Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28/09/2017

Souper autour de la figue

 

Salade de feuilles de chêne aux figues et aux noix

003.JPG

Une belle salade fraîchement cueillie, des figues et des noix fraîches, moutarde, huile d'olive, confiture de figue, vinaigre balsamique, poivre.

Faire une sauce avec la moutarde, l'huile, vinaigre et une cuillérée de confiture de figue. Ajouter les figues en quartiers et les noix. Déposer les feuilles de salade par-dessus et ne mélanger et poivrer qu'au dernier moment.

 

 

Magret de canard aux figues et tagliatelles de courgettes 

008.JPG

 

Un magret de canard (production locale), des figues fraîches, une belle courgette, deux gousses d'ail, poivre.

Inciser en quadrillant le magret côté gras. Couper la courgette en tagliatelles à l'aide d'un économe. Dans une poêle (en fonte c'est le mieux), faire revenir le magret du côté gras en enlevant la graisse au fur et à mesure (la garder à côté dans un bol), 5 bonnes minutes, puis côté chair, 3 minutes, le déposer dans un plat allant au four, saler légèrement. Allumer le four. Dans la poêle, mettre maintenant les figues en quartiers avec une cuill. à s. de graisse et remuer délicatement, puis rajouter les tagliatelles de courgettes, les gousses d'ail hachées et remuer sans arrêt, pendant 5 mn, les courgettes doivent rester croquantes. Déposer autour du magret, poivrer le tout et mettre au four juste quelques minutes avant de servir pour que le magret soit chaud.  

 

***

Comme je l'ai déjà dit au départ de cette rubrique je crois, ou sur mon blog Conscience au quotidien, j'ai été végétarienne stricte pendant 13 ans, mais depuis quelques années je mange exceptionnellement du canard local ou du collet fumé (l'hiver) ou jambon cru (et pour le porc, en bio impérativement !) et c'est largement suffisant et d'autant plus apprécié. Pour le reste de la nourriture, c'est strictement producteurs locaux bios ou très petits producteurs, magasins bios, jardin potager et cueillettes sauvages - et avec des moyens très limités, ce qui veut dire beaucoup de cuisine, un soupçon de créativité et l'amour du beau et du bon :-).

 

 

27/09/2017

Tourte sarrasin à la figue et à la poire

Tourte sarrasin poires et figues.JPG

140 gr de farine de sarrasin, 150 gr de farine d'épeautre, 2 cuillère à soupe de rapadura, du bicarbonate + goutte de vinaigre de sureau, une grosse pincée de sel, de la cannelle en poudre, 3/4 de verre d'huile d'olive, 1 œuf, 120 ml de lait, confiture de figues, figues fraîches, une ou deux poires.

Dans un saladier mélanger les farines, le sucre, le sel, la cannelle, faites un creux au milieu mettez-y une grosse pincée de bicarbonate avec une goutte de vinaigre (ça aide à faire lever la pâte). dans un autre saladier battre l'œuf avec l'huile, rajouter le lait, battre encore et ajouter ce mélange dans le saladier des farines. Bien mélanger, ça doit donner une pâte un peu collante, séparer cette pâte en deux boules, que vous étalez en deux disques, sur du papier de cuisson ou une plaque huilé. Sur un de ces disques, étaler de la confiture de figues, puis déposer sur toute la surface les figues en quartiers et des petits morceaux de ou des poires. Recouvrir avec l'autre disque, et bien souder les bords, mettre au frais 20 mn. Puis, avant de mettre à four chaud 25 mn, découper la tourte en huit parts que vous séparer légèrement.

 

Parfait pour un petit-déjeuner !

 

 

26/09/2017

Risotto figues safran

004.JPG

 

Du riz complet basmati, des figues fraiches, des tomates, une bonne poignée de haricots verts, un oignon, filaments de safran, huile d'olive, gros sel, poivre.

Dans une grosse poêle (en fonte), faire revenir l'oignon dans l'huile d'olive, rajouter les figues et les tomates en quartier, en mélangeant continuellement, mettre un pincée de gros sel, les filaments de safran puis le riz, bien mélanger toujours, puis couvrir d'eau, rajouter deux feuilles fraîches de laurier, laisser le feu vif jusqu'à ébullition, puis baisser et couvrir. Laisser cuire jusqu'à totale absorption du liquide. Poivrer dans l'assiette.

