg

 

L’ENFANT

 

l’enfant est maître

c’est lui qui nous enseigne

ce que nous sommes

ne sommes plus

l’enfant étoile

au-delà des brouillards convenus

pas innocent

omniscient

sa fragilité nous jette

aux pieds de la sagesse

 

savoir s’incliner

c’est l’enfant qui nourrit

l’enfant qui fait l’homme

qui enfante la mère

 

c’est l’enfant qui porte

et la graine

et la fleur et le fruit

nous apprend à être

attentif

accompagner

entourer

préserver

la vie

 

l’enfant est maître

parce qu’il ne sait pas

l’enfant est

simplement.

 

cg 2003

26/09/2013

Kiara Rose et Comptine

KiaraRose2.jpg

 

 COMPTINE

  

Toi et moi dans un bateau.

 Tu tombes à l’eau, je me jette à l’eau, qu’est-ce qui reste ?

 

Un gros trou dans le bateau qui coule au fond de l’eau. Qu’est-ce qui reste ?

 

Même pas l’eau car le bouchon est retiré, l’eau tombe de l’autre côté, autant dire tout disparait.

Qu’est-ce qui reste ?

 

 

Rien. Néant.

 

Ta jouissance suprême.

 

 

cg in Le baume et le pire


 

Kenro Izu et Noces pourpres

Kenro Izu 58.jpg

 

NOCES POURPRES

 

Je suis revenue tenter avec toi

L’alliance de la ronce et du lotus

Imaginer un futur

Dans le limon noir de tes yeux

Y puiser peut-être

Un parfum de racines

 

D’un plaisir brut

Patiemment épluché

Je viens prendre des leçons

De renoncement, d’humilité

 

Ma fleur de soif vêtue

Offerte à ta paume

S’emperle dans nos accrocs

Le pli de mes rêves échoués

Au bout d’une jetée blanchie

 

Profondeurs façonnées

De peau et d’âme

Sous nos draps de ciel

Éclaboussés

 

Cette folie du

NOUS.

 

 

 

cg in Le baume et le pire