Les restes au four, sur un lit d'oignon et poivrons, déposer par-dessus des filets de merlan, avec un peu de sel, des tiges de persil et un filet d'huile d'olive. Un délice !

 

 

17/09/2017

Gâteau à la noix de coco & confiture de figues

 

Pour le goûter d'un dimanche pluvieux et le petit-déjeuner de lundi 

 

005.JPG

 

 

200 gr de farine d'épeautre demi-complète et une pincée de bicarbonate de soude, 100 ml de lait de riz, 3 cuillères à s. d'huile de tournesol, 2 œufs, noix de coco râpé, un demi pot de confiture de figues, 1 pincée de sel.

 

Battre les œufs avec trois grosses cuillères de confiture, rajouter la pincée de sel, le lait, l'huile en mélangeant sans arrêt, puis la noix de coco râpée, quantité à adapter à vôtre goût, continuer à mélanger puis rajouter petit à petit la farine + bicarbonate, toujours en mélangeant, à moitié de la farine rajouter de la confiture de figues, puis rajouter peu à peu le restant de farine. A la fin, rajouter le reste de confiture sans trop mélanger. Au four, 20-25 mn dans un moule beurré. Surveillez la cuisson, le gâteau doit rester moelleux.

Le goût est fameux, même si le look l'est moins, l'épeautre demi-complète lève moins à la cuisson que la farine de blé blanche, mais nous aimons sa saveur à la fois fine et rustique.

006.JPG

 

 

 

04/09/2017

Tarte mûres coco badiane

002.JPG

Une pâte feuilletée, coulis cru de mûres sauvages obtenu à la centrifugeuse, lait de coco, sucre muscovado, badiane en poudre

Après avoir étaler le fond de pâte dans le moule, saupoudrer de sucre, verser du coulis de mûre. Faire fondre le lait de coco s'il n'est pas liquide, avec un peu de sucre et de la poudre de badiane (une demi cuill. à café) et napper le coulis et à four chaud, 20 à 25 mn. Bon appétit !

 

et en apéro : un bon petit vin rouge bio, un peu de coulis de mûres et de poudre de badiane.

 

 

 

 

 

21/08/2017

Courgettes farcies olé olé

 

012.JPG

 

Deux grosses courgettes, ici une verte, une jaune, du soja texturé, un œuf, des olives noires dénoyautées, des herbes fraîches (sauge, sarriette, thym, romarin, persil), deux tomates fraîches, un fond de sauce tomate, trois petits piments Etna (soyons fous !), une grosse échalote, deux gousses d'ail, de la chapelure maison, huile d'olive, gros sel.

 

Couper les courgettes dans le sens de la longueur et faites les cuire au four avec de l'huile d'olive et un peu de gros sel, jusqu'à ce que le cœur soit très tendre. Enlever la chair cuite des courgettes et rajouter soja texturé, sauce tomate, tomates, l'échalote, l'ail, les piments, les herbes et bien mélanger. Rajouter l'œuf et de la chapelure maison, bien mélange à nouveau. Rajouter les olives et déposer la farce dans les courgettes. Saupoudrez de chapelure et remettez à four chaud 20 mn.

Se mange chaud ou froid, accompagné alors de tomates cerises.

 

 

20/08/2017

Courgette farcie inspiration shinto

001.JPG

 

Une belle grosse courgette, des tomates fraîches, une tasse de flocons d'azukis, deux œufs, deux grosses gousses d'ail, des feuilles de shiso* vert et pourpre et de la coriandre fraîche, un piment Etna, cumin en poudre, de la chapelure maison, huile d'olive, gros sel

 

Couper la courgette en deux, puis de nouveau en deux dans le sens de la longueur, pour faire quatre beaux morceaux à farcir. Les mettre dans un plat avec de l'huile d'olive et saupoudrés d'un peu de gros sel, au four 20 mn environ, jusqu'à ce que les cœurs soient bien tendres. En attendant dans un saladier, couper les tomates en morceaux, rajouter le piment, les herbes et les gousses d'ail hachés. Rajouter le cœur des courgettes cuit (et profitez-en pour retourner les morceaux de courgettes). Bien mélanger, rajouter les flocons d'azukis, les œufs, le cumin en poudre, bien mélanger encore et ajouter en dernier de la chapelure maison (miettes de pain récupérées sur la planche à pain et conservées en bocaux). Retourner de nouveau les morceaux de courgettes et farcissez-les du mélange, saupoudrer de chapelure maison et remettez à four chaud un quart d'heure. Se mange chaud ou froid. Délicieux !

 

 * Cette plante alimentaire japonaise a de nombreuses propriétés : antiseptique (conservation des aliments), minéralisante, alcalinisante , réduit en cas d’allergie la production d’histamine, d’immunoglobuline E. Les graines donnent une huile riche en oméga-3, aux vertus réparatrices et apaisantes pour le corps. L’huile fait son apparition sur le marché français en tant que revitalisante et anti-âge. Les graines lipidiques de Perilla frutescens (L.) Britton var. japonica (Hassk.) Hara Egoma, fournissent l’huile odorante pour les cérémonies shintoïstes, et l’huile pour certaines laques japonaises.

(source : http://www.tela-botanica.org/actu/article2446.html)

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

15/07/2017

Tzatziki et guacamole maison

004.JPG

 

Tzatziki

 

Deux concombres lemon, quatre gousses d'ail frais, trois très grosses cuillères à soupe de yaourt de brebis, un filet d'huile d'olive, deux branches d'estragon, paprika, sel, poivre. Mixer le tout et garder au frais.

 

Guacamole :

Cinq avocats bien mûrs, le jus d'un gros citron, un oignon frais, quelques brins de coriandre fraîche, sel, poivre, paprika. Mixer le tout et garder au frais.

 

Vont être dégustés avec des gressins d'épeautre à l'huile d'olive et au romarin.

 

 

 

 

10/06/2017

Houmous aux fanes de radis

 

Houmous aux fanes de radis.jpg

 

 

Un bocal de pois chiches, des fanes de radis, une cuillère à soupe de tahin, trois gousses d'ail, sarriette fraîche, cumin en poudre, un citron, huile d'olive, poivre aux 4 baies.

 

Mixer tous les ingrédients avec le jus d'un citron et de l'huile d'olive jusqu'à obtenir la consistance désiré, poivrer. A déguster en tartine, avec les radis sur du pain grillé, des pittas ou du pain azyme.

 

 

30/05/2017

Hot quinoa aux blettes

 

014.JPG

 

Des côtes de blettes, le vert d'une botte d'oignons frais, du quinoa, de la sauce coriandre-wasabi, de la sauce tomate, du piment de Cayenne et de la coriandre en poudre, huile d'olive.

 

Faites revenir à feu vif les côtes de blettes et le vert des oignons dans une grande poêle, de préférence en fonte épaisse et dans l'huile d'olive, avec la coriandre et le piment selon le goût. Rincer le quinoa. Quand les côtés sont transparentes, ajouter un  filet de sauce coriandre-wasabi, bien mélanger, puis baisser le feu, ajouter le quinoa, bien mélanger encore, puis verser la sauce tomate, mélanger encore, puis rallonger avec de l'eau. Remettre le feu à vif, jusqu'à ébullition, puis baisser et couvrir, laisser cuire jusqu'à complète absorption du liquide, en remuant de temps en temps.  Peut se manger chaud ou froid (froid c'est tout aussi délicieux, voire meilleur).

La veille j'avais utilisé les feuilles des blettes dans une poêlée avec des dés de soja, sauce tomate, ail, cumin en graines, paprika, sarriette fraîche, olives noires, huile d'olive.

 

 

 

21/05/2017

Faisselle savoureuse

 

 

 

004.JPG

Faisselle artisanale de brebis, un oignon, herbes fraîches :  ici fleurs et feuilles de ciboulette, persil, estragon, sarriette, basilic citron ; huile d'olive, câpres au vinaigre, poivre (le mien est un mélange de 5 baies que j'utilise fraîchement moulu)

 

Hacher l'oignon et les herbes, mélanger avec la faisselle, rajouter câpres, un bon filet d'huile d'olive et du poivre. A déguster en dip avec des carottes crues et tartiné sur du pain grillé.

 

 

 

 

 

05/05/2017

Apéro de sorcière

003.JPG

 

Un bon petit vin rouge bio, fleurs de sauge, fleurs de thym, feuilles d'armoise (tailler les pousses du dessus), un bâton de cannelle, quatre ou cinq graines de cardamome, sept ou huit clous de girofle, quelques filaments de safran.

 

Dans l'ordre indiqué ci-dessus, mettre dans une bouteille de vin vide et propre, ou tout juste terminée, les fleurs et les feuilles fraîchement cueillies, les épices et remplir la bouteille de vin, secouer bien en récitant quelques incantations (que l'apéro soit bon, que l'apéro soit beau), mettre dans un coin à l'abri de la lumière, une semaine ou deux. À déguster avec joie.

 

 

 

04/05/2017

Houmous d'orties

 

086.JPG

 

Un petit bocal de pois chiches, un yaourt au lait de chèvre, une cuillère à soupe de tahin, beaucoup d'orties fraîchement cueillies loin de toute pollution (les pousses du dessus), un citron (le mien vient de mon citronnier, du luxe), une bonne huile d'olive, cumin en poudre, 6 ou 7 fleurs fraîches de ciboulette, sel (le mien est un Guérande aux algues)

 

Faire tremper 5 minutes les orties dans de l'eau vinaigrée, bien rincer, vérifier qu'il n'y a pas de petites bébêtes, laisser sécher sur un torchon propre en tamponnant délicatement. Mixer pois chiches, tahin, sel, jus de citron, fleurs de ciboulette (en garder une ou deux pour la déco), rajouter une partie des orties, de l'huile d'olive, mixer encore, rajouter le yaourt et le reste des orties, mixer de nouveau. A déguster de suite avec pour ma part des galettes de pain azyme d'épeautre et un rouge de table bio des Cévennes, ou réserver au frais.

Régal !

 

 

 

 

14/04/2017

Purée de verts de poireaux & shiitakés

 

002.JPG

Verts de poireaux, un oignon, six ou sept gros shiitakés, quatre gousses d'ail, sauce coriandre-wasabi, crème liquide de soja, coriandre, mélange de poivre et baies, persil et sarriette fraîche, huile de tournesol, vinaigre de cidre.

 

Faire revenir à l'huile dans une cocotte, les verts de poireaux émincés, quand ils commencent à être bien tendres, rajouter l'oignon émincé, quand l'oignon devient transparent, rajouter les shiitakes en morceaux, la coriandre en poudre, les gousses d'ail hachées grossièrement, un peu de sauce coriandre-wasabi, bien mélanger, couvrir. Surveiller la cuisson, en remuant de temps en temps. Quand l'ensemble est bien tendre, rajouter la crème, le poivre, mélanger, couvrir encore. Hors du feu, rajouter une bonne poignée de persil et sarriette, mixer, puis rajouter un filet de vinaigre de cidre et mélanger. A déguster chaud ou froid, en accompagnement ou en tartine sur du bon pain grillé.

 

 

 

 

28/10/2016

Pain de potimarron

015.JPG

Un petit potimarron, trois œufs, crème de soja, trois gousses d'ail,

noix de muscade, sel, poivre, chapelure d'épeautre,

huile d'olive, graines de courge, omégasio

 

Faire cuire le potimarron à la vapeur, le couper en deux, ôter les graines. Huiler un plat à four et écraser le potimarron au presse-purée. Battre les œufs avec la crème, sel, poivre, muscade râpée. Verser sur le potimarron, rajouter deux ou trois gousses d'ail hachées, bien mélanger, tasser, puis saupoudrer de chapelure, parsemez de graines de courge et arroser d'un bon filet d'huile d'olive. Au four, 20-25 minutes environ.

Sera parfait accompagné d'une salade verte à l'huile de noix et vinaigre balsamique. L'omégasio (à base de noix) se rajoute directement dans l'assiette, selon les goûts.

 

022.JPG

Avec les restes, j'ai fait des croquettes à base de flocons d'avoine, gonflés au lait de riz, avec du curry et en rajoutant des graines de tournesol et de courge, sel et poivre : former les croquettes, les déposer dans un plat à four huilé, les saupoudrer de chapelure d'épeautre, un filet d'huile d'olive et hop, 15-20 mn au four. A déguster avec une salade de betterave chioggia râpée crue, huile d'olive, vinaigre balsamique, graines de cumin, omégasio.